Présentation de Kutnahorum

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Présentation de Kutnahorum

Message  Invité le Lun 14 Mai - 5:13

Bonjour à tous,

Je suis heureux de découvrir un forum pour échanger sur la pensée, si vaste, de Carl Jung.

Je n'ai finalement découvert son oeuvre que très récemment.

D'abord indirectement, depuis un an et demi, par la lecture d'ouvrages de spiritualité et de psychologie y faisant allusion.

Puis par un contact direct, mais visuel et non écrit.
La visite de l'exposition sur le Livre Rouge au musée des Arts asiatiques, fin 2011, m'a fait forte impression. J'y étais allé car j'avais été très attiré par l'affiche, et un ami qui y travaille m'y a invité.
En voyant le travail pictural de Jung, j'ai été profondément ému et ai eu comme l'impression de le connaitre depuis toujours.

Mais ce n'est que très récemment, il y a quelques semaines, que je me suis vraiment plongé dans la lecture des écrits de Jung.
Et pour l'instant je n'ai lu que deux ou trois ouvrages.
Mais là encore, j'ai été d'emblée saisi et impressionné par cette pensée, qui met en mots tout ce que je ressens et pense confusément depuis des années, et me permet de comprendre (parfois de manière synchronistique) des expériences que j'ai vécues.
J'ai alors acquis d'autres ouvrages de Jung, ainsi que d'auteurs jungiens, comme Marie-Louis Von Franz, et des exemplaires des Cahiers jungiens de Psychanalyse, que je n'ai pas encore lus.

Depuis quelques années, je m'intéressais beaucoup à la nature humaine et aux relations humaines, empiriquement, ce qui m'a conduit à la psychologie et la psychanalyse, et à la spiritualité.
Et l'oeuvre de Jung me semble le meilleur compromis, et le plus universel, entre ces deux axes, qu'on croit opposés alors qu'ils se rejoignent et se recoupent beaucoup.

J'aime beaucoup également l'étude des symboles, et j'aime rêver et tenter de décoder mes rêves (quand je m'en souviens). Ce qui là encore m'a mené à Jung, de fil en aiguille.

Au plaisir donc d'échanger avec vous.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation de Kutnahorum

Message  Ariaga le Lun 14 Mai - 6:42

Bienvenue Kutnahorum. Avec Jung tu as fait le bon choix, c'est le compagnon d'une vie ...
avatar
Ariaga

Messages : 61
Date d'inscription : 26/01/2012
Localisation : Tarbes

http://ariaga.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation de Kutnahorum

Message  Invité le Lun 14 Mai - 7:19

Bienvenu Kutnahorum !

quand l,élève est prêt ,le maître apparaît semble-t-il... Very Happy

Jung fut pour moi aussi une belle rencontre , et en effet ,il a ce mérite de faire le pont entre psychologie et spiritualité.


nicole m

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation de Kutnahorum

Message  Invité le Lun 14 Mai - 7:26

Merci à vous !

Ariaga a écrit:Bienvenue Kutnahorum. Avec Jung tu as fait le bon choix, c'est le compagnon d'une vie ...
Oui, j'en ai bien l'impression !
Même si ce n'est pas vraiment un choix, puisque ça s'est imposé à moi, en quelque sorte. Very Happy

nicole m a écrit:Bienvenu Kutnahorum !

quand l,élève est prêt ,le maître apparaît semble-t-il... Very Happy

Jung fut pour moi aussi une belle rencontre , et en effet ,il a ce mérite de faire le pont entre psychologie et spiritualité.


nicole m
Tout à fait, cet adage archi-connu semble également valable pour un "maître" non réel.
Mais n'oublions pas que Jung ne souhaitait en aucun cas être un maître. Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation de Kutnahorum

Message  Invité le Lun 14 Mai - 7:36

oui cé vrai, Jung ne voulait pas de junguiens ....mais n,empêche que son oeuvre ouvre des portes... Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation de Kutnahorum

Message  Invité le Lun 14 Mai - 7:47

Oui, bien sûr, je voulais juste souligner qu'il invitait chacun à suivre sa propre voie, et non à suivre la sienne.
Prendre sa démarche dans l'esprit et non dans la lettre, en quelque sorte.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation de Kutnahorum

Message  Invité le Lun 14 Mai - 8:08

Kutnahorum a écrit:Oui, bien sûr, je voulais juste souligner qu'il invitait chacun à suivre sa propre voie, et non à suivre la sienne.
Prendre sa démarche dans l'esprit et non dans la lettre, en quelque sorte.

Que ta venue Kutnahorum Like a Star @ heaven t’apporte un bonheur nouveau.
« Un maître » c’est donner une valeur, une mesure pour se repérer. Ensuite l’élève peut prendre son envol. sunny

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation de Kutnahorum

Message  Benoit le Lun 14 Mai - 9:56

Bienvenu parmi nous,

J'aime beaucoup ton avatar, cela ma ramène à un peintre, est ce indiscret de te demander d'où il provient ?

Il me semble que tous les participants ici peuvent apporter un témoignage similaire dans leur rapport à l'oeuvre de Jung...une rencontre d'esprits, une formalisation claire de pressentis intimes.
Certains évoquent en effet le maître voire le prophète, pourquoi pas...j'aime distinguer l'oeuvre géniale et visionnaire de l'individu finalement très ordinaire dans son humanité, ses failles, etc

N'hésite pas à intervenir à ta guise ici, c'est intéressant d'avoir un nouveau regard.

_________________
Mon blog
avatar
Benoit
Admin

Messages : 3650
Date d'inscription : 21/01/2012

http://carl-gustav-jung.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation de Kutnahorum

Message  Invité le Lun 14 Mai - 13:04

Chantal A a écrit:Que ta venue Kutnahorum Like a Star @ heaven t’apporte un bonheur nouveau.
« Un maître » c’est donner une valeur, une mesure pour se repérer. Ensuite l’élève peut prendre son envol. sunny

Merci.
Oui, maître-étalon au lieu de mètre-étalon, en quelque sorte. Laughing



Jean a écrit:Bienvenu parmi nous,

J'aime beaucoup ton avatar, cela ma ramène à un peintre, est ce indiscret de te demander d'où il provient ?

Merci pour cet accueil, et pour avoir créé ce forum et l'animer.

Non, ce n'est pas indiscret du tout, d'autant qu'il est très connu. Il s'agit de L'Arbre de Vie de Klimt.

Jean a écrit:Il me semble que tous les participants ici peuvent apporter un témoignage similaire dans leur rapport à l'oeuvre de Jung...une rencontre d'esprits, une formalisation claire de pressentis intimes.
Oui, certainement, je le conçois. Et c'est à cela qu'était destinée la démarche de Jung, justement, je pense, et qui fait sa force et son caractère universel (et adaptable à chaque individualité).

Jean a écrit:Certains évoquent en effet le maître voire le prophète, pourquoi pas...j'aime distinguer l'oeuvre géniale et visionnaire de l'individu finalement très ordinaire dans son humanité, ses failles, etc
Je suis bien d'accord.
En tous cas, j'ai cru comprendre que Jung était parfois considéré comme un maître mais niait appartenir à cette catégorie (ce qui est plus que cohérent vu sa position sur les maîtres et autres gourous).

Jean a écrit:N'hésite pas à intervenir à ta guise ici, c'est intéressant d'avoir un nouveau regard.
Merci, j'ai même déjà commencé à échanger sur l'un des sujets.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Présentation de Kutnahorum

Message  linda b le Mar 15 Mai - 4:34

Bonsoir Kutnahorum

Bienvenue sur le forum

Dans ton message,tu parles de symboles,voici quelques extraits d'un livre qui parle de ce sujet.

http://www.editions-homme.com/langage-secret-symboles/david-fontana/livre/9782761927543
avatar
linda b

Messages : 2399
Date d'inscription : 16/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation de Kutnahorum

Message  Invité le Mar 15 Mai - 21:19

Bienvenue Kutnahorum! Que veut dire ton pseudo?
Très bel avatar!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation de Kutnahorum

Message  Invité le Mar 15 Mai - 22:48

Merci ! Very Happy

C'est une allitération du nom de la ville de Kutna Hora en Bohême (République tchèque).
J'y étais allé il y a longtemps et j'aime beaucoup ce nom, que je me suis approprié en le latinisant et le masculinisant.
C'est une ville très intéressante, à l'ambiance alchimique, avec des anciennes mines d'argent (qui produisaient le tiers de l'argent d'Europe au Moyen Age), une cathédrale gothique réputée pour ses vitraux, un monastère avec un immense ossuaire (40 000 personnes), etc.
Le nom signifierait "montagne minière" (ou "montagne d'argent"). En allemand c'est Kuttenberg. Berg = mont, montagne, mais kutten je ne sais pas, ça doit être un mot d'un vieux dialecte allemand. D'ailleurs si quelqu'un connait la signification exacte, ça m'intéresse. Very Happy





Au plaisir d'échanger.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation de Kutnahorum

Message  Invité le Mar 12 Juin - 21:09

Bonsoir ! Je te souhaite à mon tour la bienvenue sur ce forum.

Tu parles d'une découverte indirecte de Jung, c'est assez intéressant et surtout très curieux sachant que les auteurs (francophones) tentent et cachent le plus possible leur sources jungiennes en édulcorant un maximum le discours. Ma question est donc : quels sont donc les ouvrages en question qui t'ont invité à découvrir les écrits de Jung ?

Je ne pose pas cette question par pure inquisition (enfin... hihi) mais parce-que je connais beaucoup de personnes ayant beaucoup de mal à lire Jung et la possibilité de tourner autour tranquillement pourrait leur faire plaisir !

L'empirisme de la psychologie analytique fait que nous avons ,si nous savons y faire attention, la grande capacité d'affirmer (ou d'infirmer, surtout lorsqu'il est question d'archétypes car leur représentations ont tendances à évoluer) les dites expériences. Encore plus lorsque l'on a un matériel empirique conséquent derrière ! C'est peut-être d'ailleurs ce qui fait qu'il ne peut y avoir de jungien qu'en Jung lui-même, vu que nos expériences ne sont aucunement les siennes !

Encore un qui a eu la chance de pouvoir participer à l'exposition !Maudite centralisation française !

Mais bon ! Encore une fois bienvenu (même si ça fait longtemps que tu es là!), au plaisir de discuter avec toi.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation de Kutnahorum

Message  Invité le Mar 12 Juin - 21:52

Bonsoir Melpomenos et grand merci pour ta bienvenue.

Ta question est intéressante.

De mémoire, j'ai découvert indirectement l'oeuvre de Jung en lisant La crise du milieu de vie de Lisbeth Von Benedek, il y a environ un an et demi. Et ensuite en fréquentant des forums de spiritualité, par bribes.
Puis, donc, l'exposition.
Mais le temps passait, j'avais d'autres choses à faire et à lire.
Et puis aussi, je tournais autour du pot car je pressentais que lire du Jung serait pour moi une révélation, et j'avais donc peut-être peur d'être déçu, en tous cas inconsciemment.
Il y avait en effet aussi la réputation de Jung d'être rebutant à lire, impression que m'avait confirmé le feuilletage d'un ouvrage.

Mais en fait j'ai trouvé Jung assez facile et agréable à lire. Même si ce n'est pas très synthétique et peu structuré, laissant aussi une impression d'inabouti. Je pense qu'il faut lire plusieurs ouvrages de lui et faire le recoupement. Quelque part, sa pensée n'évolue pas de manière linéaire ou circulaire, mais en spirale. C'est l'image qui me vient.

Plus récemment, avant de me plonger dans Jung lui-même, j'ai lu un ouvrage de Guy Corneau, sans savoir qu'il était jungien, qui m'a beaucoup parlé, et c'est ce qui m'a décidé à dire du Jung directement, à puiser à la source.

J'avais en effet un matériau empirique très conséquent en moi, et lire Jung m'a immédiatement permis d'en mettre en lumière bien des pans, chose que la lecture de dizaines d'ouvrages de spiritualité n'avait pas permis.

Merci encore à toi et au plaisir d'échanger.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation de Kutnahorum

Message  Invité le Mar 12 Juin - 22:33

Ce n'est pas que la lecture de Jung est difficile mais elle est, à mon sens, délicate. Mais tout dépend de sa formation initiale, de son parcours personnel, de son attitude en général, même.

Elle s'en trouve facilité si on attrape le bon bout, le livre de Christine Maillard sur les Sept Sermons comme proto-discours de la pensée de Jung est exemple initiateur que j'ai en tête. Ton image des écrits de Jung comme une spirale est très vrai, je trouve ! Mais j'ai tendance à prendre la chose de façon circulaire, c'est plus classique mais c'est comme ça que je l'ai aperçu au premier abord.

Jung, à l'instar d'autres, n'écrit pas pour qu'on soit d'accord avec ses idées à la manière d'un Freud par exemple. Il écrit très rarement pour un public précis comme le faisait Winnicott qui a écrit à des mères, des maires, des personnels spécialisés... c'est ce qui rebute dans notre société de l’instantanéité, je pense. Avec un ouvrage comme Les Métamorphoses de l'âme ou même Psychologie et Alchimie, il faut toujours prendre son temps, relire, relire encore, rechercher lorsqu'on ne comprends pas forcement mais surtout réfléchir !

Tiens, en accord avec l'ouvrage La crise du milieu de la vie, as-tu lu le chapitre « L'homme et l'existence » dans Problèmes de l'âme moderne ? C'est aussi un point qui échappe à beaucoup pour ce qui est de la lecture de Jung, Étant donné mon âge, il y a des masses de donnée empirique que je ne peux que supposer, imaginer ou considérer !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation de Kutnahorum

Message  Invité le Mer 13 Juin - 0:08

Non, je n'ai pas lu cet ouvrage.
Je n'ai lu pour l'instant que très peu d'ouvrages de Jung, mais parfois il suffit d'une phrase pour me faire avancer, pour me donner matière à réfléchir. Par exemple "Pour que nos feuilles puissent atteindre le Ciel, nos racines doivent descendre jusqu'en Enfer" a trouvé un profond écho en moi, a éclairé beaucoup de choses vécues sous un autre jour, et a été accompagnée de rêves ou synchronicités.

La vie a fait que j'ai une approche en quelque sorte diamétralement opposée à la tienne : je n'ai lu du Jung que très récemment, mais je m'y retrouve complètement dans ce que je pense, ressens et vis, sa pensée éclaire mon expérience (les données empiriques dont tu parles), tandis que tu maîtrises déjà sa pensée, avant sans doute de vraiment expérimenter ce dont il veut parler.

Cela montre bien à quel point la pensée de Jung est universelle et intemporelle, puisque j'avais l'impression de la connaitre depuis toujours.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation de Kutnahorum

Message  Invité le Mer 13 Juin - 1:17

Les données empiriques est mon 'beau' terme pour désigner la vie. Et effectivement, à 21 ans, on a pas beaucoup vécu mais quand même déjà un peu. Mais je n'ai pas attendu Jung pour analyser ce qu'il y avait en moi, la psychologie analytique est une aide précieuse pour suivre sa voie et le danger « piège » est qu'il ne faut pas suivre la voie de Jung. Cela nous fait encore revenir à la condition de Jung dans une de ses lettres qu'il y ait aucun jungien autre que lui.

Pour continuer et m'expliquer, je n'attendais pas vraiment de validations empiriques de la part de Jung car les choses étaient déjà là ; les rêves étaient de toute manière si riche et si incroyable que je ne pouvais pas les éviter. L’œuvre de Jung n'a plus ou moins que nommer les choses ainsi que leur apporter une source, une origine. C'est la différence majeure avec la psychanalyse dite « orthodoxe » ce que j'évoque et ce que tu évoques d'ailleurs très bien. Tu sais que cela existe car avant d'avoir lu quoique ce soit, tu as déjà expérimenter ce que tu lis maintenant. Chez les psychanalystes freudiens, nous sommes censés croire aveuglement quelque chose qu'on ne ressent pas, qui n'existe pas autrement que lorsque la parole du maitre-gourou a sonné. Un peu comme certains européens qui tentaient de pratiquer le zen alors qu'ils sont profondément ancrés dans une tradition judéo-chrétienne. Ils ont oubliés que l'occident possédaient aussi des techniques de méditations. J'espère que tu vois un peu ce que je veux dire.

Ce que je ne peux pas expérimenter, c'est ce que je n'ai pas vécu. Or, dans Problèmes de l'âme moderne, pour reprendre cet ouvrage, Jung aborde des sujets comme le mariage ou l'Homme a plusieurs stades de sa vie. Et le solstice de la vie, je n'y suis pas et je suis loin d'y être !

Comme je le dis très bien ma fiancée, il y a du Jung avant Jung. Car Jung est vecteur d'une pensée qui existait déjà avant lui. On pourrait s'amuser à regarder ce qui est dans la « logique » de la psychologie analytique avant qu'elle existe et on y trouverait force choses. En Orient, certes mais aussi en Occident ; Jung ne stoppe pas son Liber Novus d'un coup pour étudier massivement l'alchimie pour rien : il y a vu exactement ce qu'il faisait dans son cabinet et ce, des siècles avant lui. Et là dessus, on est bien d'accord pour dire que sa pensée est universelle et intemporelle ! (et ça me fait rire quand j'entends à la fac " Jung, c'est dépassé depuis un moment" )

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation de Kutnahorum

Message  Invité le Mer 13 Juin - 1:37

Oui, désolé si j'ai caricaturé (j'en suis bien conscient) afin de rendre mon propos plus intelligible.

Je rejoins tout à fait ton analyse, ainsi que ta comparaison avec les traditions spirituelles (et là on revient à cette notion de racines), que je partage complètement.

Oui, "Jung est vecteur d'une pensée qui existait déjà avant lui" (ce qui rejoint tout à fait la dernière phrase de mon message précédent), et c'est à mon sens ce qui fait sa force. Il n'a pas inventé, pas créé une pensée conceptuelle (au contraire de Freud, comme tu le dis), mais n'a fait que révéler et formuler. Ce qui est déjà beaucoup, et beaucoup plus constructif, je trouve.
Quelque part, il ne nous apprend rien, il réveille des choses en nous, ce qui est beaucoup mieux. Car pour vivre en accord avec notre véritable nature, il nous faut connaitre notre vérité, et cela personne ne peut nous l'apprendre, ce n'est pas quelque chose qu'on peut apprendre et appliquer.

Pour nuancer (il faut se garder de toute idolâtrie, et d'ailleurs Jung lui-même y invitait), je dirais quand même que Jung était un homme de son temps, marqué par son époque dans une certaine mesure, ce qui est de toute façon difficilement évitable. Par exemple je ne partage pas toujours ses points de vue sur les "primitifs" (terme qu'il emploie souvent).
Mais cela reste de l'ordre du détail comparé à l'ampleur et la profondeur de sa pensée.

Joli ce lapsus : "Comme je le dis très bien ma fiancée". Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Présentation de Kutnahorum

Message  linda b le Mer 13 Juin - 5:13

Bonsoir Melpomenos

Du livre...Problèmes de l'âme moderne...une citation de Jung trouvé sur le site...Agora...

http://agora.qc.ca/dossiers/Ame
avatar
linda b

Messages : 2399
Date d'inscription : 16/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation de Kutnahorum

Message  Benoit le Mer 13 Juin - 6:22

Intéressant votre échange !

Heureusement que Jung n'a rien inventé, qui peut penser capturer la nature ?

Un talent évident pour circonscrire et mettre en mot, dans un corpus de pensées précis, un ensemble de phénomènes excessivement délicats à cerner, car théoriquement insaisissables...et un courage (une inconscience ? ) évident pour avoir oser descendre dans son enfer personnel y puiser les germes de ce qu'il développera pendant 50 ans.

Et pour un esprit moyen comme le mien, lire Jung est souvent un supplice (je pense à ses pavés d'étude, les ouvrages de vulgarisation sont très accessibles)...mais pourtant, j'estime qu'on ne peut parler de son oeuvre qu'après l'avoir lu, tant la précision des pensées est élevée (bien que apparemment paradoxalement évolutive).

Pour l'anecdote, la pensée en spirale est un attribut oriental...

_________________
Mon blog
avatar
Benoit
Admin

Messages : 3650
Date d'inscription : 21/01/2012

http://carl-gustav-jung.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation de Kutnahorum

Message  Invité le Mer 13 Juin - 13:29

Kutnahorum a écrit:Oui, désolé si j'ai caricaturé (j'en suis bien conscient) afin de rendre mon propos plus intelligible.

Je rejoins tout à fait ton analyse, ainsi que ta comparaison avec les traditions spirituelles (et là on revient à cette notion de racines), que je partage complètement.

Oui, "Jung est vecteur d'une pensée qui existait déjà avant lui" (ce qui rejoint tout à fait la dernière phrase de mon message précédent), et c'est à mon sens ce qui fait sa force. Il n'a pas inventé, pas créé une pensée conceptuelle (au contraire de Freud, comme tu le dis), mais n'a fait que révéler et formuler. Ce qui est déjà beaucoup, et beaucoup plus constructif, je trouve.
Quelque part, il ne nous apprend rien, il réveille des choses en nous, ce qui est beaucoup mieux. Car pour vivre en accord avec notre véritable nature, il nous faut connaitre notre vérité, et cela personne ne peut nous l'apprendre, ce n'est pas quelque chose qu'on peut apprendre et appliquer.

Pour nuancer (il faut se garder de toute idolâtrie, et d'ailleurs Jung lui-même y invitait), je dirais quand même que Jung était un homme de son temps, marqué par son époque dans une certaine mesure, ce qui est de toute façon difficilement évitable. Par exemple je ne partage pas toujours ses points de vue sur les "primitifs" (terme qu'il emploie souvent).
Mais cela reste de l'ordre du détail comparé à l'ampleur et la profondeur de sa pensée.

Joli ce lapsus : "Comme je le dis très bien ma fiancée". Very Happy

C'est exactement ça ! Very Happy La chose est aussi que Jung est tout aussi multiple que sa lecture. Il y a par exemple, le "jeune" Jung dans ses recherches expérimentales et son traité sur la démence précoce ( les expériences sur les tests d'associations ne sont malheureusement pas traduit en français mais sont très intéressant à lire quand même. )

Et pour le lapsus, à 3 heures du matin et en blâmant Freud.. ça ne pouvait qu'arriver. C'est parce-que j'ai oublié de rajouter que Freud, malgré ses impositions, a ouvert tellement de portes qu'il ne faut pas le mépriser sans l'avoir un minimum lu.

linda b a écrit:Bonsoir Melpomenos

Du livre...Problèmes de l'âme moderne...une citation de Jung trouvé sur le site...Agora...

http://agora.qc.ca/dossiers/Ame
C'est une très belle phrase, merci ! Il faudrait ouvrir une discussion sur Problèmes de l'âme moderne , il y a beaucoup à en dire.

Jean a écrit:Intéressant votre échange !

Heureusement que Jung n'a rien inventé, qui peut penser capturer la nature ?

Un talent évident pour circonscrire et mettre en mot, dans un corpus de pensées précis, un ensemble de phénomènes excessivement délicats à cerner, car théoriquement insaisissables...et un courage (une inconscience ? ) évident pour avoir oser descendre dans son enfer personnel y puiser les germes de ce qu'il développera pendant 50 ans.

Et pour un esprit moyen comme le mien, lire Jung est souvent un supplice (je pense à ses pavés d'étude, les ouvrages de vulgarisation sont très accessibles)...mais pourtant, j'estime qu'on ne peut parler de son oeuvre qu'après l'avoir lu, tant la précision des pensées est élevée (bien que apparemment paradoxalement évolutive).

Pour l'anecdote, la pensée en spirale est un attribut oriental...

L'Homme moderne veut capturer la nature. Et par exemple, en psychologie, la règle d'or reste encore dans un puissant discours positiviste où « dominer le cerveau » au meilleur espérer le « provoquer » par le biais d'expérimentations ne prenant pas en compte la totalité des facteurs psychiques variables chez l’être humain puis, y découler une loi générale salvatrice et bienfaitrice ! Haha.
Si ton esprit est moyen, le mien est à l'état de larve ! Comme je l'ai dit plus haut, tout dépend de notre préfiguration initiale, je pense. Mais Jung est a prendre avec des pincettes à chaque fois qu'on le lis à fond tellement il nous plonge dans une étude intense, il est vrai.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

bienvenu-e et moi, parmi vous !!!

Message  Invité le Lun 25 Juin - 15:03

Jung n'hésite pas écrire :

" la transformation est un miracle qui ne peut s'accomplir sans l'aide de Dieu ".[CG Jung, Mysterium Conjunctionis, t. 2, pp. 28-29, p. 284 ]



Bonsoir et bienvenu A toi Kutnohorum et a tout le monde ! je suis moi, aussi tout nouveau ici et esperant renforcés nos veritables amitiés faternelles autour de ce maitre incarné ou son but scientifique a rassembler le monde dans son unité universelle du Un …. sinon quel est le veritable but de jung ?

pour vous donner une idée de son individuation , voila, ou commence et ou s’arrete le cheminement de jung .....ou chacun doit penser par soi-même et decouvrir sa propre verité ….. a gratter dans sa propre pierre brute philosophique pour transformer son plomb en or …..ou nous sommes identique a l'image de dieu dans l'âme ...jung precise voir ci-dessous ….bien a toi et de la discussion jaillit la lumiere comme disait certain …..

chaude amitiés fraternelles a toutes /tous et que nos rencontres soit pleine de magie, bonne meditation et bon courage d'être soi dans cette voie unique et honorable de l'humanité et qui n'est finalment que toi et moi et au niveau universel .....bonne soirée !

***********************
tiré du site merelle
Billet d’humeur n°12 - 7 juillet 2002

"Moi ?
Qui, moi ?"

Lequel es-tu de ces mille visages que tu montres ? Sais-tu qui t'habite ? Sais-tu qui tu es ? Sais-tu quel est l'élan qui te porte ? Es-tu un ou es-tu mille ? Tous les jours, ton humeur change ; avec elle, tes désirs et tes projets !

Tu rêves de transparence et te voilà plongeant dans le mensonge et la compromission.

Tu as soif de profondeur et d'intériorité et te voilà t'installant dans la banalité, cette banalité rampante qui rogne tes ailes naissantes.

Tu veux régler ta vie pour l'aventure intérieure et te voilà, écervelé versatile, te diluant dans le monde.

Où est ta continuité ? Qu'est-ce qui te fait toi ? Quel sens ta vie a-t-elle dans l'économie du monde ?

Ces questions lancinantes reviennent périodiquement. Elles entretiennent un fonds de frustration et d'insatisfaction qui nous porte à désirer de plus en plus le changement. Oh oui, échapper à ses routines, être en vacances de soi et de ses propres pesanteurs, ne plus revenir en arrière, avancer, alors que sur cette voie de la transformation, il semble bien qu'on n'en finisse pas de commencer !

Que faire ?

" Hic Rhodus, hic salta ", "C'est ici Rhodes, c'est ici que tu dois danser !" Jung aimait répéter cette phrase. Oui, c'est ici et maintenant que nous devons vivre, oui une partie de nous ne doit pas craindre de s'engager dans le tourbillon du quotidien, mais il importe également de trouver en soi ce témoin intérieur suffisamment distancié pour ne pas s'identifier aux mouvements du moi. Là est le centre, là est le point fixe, c'est là que s'enracine le Je !

Commentaires du billet d'humeur n° 12

********************
Citation du mois

Peut-on jamais échapper à Maya ? La raison établit une mesure mais sa critique perd l'âme et le sens. L'expérience intérieure et les symboles raniment la vie, mais de quoi parlent-ils ? ne sont-ils pas seulement les visages de notre désir ? Une réalité, certes, mais qui demeure "pour moi". Y a-t-il un passage pour échapper au goût subjectif des choses aussi bien qu'aux normes collectives ?

Oui - là où c'est intolérable ; dans le secteur de la vie déchiré par une contradiction ou bloqué sur un manque définitif - là où les représentations lâchent parce qu'elles ne servent à rien.

La porte du réel, c'est le conflit.

Un conflit sans issue déchire le réseau des pensées et des fantasmes avec lesquels la personnalité consciente s'efforce d'enserrer l'objet et elle-même. Il ouvre sur l'inconnu, l'impossible, le miracle. L'initiative est ailleurs. Elle appartient à des forces inconscientes, s'il en existe.

Un homme prend conscience après un certain temps d'analyse du faux-moi avec lequel il a bâti toute sa vie depuis quarante ans. Il ne sait plus quoi penser, ni de quoi décider ; il n'a plus de goût à rien; il remet en question son mariage, ses enfants, sa profession ; il ne sait pas davantage comment faire avec lui-même. Qui dit que cet homme n'en restera pas là, devant sa vie en morceaux ? Qui sait d'où et comment "cela" repartira ?

Que valent les convictions philosophiques, politiques ou religieuses tant que le penseur, le militant et le croyant n'a pas pris conscience de son ombre, c'est-à-dire de tout ce qu'il refoule, compense et ne vit pas grâce à des convictions. La rencontre de l'ombre et du Mal, avec les conflits qui en résultent, est pour Jung l'épreuve de vérité. D'une part, elle met au jour l'emprise de l'anima et de l'animus ; d'autre part, elle inscrit une transformation du sujet dans les convictions qui subsistent.

" S'il est dégagé des projections, c'est-à-dire s'il n'est plus l'opinion des autres, l'homme sait qu'il est son propre oui et son propre non. Alors le soi agit comme une conjonction des opposés et constitue par là l'expérience la plus immédiate du divin que la psychologie puisse en définitive saisir ". [CG Jung, Les racines de la conscience, p. 284 ]

Jung a été saisi par cette expérience où le moi supporte le conflit et où un terme " qui n'était pas donné " se présentera peut-être. Lorsque l'unité se refait dans une forme nouvelle - une solution inattendue, une autre manière de vivre le conflit, un état dans lequel les éléments du conflit sont à la fois conservés et dépassés - le sujet a conscience d'être au contact avec une dynamique qu'il ignore et qu'il ne peut appréhender.

Jung n'hésite pas écrire :

" la transformation est un miracle qui ne peut s'accomplir sans l'aide de Dieu ".[CG Jung, Mysterium Conjunctionis, t. 2, pp. 28-29, p. 284 ]

Nous avons beau savoir que Jung s'en tient à un point de vue phénoménologique, nous devons tout de même nous demander ce qu'est le Dieu auquel il se réfère dans une telle circonstance.

Élie G. HUMBERT, Jung et l'interrogation religieuse, in SEUILS, Cahiers de psychologie jungienne, n°34, 3e trimestre 1982,

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation de Kutnahorum

Message  Invité le Lun 25 Juin - 16:08

Merci pour ton accueil, Halbouche, et bienvenue à toi également. sunny

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation de Kutnahorum

Message  Invité le Mar 26 Juin - 8:24

.
Halbouche écrit:

pour vous donner une idée de son individuation , voila, ou commence et ou s’arrete le cheminement de jung .....ou chacun doit penser par soi-même et decouvrir sa propre verité ….. a gratter dans sa propre pierre brute philosophique pour transformer son plomb en or …..ou nous sommes identique a l'image de dieu dans l'âme ...jung precise voir ci-dessous


Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven intéressant ce rappel des passages de Mérelle, ta réflexion et ces extraits enrichissent les sujets présentement discutés ici.

amicalement nicole

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation de Kutnahorum

Message  Invité le Mar 26 Juin - 12:32



bonsoir et merci de ta presence Nicole M
merci du compliment et esperant nous retrouver tres bientôt !

voici un ecrit qui vient de moi sur cette ignorance universelle du soi j'espere que tu en comprendras ou j'en veux venir ?....

un grand bisou a toi , a Kutnahorum et a tous le monde !

je ne peux pas mettre de lien mais ils vont être autorisé dans quelques jours ....

***********

L'ignorance universelle du soi?

7milliards d'hommes inconscients ne recherchant qu'a satisfaire leur preoccupations et qui s'en soucie de l'homme et de la creation ? parce que chacun de nous ne voit les choses qu'au bout de son nombril ! excusez moi l'expression et je vous dis bonne meditation et bonne fin de soirée joyeux forumiens !

rajout: Et pour terminer je cite cette phrase de Cédric un ancien merellien

L’homme, quel animal étrange si intelligent dans tant de domaines mais si bête quand il s’agit de comprendre lui-même….



******************************

S’il n’y a pas de recherches, le monde s’arrête »

A quoi bon de vivre et de mourir ne serait il pas préférable que je ne sois jamais venu sur terre ? Qu’est ce que c’est que la vie ?

Voilà je vous envoie ce commentaire qui est mon propre ressenti sur cette vie humaine qui, pour moi chacun doit faire sa propre recherche personnelle vers cette unité universelle …

sentir et demander des comptes a la vie de sa propre creation ...
en étant tres sage en se confiant a notre mère nature....
en assumant ses propres responsabilités par devers soi en se considerant comme un serviteur et non un maitre .....

Bien fraternellement a toutes et a tous !

********************************

Pourquoi la psychologie sans Dieu est-elle incomplète ? Parce que l’homme n’est pas religieux, pardi ! Il a perdu le sens de la religion dans sa vie, et dès lors toutes ses tentatives d’explications dans tel ou tel domaine sont vides de sens. Car le vrai sens est religieux. Merci la mérelliène. Et bonsoir tout le monde.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation de Kutnahorum

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum