Tout est vrai

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Tout est vrai

Message  Invité le Lun 2 Déc - 6:45

Contrition. C’est le mot qui m’a amené ici, c’était l’été dernier.

A l’époque j’étais handicapé par un diagnostique de schizophrénie, et un peu déboussolé quand à la voie à suivre suite à des années de prises en charge infructueuses.

Cela faisait une année que je suivais seul mon chemin à la recherche d’explications concernant mes insomnies et mes difficultés à intégrer un fonctionnement “normal” qui m’aurait permis de prendre enfin part au monde qui m’entourait.

Des “hasards” de la vie m’ont amené à entamer une psychanalyse. Une discussion avec un ami,lourde de signification à mes yeux, m’a amenée à remettre en question une bonne part de mon fonctionnement social. Après une nuit de reflexion j’ai fini légèrement délirant pensant être Dieu. Le délire s’est developpé sur quelques jours avant que je finisse par sombre dans une psychose paranoiaque. J’étais alors persuadé que si le monde savait quel secret j’avais découvert je finirais assassiné dans l’indifférence générale, pour avoir oser violer un secret tû depuis des siècles.

Une fois redescendu (il me restait par “chance” des neuroleptiques) j’ai cherché à creuser plus en amont ce que j’avais expérimenté. Consommateur de canabis je me mettais à délirer faiblement à la moindre bouffée. De lectures en lecture j’ai fini par comprendre qu’il me suffisait de recontacter mon père pour mettre fin à ces idées délirantes qui s’emparaient de mon esprit.

Puis via un long travail de reflexion et de recherche personnelle je suis arrivé à faire émerger de ce délire un signifiant ancré dans mon expérience du monde réel. Une amnésie psychogène, des traumatismes oubliés qui avaient grandement impactés l’ensemble de ma vie sans que je puisse en être conscient. Le grand secret du monde n’était qu’un secret de famille et la peur d’être assassiné ne tenait qu’à la réexpérimentation des sentiments de peur insoutenable de mon enfance qui avaient occasionné mon amnésie.

Depuis j’ai eu l’occasion de régler d’autres problématiques et la peur d’être fou (la schizophrénie) s’est muée en une confiance retrouvée en moi et en l’avenir. Mes questions existentielles ont disparues et ma vie à recouvert un nouveau sens. Pourquoi venir ici, aujourd’hui?

Parce que l’individuation jungienne m’a conduite à m’intéresser à l’analyse technique (finance) qui m’a elle même ramené à la psychologie. Parce que les quelques extraits d’écrits de Jung retrouvé ci et là sur le web m’ont permis d’appréhender le monde de manière nouvelle.

J’ai cru à une époque qu’il existait un rapport, une intimité entre Einstein et Freud. En avancant dans ma psychanalyse j’ai fini par comprendre ce concept étrange de relativité générale et absolue dont on attribue la paternité à Einstein.
Puis j’ai rapidement découvert que ce lien était ce fameux Carl Jung.

Etant au chômage je dispose d’un temps libre considérable. Et ce temps libre m’a permis d’en arriver à la conclusion qu’il existait une logique universelle, applicable aussi bien à la matière qu’à l’esprit. Que cette logique est celle de l’infiniment petit, de cette échelle qui permet d’observer les effets de ce qu’on appelle la physique quantique.

Mais je ne suis qu’un chômeur sans diplôme, ce qui implique que dans mon entourage (proche ou éloigné) personne ne parvient à saisir l’essence de mon propos. C’est donc aussi cette frustration qui m’a poussé à tenter ma chance ici, l’espoir de pouvoir enfin partager et peut être formaliser ce que j’ai compris. A défaut de pouvoir envoyer un mail à Mr Jung lui même.

Merci d’avoir pris de votre temps pour me lire.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout est vrai

Message  Benoit le Lun 2 Déc - 8:40

Bonjour DoraEx et bienvenu,

Et bien, et bien, quelle entrée en matière !
C'est courageux de parler si librement de sujets si intimes...

Je pense pouvoir affirmer que ton témoignage trouvera un écho bienveillant auprès des membres de ce forum.

N'hésite pas à intervenir, participer comme tu le souhaiteras.
Au plaisir de te lire.

_________________
Mon blog
avatar
Benoit
Admin

Messages : 3656
Date d'inscription : 21/01/2012

http://carl-gustav-jung.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Merci

Message  Invité le Lun 2 Déc - 8:52

Merci de tant de clarté, cela fait du bien.
J’ai créé dans mon répertoire téléphonique le N° de Téléphone de Carl Gustave Jung, ce N° est celui d’un rêve.
Dans ta présentation la matière est active et je t’en remercie chaleureusement DoraEx.
Ce forum est une grâce que Jean nous offre, il permet de nous trouver davantage.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout est vrai

Message  lehapra le Lun 2 Déc - 9:50

Bienvenue DoraEx,

Je suis moi aussi diagnostiqué schizophrène.
J'espère que nous pourrons mieux nous connaître.

sunny 





avatar
lehapra

Messages : 2569
Date d'inscription : 09/02/2012
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout est vrai

Message  Invité le Lun 2 Déc - 9:52

Bienvenue, DoraEx !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout est vrai

Message  Invité le Lun 2 Déc - 12:33

x


Dernière édition par Pierre Carra le Lun 17 Fév - 0:50, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout est vrai

Message  Invité le Lun 2 Déc - 15:07

Jean a écrit:Bonjour DoraEx et bienvenu,

Et bien, et bien, quelle entrée en matière !
C'est courageux de parler si librement de sujets si intimes...

Je pense pouvoir affirmer que ton témoignage trouvera un écho bienveillant auprès des membres de ce forum.

N'hésite pas à intervenir, participer comme tu le souhaiteras.
Au plaisir de te lire.
Ce n'est pas si intime, je n'ai pas vraiment parlé des faits, juste survolé mon histoire. Mais j'ai mené une auto analyse en l'espace de 3 mois. Je pourrais sûrement aller plus loin mais aujourd'hui je me sens enfin en paix avec moi même, bien dans ma peau.

La logique psychanalytique m'a permis d'appréhender les origines de mes dysfonctionnements, et comprendre la situation ne peut qu'inviter à faire preuve d'empathie avec ses bourreaux. C'est à ce moment là, quand intervient la compréhension puis le pardon, que la vie commence à prendre un nouveau sens. C'est à ce moment là que nous entamons notre individuation.

En l'espace de trois mois, beaucoup de mes convictions se sont vues balayées et j'en suis arrivé à fournir une "synthèse" du monde. Les questions qui me hantaient ont trouvé de formidables réponses et c'est un nouveau système d'idées, une nouvelle matrice, qui s'est offerte à moi.

De manière générale, je ne comprend plus pourquoi il peut exister différents courant dans la psychanalyse. Ce qui m'a permis d'avancer si rapidement c'est Mr Jung et quelques uns de ses concepts, qui m'ont permis de me rassurer lorsque je me sentais seul à porter mes idées.

Mais le travail de Jung n'est rien sans celui de Lacan. Et ces deux hommes ne sont rien sans Freud. Leurs théories, leur travaux, s'articulent pour former une logique psychanalytique universelle. Et c'est sûrement ce que cherchait à mettre en lumière Mr Jung avec son concept d'unus mundus.

Je suis présent aujourd'hui sur ce forum grâce à Internet, si j'avais vécu il y'a un siècle je n'aurais pas eu accès à toutes ces explications et me serait sans doute enfermé dans la folie. Je pense que les idées de Jung étaient bien trop en avance sur son temps. Telle que je vois les choses, l'inconscient collectif dont parle Jung n'est jamais que l'inconscient individuel. Notre cerveau est un ordinateur quantique et notre inconscient détient tout les clés de l'univers. C'est pour cela que notre monde nous est accessible, intelligible, compréhensible.

Si les hommes percoivent un tel espoir dans l'informatique quantique, c'est parce qu'ils y voient un moyens de mieux comprendre l'univers. Mais l'ordinateur quantique ne vise qu'à reproduire notre fonctionnement cognitif le plus primaire, et donc le plus complexe.

Je finirai par dire qu'Internet nous permettra d'accéder à une nouvelle révolution culturelle, sociétale, humaine. Les lumières avaient pour but de replacer l'homme au centre du monde, c'était le premier pas en avant vers l'individuation collective. Car ce que je perçois aujourd'hui de la religion, de ce Dieu qu'elle adore, n'est rien d'autre qu'un délire collectif. Et je ne suis pas sûr que l'Eglise (par exemple) ait conscience de manipuler le monde en réalisant un transfert collectif vers une figure tutélaire d'autorité suprême qui existerait en dehors de notre monde.

Dieu n'est que l'image du père projeté hors de la sphère familiale, et ce qui se voulait être une libération de l'âme s'est révêlé être une aliénation des plus totales. Ce sont toutes ces idées que je voudrais partager, et tenter de vous faire appréhender. Il n'est pas nécessaire d'en passer par l'individuation pour profiter de la vie, mais ce concept permet à mon sens d'envisager ce que nous désignons comme étant de la folie sous un nouveau jour.

Pour faire simple, le délire, la psychose, n'est sûrement qu'un bug dans la Matrice (et je fais bien allusion à la trilogie matrix qui n'est qu'une métaphore de l'individuation Jungienne). La Matrice étant notre système de représentation du monde, notre carte des idées et la manière dont elles s'organisent.

Ca aurait en plus le mérite d'expliquer pourquoi le monde médical ne comprend pas encore ce qu'est la schizophrénie. Je ne prétend pas pour autant qu'il n'existe pas de maladie occasionnant un dysfonctionnement, mais je crois que ce diagnostique est souvent donné à tort, faute de mieux, faute de meilleure compréhension de la problématique.

Bref ces derniers mois ont soldées bien des interrogations, mais je ne sais pas encore comment partager ce que j'ai compris. Et peut être que discuter avec vous me permettra d'y voir plus clair.

Merci pour votre accueil en tout cas!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout est vrai

Message  claude. le Lun 2 Déc - 16:05

Bienvenue, DoraEx.
avatar
claude.

Messages : 1551
Date d'inscription : 09/02/2012
Localisation : são paulo

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout est vrai

Message  lehapra le Lun 2 Déc - 17:30

Bonsoir DoraEx,

"quand intervient la compréhension puis le pardon, que la vie commence à prendre un nouveau sens. C'est à ce moment là que nous entamons notre individuation."

Oui je pense que tu as raison.

"je ne comprend plus pourquoi il peut exister différents courant dans la psychanalyse."

Peut-être parce que nous ne cheminons pas tous à la même vitesse.

Mais dans le fond, je partage beaucoup des pensées que tu écris.

"Pour faire simple, le délire, la psychose, n'est sûrement qu'un bug dans la Matrice (et je fais bien allusion à la trilogie matrix qui n'est qu'une métaphore de l'individuation Jungienne). La Matrice étant notre système de représentation du monde, notre carte des idées et la manière dont elles s'organisent."

Très intéressant, j'espère que tu développeras.
avatar
lehapra

Messages : 2569
Date d'inscription : 09/02/2012
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout est vrai

Message  Invité le Lun 2 Déc - 18:04

Tu sais DoraEx, tous les héros de contes avaient des conditions très modestes parmi les hommes et leurs voix ne portaient pas beaucoup.
Pour autant, leur force intérieure était à même d’influer grandement sur l’inconscient collectif et en faisaient des catalyseurs de métamorphoses hors pair.

Je suis ravi de souhaiter la bienvenue à un maître secret.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout est vrai

Message  Invité le Lun 2 Déc - 18:21



Heu.....Je n'avais pas lu ça :
DoraEx a écrit:Mais le travail de Jung n'est rien sans celui de Lacan. Et ces deux hommes ne sont rien sans Freud.
Quitte à paraître iconoclaste, je suis assez peu convaincu par le véritable intérêt du travail de Lacan dans l'univers de la psychanalyse.

Et je n'avais pas lu ça non plus :
DoraEx a écrit:Ca aurait en plus le mérite d'expliquer pourquoi le monde médical ne comprend pas encore ce qu'est la schizophrénie. Je ne prétend pas pour autant qu'il n'existe pas de maladie occasionnant un dysfonctionnement, mais je crois que ce diagnostique est souvent donné à tort, faute de mieux, faute de meilleure compréhension de la problématique.
Hélas, tellement vrai !
Il y a toute une série troubles que l'on constate sans être vraiment préoccupé du fait qu'ils sont une conséquence à laquelle on ne trouve pas de cause.....et encore pire, ils sont une conséquence dont on ne VEUT pas voir la cause....

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout est vrai

Message  Invité le Lun 2 Déc - 19:27

Je ne crois pas qu'il existe de maîtres. Sous quelque forme que ce soit.
On attribue l'autorité à des figures qui nous semblent digne de confiance le temps de pouvoir assimiler les connaissances désirées. Nous allons chez le médecin parce que nous n'avons pas le temps d'étudier la médecine, parce que nous sommes persuadés que leur science nous est innaccessible. On leur délègue donc notre pouvoir. Il y'a lors de la consultation d'un médecin un transfert, on lui délégue le droit de prétendre tout savoir de ce qui se joue dans notre corps. Le médecine est le père qui sait, le patient l'enfant qui s'interroge.

Du point de vue médical, l'individuation se fait en étudiant la médecine. C'est en étudiant la médecine qu'on peut en savoir autant que le Docteur, et peut être un jour le dépasser. Mais pour dépasser le niveau de compréhension du maître il faut savoir s'affranchir de ses erreurs. Seul l'affranchissement des erreurs de raisonnement de l'autre permet de faire émerger de nouvelles idées qui permettent à leur tour d'ouvrir de nouvelles portes.

Si on transpose tout cela à l'Homme, à sa nature profonde, il suffit de changer certains termes. C'est à la fois la magie de la psychanalyse et sa difficulté.

Dieu nous enseigne la vie, Notre Père nous apprend à composer avec le monde. Je ne sais pas s'il faut ici élargir la définition symbolique de Dieu, ou bien restreindre le rôle symbolique de Dieu au père, mais ce que je sais c'est que nous sommes un savant mélange de nos parents. Sur le plan biologique c'est acquis, mais sur le plan psychologique cela parait moins évident.
Pourtant nous ne sommes que la somme des erreurs, et des qualités de nos parents (c'est un peu caricatural, mais c'est pour l'idées) c'est pourquoi nous reproduisons leurs erreurs, c'est pourquoi nous reproduisons leurs succès. C'est parce qu'ils transfèrent certaines de leurs qualités psychologiques (qualités au sens d'attribut) sur leurs enfants que ces derniers sont parfois si similaires aux parents. Mais il y'a d'autres interractions, à d'autres niveaux, qui jouent et modifient tout les paramètres de l'équation. Et bon nombre de traumas, sont et resteront irrémédiablement inconscient.

La psychanalyse ne vise qu'à mettre en évidence la logique interne de l'individu, a mettre en lumière les événements qui nous ont façonné. Freud à permis de mettre en lumière le rôle primordial des parents dans le jeu des transferts qui nous façonnent. Lacan a déployé son esprit sur le langage mettant en lumière le jeu entre le conscient et l'inconscient qui se joue au travers du langage. Tout les mots qui finissent en -ment, (vrai-ment, appara-ment) porte en eu le mensonge, comme nous le portons parfois en nous exprimant de la sorte. Parfois l'orthographe vient encore un peu plus trompe le jeu/je comme l'exemple du quantique/cantique qui ont pourtant tout les deux rapports avec Dieu. La différence étant que le premier se réfère à un dieu tel que celui décrit par Spinoza alors que le cantique s'adresse à la figure divine religieuse.

Et Jung articule tout ça avec son travail sur le symbolisme, le mystique, l'ésotérique. Et il est le premier à dresser un pont entre le monde matériel et spirituel via la physique quantique.

Il ne peut exister plusieurs courants distinct dans la psychanalyse, ces différences de courant ne sont que l'expression de névrose. Nous avons pris à notre compte la notion d'individualité en pensant que celle ci nous invitait à cultiver nos différences, alors que nos différences ne tiennent qu'à l'expression de névroses différentes. Nous n'en avons pas conscience parce que nous vivons avec l'idée qu'une névrose est forcement handicapante, alors qu'elle peut être un puissant moteur (en atteste la part de profils sociopathiques chez les cadres supérieurs par exemple).

Nous sommes tous fou, nous délirons tous et sommes tous névrosés. L'accepter c'est ouvrir la porte de l'individuation, qui est la compréhension des différences. L'individuation réussie mène à l'altérité, et ce devrait être la mot à la mode quand l'individualité aura tiré sa révérence.

Il n'y a que des fous qui s'ignorent, ignorant par la même le génie qu'abrite cette folie. Et c'est pourquoi nous disons tous et toujours la vérité, à notre manière. Puisque tout ce que nous pensons être vrai l'est pour nous c'est que cette vérité revêt une réalité tangible. Et j'aime à croire que notre monde ultra connecté, qui ne s'arrête jamais, dit encore et toujours des choses de nous même. Les contes ne sont que l'expression métaphorique de névroses, l'art dans son ensemble n'est qu'une expression métaphorique de nos névroses.

Je pense qu'avant toute chose, ce qu'il faut retenir de Jung c'est que nous pouvons avoir confiance en nous, en ce que nous sommes, en notre bon côté même si le monde nous dénie ce droit.
Le plus difficile aujourd'hui est de croire en soi, d'accepter l'idée que si nous envisageons une chose, c'est qu'elle nous est accessible.

J'étais persuadé jusqu'à fin Aout que je vivrais une vie extraordinaire, puis en voyageant dans le passé, en réajustant le sens donnée à ma vie, je me suis aperçu que j'avais déjà vécu une vie extraordinaire à mes yeux, et que mes années d'errance en psychiatrie furent une bonne chose. Rien n'arrive par hasard, le hasard est une formule magique qui désigne notre incompréhension face à une situation.

Je pense que la première chose qui devrait nous être enseigné est que le réel est une illusion. Mais que le fait que le réel soit une illusion n'est pas incompatible avec le fait que le réel soit véritablement réel.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout est vrai

Message  Invité le Lun 2 Déc - 19:52

Florentin Gobbey a écrit:

Heu.....Je n'avais pas lu ça :
DoraEx a écrit:Mais le travail de Jung n'est rien sans celui de Lacan. Et ces deux hommes ne sont rien sans Freud.
Quitte à paraître iconoclaste, je suis assez peu convaincu par le véritable intérêt du travail de Lacan dans l'univers de la psychanalyse.
Lacan a tenté de mettre à jour la symbolique du langage, un travail aride et fastidieux qui l'aura mené à l'idée que tout le monde délire.

Mon avis aujourd'hui, mais je ne peux l'étayer, est que nous ne faisons que deux choses dans la vie :
- Dire aux gens qui nous entoure si on les aime ou non
- Dire aux gens qui nous entoure ce que nous savons du monde

Le but d'un mot est de synthétiser une idée, de cristalliser une image. J'ai l'intuition que nos idées sont le fruit de nos émotions, et que nous ne faisons que dissimuler et travestir nos sentiments en fonction de ce que nous ressentons.
Nous ne faisons qu'aimer même lorsque nous n'aimons pas. La haine n'est que le versant de l'amour, un point de vue différent sur l'amour. On a coutume de dire que de l'amour à la haine il n'y a qu'un pas, et ce pas peut être vu de manière physique. A l'emplacement X je vois de l'amour, je fais un pas vers l'emplacement Y et l'amour devient haine. Tout n'est toujours qu'une question de point de vue. Au propre comme au figuré.

Notre vocabulaire systématise notre pensée, et plus nous nous spécialisons plus nous nous coupons du sens premier de certains mots. C'est pourquoi nous nous retrouvons parfois avec certains mots qui voient leur définition sensiblement différé selon le domaine dans lequel il est utilisé.

Accepter l'idée que les mots servent à déguiser nos maux c'est s'ouvrir une porte de plus sur l'inconscient. Et cela permet aussi d’appréhender de manière plus fine les concepts symboliques.
Mais les mots sont très personnels tant qu'il n'ont pas été éclairé par leur sens profond, par la dualité qui les anime. Ils sont une part signifiante de notre mythologie personnelle.

Quand quelqu'un exprime le souhait de partir vivre sur une ile déserte, il ne dit rien d'autre que "le monde m'insupporte, mon entourage m'insupporte, ma famille m'insupporte, je veux être seul et ne plus jamais voir quiquonque.
Pourtant à la base, la personne prétend juste rêver de vacances au soleil.

La psychanalyse devrait se fixer pour but d'être reconnu comme étant les mathématiques des sciences sociales. Suivre une psychanalyse c'est suivre l'idée qu'il existe une erreur dans l'équation de notre vie. C'est accepter l'idée de voyager dans le passé, dans nos souvenirs, pour faire émerger les termes de l'équation qui sont inadéquat, les erreurs logiques que nous avons commises. C'est changer ce passé, modifier l'équation de notre vécu qui nous permet d'en arriver à la conclusion que le résultat est juste et que tout est à sa place. Tant que nous ne reconnaîtront pas en quoi le langage sert nos névroses, nous resterons cantonné à l'idée que les sciences sociales ne valent pas grand chose.

Je parle des sciences sociales parce que notre monde se délite en raison de nos lacunes dans les analyses des activités humaines. Et ce sont ces lacunes qui engendrent un tel désordre.
L'activité salariée qui suscite aujourd'hui la plus forte émotion dans notre société, c'est celle du trading. Cette finance qui méprise l'humain, a pour principal outil l'analyse technique.

Et cette analyse technique se base sur l'idée que les marchés suivent une vie propre et que des situations passées se reproduisent. L'analyse technique n'est rien d'autre qu'une psychanalyse des marchés. Les outils statistiques employés servent à dresser des graphiques qui doivent rendre compte de l'état psychologique d'une valeur. Mais ces outils statistiques reposent sur l'assimilation des évènements passés et l'analyse qui en découle permet de prédire les comportements à venir.

On accepte très bien l'idée de la psychanalyse lorsqu'elle est maquillée avec des chiffres (chiffre qui ne sont là encore que des symboles, mais rigide pour le coup) mais lorsqu'on l'exprime verbalement elle semble innacessible à l'immense majorité des gens. Je ne vois comme explication à cette dissonance que l'idée qui voudrait que les mots ne disent que rarement LA vérité. C'est en cela que je trouve fascinant le travail de Lacan.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout est vrai

Message  Invité le Lun 2 Déc - 19:55

ça se précise

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout est vrai

Message  Invité le Mar 3 Déc - 0:01

x


Dernière édition par Pierre Carra le Lun 17 Fév - 0:50, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout est vrai

Message  Invité le Mar 3 Déc - 1:00

Bonjour et Bienvenue DoraEx

J avais un jour fait le parallèle entre les courants psychologique et la physique :
Il y a eu la théorie de la gravitation , ensuite la théorie de la relativité restreinte, après la théorie de la relativité générale.
Maintenant nous entrons dans l'ère de la théorie des cordes.
L'objectif finale étant de trouver la théorie qui embrasse le TOUT
Les courants psychologique sont un peu pareil : pas faux , mais incomplet a leur époque, avec un référentiel différent.
A l'heure actuelle Jung propose ce qu il y a de plus complet, peut être en attendant un courant encore plus complet dans le futur.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Tout est vrai

Message  linda b le Mar 3 Déc - 4:38

Bonsoir DoraEx

Bienvenue dans ce forum
avatar
linda b

Messages : 2582
Date d'inscription : 16/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout est vrai

Message  rémi le Mar 3 Déc - 9:08

Bienvenue idem
Signé Rémi qui s'est autodiagnostiqué bipolaire jadis, mais les symptômes ont disparu d'eux-mêmes lorsque j'ai trouvé des gens pour écouter, voire partager, mes idées bizarres.
J'ai très peu lu Lacan, mais parmi mes idées bizarres il y a celle que certains mots peuvent concentrer des sens et des coïncidences au-delà des langues, et j'ai envie d'en partager le dernier exemple.
Dimanche je publiais un article sur mon blog, s'ouvrant sur une illustration IBSEN, choisie pour la symétrie avec mon point de départ, l'auteur norvégien NESBO.
Peu après une fidèle lectrice me signalait que pour la 1e fois elle et son mari Jacques avait été au théâtre la veille voir une pièce d'Ibsen, et elle me parlait du conte d'Andersen Ib et Christina.
Peu après je lisais un polar norvégien d'un auteur inconnu trouvé par hasard à la médiathèque, et j'y tombais sur le nom du pharaon Per Ib Sen (qui existe vraiment, aussi sous la forme Peribsen).
Ceci m'a fait me demander ce que signifiait IB : en égyptien c'est "coeur" et en scandinave c'est une forme de Jacob (ou Jacques, comme le mari de l'amie).
Or parmi j'ai étudié la kabbale et son système sefirotique où la sefira centrale Tiferet est homologuée à la fois au coeur et à Jacob.
Le tueur du polar norvégien avait ôté le coeur de sa 2e victime.
Par ailleurs le "coeur" sous ses divers noms est réellement un mot au coeur de mon blog, depuis son commencement sur l'infarctus de Jung en 44, mais je développerai tout ça dans un prochain article.
avatar
rémi

Messages : 53
Date d'inscription : 29/01/2012

http://quaternite.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout est vrai

Message  Benoit le Mar 3 Déc - 10:21

[quote="Pierre Carra"]
Là: http://users.skynet.be/reves/lacan.htm a écrit:Il existe selon moi de nombreux points de jonction entre sa pensée et celle de Jung. Même si Lacan en parle fort peu. Il aurait dit de Jung : "Il a dit toute la vérité, c'est même son tort, il n'a dit que cela".
Je crois, après avoir cherché un peu partout, que ces propos, supposément rapportés d'un séminaire, sont une légende urbaine...agréables j'en conviens.

Guite a écrit:Maintenant nous entrons dans l'ère de la théorie des cordes.
C'est "has been" !
La vraie solution se situera dans la cosmologie branaire Wink
J'y crois qui plus est.


Cette réconciliation des écoles analytiques peut se faire en nous...à l'extérieur, c'est impossible parce qu'il y a d'autres personnes lol! 

_________________
Mon blog
avatar
Benoit
Admin

Messages : 3656
Date d'inscription : 21/01/2012

http://carl-gustav-jung.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout est vrai

Message  Invité le Mar 3 Déc - 10:40

Ça fait partie de la théorie des cordes quand même !Wink 
Théorie des cordes 2.0 Very Happy 

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout est vrai

Message  Benoit le Mar 3 Déc - 12:54

Ce serait comme dire que la physique newtonienne a conduit à la physique relativiste...oui historiquement et par recherche d'inconnus mais la théorie branaire accepte la possibilité de dimensions supplémentaires d'unité standart aux qutre autres, ce qui est totalement incompatible avec la théorie des cordes à proprement parlé.

M'enfin bref, on est loin de la psychologie là

_________________
Mon blog
avatar
Benoit
Admin

Messages : 3656
Date d'inscription : 21/01/2012

http://carl-gustav-jung.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout est vrai

Message  Invité le Mar 3 Déc - 14:30

x


Dernière édition par Pierre Carra le Lun 17 Fév - 0:51, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout est vrai

Message  Benoit le Mar 3 Déc - 14:53

Aucune idée, je sais qu'il avait coupé toute communication et refusé de soigner son cancer, ce qui traduit en effet une certaine confusion (apparente).

Pour rebondir sur ce que tu dis, un personnage extraordinaire, dont je parlerai sous peu sur mon blog, est le mathématicien Gödel...sa bio vaut le détour Wink

_________________
Mon blog
avatar
Benoit
Admin

Messages : 3656
Date d'inscription : 21/01/2012

http://carl-gustav-jung.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout est vrai

Message  Invité le Mar 3 Déc - 15:28

x


Dernière édition par Pierre Carra le Lun 17 Fév - 0:51, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout est vrai

Message  Invité le Mar 3 Déc - 17:39

Guite a écrit:Bonjour et Bienvenue DoraEx

J avais un jour fait le parallèle entre les courants psychologique et la physique :
Il y a eu la théorie de la gravitation , ensuite la théorie de la relativité restreinte, après la théorie de la relativité générale.
Maintenant nous entrons dans l'ère de la théorie des cordes.
L'objectif finale étant de trouver la théorie qui embrasse le TOUT
Les courants psychologique sont un peu pareil : pas faux , mais incomplet a leur époque, avec un référentiel différent.
A l'heure actuelle Jung propose ce qu il y a de plus complet, peut être en attendant un courant encore plus complet dans le futur.

Je ne me prononcerai pas sur la qualité de l'oeuvre de Jung, ou tu du moins sur son aspect "complet".
Je suis convaincu que les travaux de Jung, Lacan et Freud sont complémentaires. Et que le devoir de tout psychanalyste aujourd'hui est de réussir à concilier les trois approches pour en faire émerger une psychanalyse plus complète.
Le soucis ne tient pas tant à savoir qui à raison, qu'à savoir ce qui appartient à LA vérité.

Il faudrait peut être que je m'explique sur ce que j'entends sur cette idée de "LA vérité".

Cette idée de "LA vérité" n'est rien d'autre que l'expression d'une vérité universelle ayant rapport avec le st graal de la science moderne, à savoir unifier tout ce que nous savons pour fonder une théorie du tout. Mon intuition est qu'il existe "Une vérité" donc "LA vérité" qui explique toutes les vérités.

J'ai le sentiment que tout ce que nous disons est vrai, à au moins un niveau. Il était fait allusion aux similitudes entre les avancées en matière de physique et la psychologie, et on touche tout à fait à mon propos et donc au propos de Jung.

Quand quelqu'un dit que les chomeurs sont des assistés, il est dans le vrai. Toujours, quelque soit la manière d'étayer son propos. C'est vrai pour lui, donc nous pouvons et devons considérer cette pensée comme une vérité.
Mais si un chômeur se sent insulté et rétorque qu'il n'est en en rien assisté, nous devons là aussi considérer ce propos comme vrai.

LA vérité revient à rechercher les raisons qui expliquent en quoi et pourquoi ces deux personnes ont un point de vue diamétralement opposé sur l'allocation chômage. LA vérité fait référence à un fonctionnement cognitif universel qui crée tout les points de vue différent qui naissent dans le monde. Je ne suis pas sûr d'être très clair, mais le titre qui sert au fil de cette présentation ne vise qu'à exprimer cette idée.

L'idée qu'une vérité individuelle emerge sur les bases d'une vérité universelle. Vérité universelles qui nous est innaccessible en raison de nos névroses qui nous bloquent, et empêchent de communique de manière pleinement efficace avec l'autre.

Celà a à voir avec la théorie de la relativité restreinte et générale qui décrit parfaitement le fonctionnement du monde physique, mais aussi du monde intellectuel, des idées, des concepts, de l'immatériel. Je pense au contraire que les travaux entrepris en physique trouvent un écho parfait dans le milieu de la psychologie. Et pour cause, ce que nous observons du monde nous renvoie à ce que nous sommes. C'est ce jeu de reflexivité inconscient qui nous permet d'avancer, de progresser.

Si quelqu'un vous dit rêver d'une île déserte, il ne rêve que de se soustraire au monde qui lui est devenu insupportable. Voyager dans le passé est possible, il suffit de convoquer un souvenir. C'est une question d'échelle. La télépathie existe et est déjà mise en oeuvre, ce sont les télécommunications.

Tout n'est que question de point de vue, toujours et tout le temps. C'est la seule vérité que je tiens pour acquise et inébranlable, et elle se réfère intuitivement à la logique physique, à la logique quantique.
Savoir comment nous fonctionnons permet de mieux savoir comment le monde et l'univers fonctionne, mais savoir comment le monde et l'univers fonctionnent nous permet de savoir comme nous fonctionnons.

Les psychiatres ne sont rien d'autre que les défendeurs d'un scientisme forcenés (de ce que j'ai pu en appréhender dans mon histoire, via mon expérience). Et dire que le délire peut être un constituant de l'individuation c'est sûrement s'exposer au même risques que ceux entraînés par l'affirmation que la terre était ronde à l'époque ou l'église faisait sa loi.

La théorie du tout n'émergera que lorsque les hommes comprendront leur différence et les accepteront. Et j'ai bon espoir qu'au cours du siècle à venir, des ponts solides soient constitués entre tout les champs de la connaissance pour pouvoir enfin faire émerger une amorce de cette théorie du tout que tout le monde désire si fort de manière souvent inconsciente.


A titre plus personnel je souhaitais vous remercier pour votre accueil, pour votre respect et votre ouverture d'esprit. C'est un vrai plaisir de pouvoir partager avec vous, avec des gens chez qui mes idées peuvent trouver un écho favorable et alimenter une discussion enrichissante. Quoi qu'en disant "mes idées" je fais preuve d'une grande prétention.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout est vrai

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum