Etude collective d'un rêve

Page 1 sur 10 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Etude collective d'un rêve

Message  Invité le Mar 20 Jan - 21:31

Je voudrais vous proposer, avec l'accord de Jean, de nous lancer dans l'étude d'un des rêves de la série mise en ligne sur le site CG Jung, rêve alchimie Homéopathie à l'adresse suivante:
http://www.jung-reve-alchimie.fr/category/series-de-reves/serie-de-la-reveuse/

J'envisagerais, avec l'accord des participants intéressés, de nous lancer plus particulièrement sur celui qui qui apparait en seconde position, celui ci:

2) Rêve : La Rêveuse descend dans une boutique où il y a une femme aimable, d’aspect doux et confortable,  et un boulanger à l’allure sévère. Le boulanger donne à la Rêveuse dans des sacs en plastique transparents; Elle ouvre les sacs à la campagne où elle est venue ramasser sur le chemin des pierres plates pour y graver des runes. Les sacs contiennent des morceaux de vieux pain rassis. Elle se demande : « Dois-je les donner à une oeuvre ? »

Après, la Rêveuse voit dans la rue un homme qui tient une laisse à chiens extensible double. Du côté droit on ne voit pas ce qu’il y a au bout de la laisse. Du côté gauche elle est attachée au dos d’une jolie petite fille sur une bicyclette. L’homme lui crie : « Vas-y ! vas-y !   » La laisse s’allonge et avec sa bicyclette elle saute le trottoir. Elle a un air tout fier.

Elle continue sa route et retourne à la boutique du début où on donne maintenant des leçons de piano. Il fait nuit mais dans le noir près de la porte elle sent qu’il y a un homme et une femme.

Elle descend et voit dans une partie peu éclairée la femme agréable du début et, devant un piano dans une belle lumière, le boulanger. Il lui demande :  » Avez vous apporté vos lunettes pour voir de loin  »  elle répond : « Non mais je peux aller les chercher car j’habite tout près  » Il lui dit alors : » Il faut y aller car pour le travail que nous allons faire il faut voir loin.”


La raison est qu'il se situe en début de série et qu'il contient tous les germes de ce qui sera développé dans la suite.
Nous aurions pu commencer par le premier mais....il se situe peut être un peu trop "avant", un peu trop encore englué dans le temps mythique et un peu trop marqué par la problématique d'avant la naissance, même si ici il ne s'agit pas de la naissance effective mais d'une naissance qui reprends les enjeux de la vraie naissance.

Je vous propose un minimum de méthode, à savoir que dans un premier temps nous nous contentions de recueillir les observations préliminaires de chacun concernant son ressenti sur le rêve, sur la rêveuse.
Il s'agit de noter toutes les déductions ou toutes les émotions que les éléments contextuels et de langage nous permettent de faire ou de ressentir concernant le climat de son monde onirique.  

Je vous rappelle que nous sommes entre nous, qu'il n'y a pas de jugement et que pour ceux qui participent, le plus grand intérêt est de vraiment jouer le coup en à fond, de dire tout ce qu'on a à dire sans craindre de se mouiller ou de dire des énormités, surtout que nous le savons tous, la vérité vraie sait placer des pépites là ou on ne les attends pas.

Je vous suggère aussi de lire et de relire la série, même si ce n'est que sur ce rêve particulier que nous travaillons, pour bien vous imprégner de la voix de la rêveuse et de son univers onirique.

J'espère que cette expérience qui ne donne pas la  même ivresse qu'une analyse qui permet un échange avec le rêveur pourra quand même vous tenter.

Qui sera la première ou le premier à se lancer ? Laughing

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude collective d'un rêve

Message  lehapra le Mer 21 Jan - 7:44

Merci Florentin pour cette proposition.

Voir dans le rêve 2 les germes ou le moule des autres rêves me surprend, j'aurais plutôt imaginer qu'il s'agissait du rêve 7 !

Dans ce rêve 2, le Boulanger pourrait être celui qui va permettre ou inciter la Rêveuse à aller de l'avant, à retrouver la guérison?

"Les sacs contiennent des morceaux de vieux pain rassis. "

Ce sont peut-être des graines qui donneront leur fruits progressivement, étapes par étapes?

"Elle se demande : « Dois-je les donner à une oeuvre ? »"

La rêveuse à l'impression que ces morceaux de pain secs sont de très hautes valeurs, on ne donne pas des éléments sans importance pour aider les autres.

"Après, la Rêveuse voit dans la rue un homme qui tient une laisse à chiens extensible double. Du côté droit on ne voit pas ce qu’il y a au bout de la laisse. Du côté gauche elle est attachée au dos d’une jolie petite fille sur une bicyclette. L’homme lui crie : « Vas-y ! vas-y ! » La laisse s’allonge et avec sa bicyclette elle saute le trottoir. Elle a un air tout fier."

Est-ce l'impression qu'a la Rêveuse d'elle-même, un animal que l'on doit domestiquer?
Ou alors une petite fille qui doit bien se comporter auprès des hommes?

Au début j'ai aussi pensé à la kundalini! Cette énergie qui doit être orientée.
(la laisse s'allonge comme la libido ou kundalini et elle progresse sauvagement comme un animal au début).

"Elle continue sa route et retourne à la boutique du début où on donne maintenant des leçons de piano. Il fait nuit mais dans le noir près de la porte elle sent qu’il y a un homme et une femme."

La Rêveuse entre dans l'intimité de deux personnes.

"Elle descend et voit dans une partie peu éclairée la femme agréable du début et, devant un piano dans une belle lumière, le boulanger. Il lui demande : » Avez vous apporté vos lunettes pour voir de loin » elle répond : « Non mais je peux aller les chercher car j’habite tout près » Il lui dit alors : » Il faut y aller car pour le travail que nous allons faire il faut voir loin.”

Ces deux personnes cela pourrait être très bien elle-même en adulte imaginaire qui va guider la Rêveuse (» Il faut y aller car pour le travail que nous allons faire il faut voir loin.).

Je pense maintenant que le Boulanger est cet étrange "voix" que la Rêveuse entend lors des derniers rêves notés.
Cela pourrait être le Soi, celui qui guide vers la guérison, celui qui rétablit l'équilibre?

Question
avatar
lehapra

Messages : 2404
Date d'inscription : 09/02/2012
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude collective d'un rêve

Message  Benoit le Mer 21 Jan - 9:00

Bravo Florentin pour donner vie à cette idée.

Je suis, sur le plan personnel, assez mal à l'aise pour intervenir car je connais indirectement la personnalité de la rêveuse (qui est ni ma sœur, ni ma femme, ni Ariaga)...et j'ai aussi connaissance du plan d'interprétation final choisi dans la thèse qui ne peut que polluer ma propre vision.
Les dés sont donc pipés des deux côtés mais j'encourage vivement les échanges libres sur "cette matière neutre" ici.


Dernière édition par Jean le Sam 24 Jan - 13:50, édité 1 fois

_________________
Mon blog
avatar
Benoit
Admin

Messages : 3644
Date d'inscription : 21/01/2012

http://carl-gustav-jung.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude collective d'un rêve

Message  Invité le Mer 21 Jan - 17:05

Coucou Lehapra,

Je te remercie pour ta spontanéité et toute ta motivation.

L'idée est de faire une étude "orthodoxe" du sujet, c'est à dire que nous allons nous retenir de foncer tête baissée sur l'analyse du rêve et passer d'abord par une étape préliminaire qui consiste......à faire des observations préliminaires, pas directement des décryptages.

Ce que je te propose c'est de garder ton intervention quelque part dans ton ordi puis de reprendre tes interprétations lorsque nous en serons à ce stade.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude collective d'un rêve

Message  Invité le Jeu 22 Jan - 3:25

Florentin écrit :

Je vous propose un minimum de méthode, à savoir que dans un premier temps nous nous contentions de recueillir les observations préliminaires de chacun concernant son ressenti sur le rêve, sur la rêveuse.
Il s'agit de noter toutes les déductions ou toutes les émotions que les éléments contextuels et de langage nous permettent de faire ou de ressentir concernant le climat de son monde onirique.  

................................. Like a Star @ heaven

j'avoue que je ne sais pas exactement ce que tu attends de nous Florentin ,dans cette première étape.


tu devrais peut-être faire la démonstration de ce qu' est une étude orthodoxe du sujet . Je propose que tu fasses l'exercice personnellement en te servant des informations publiées ci-haut sur le rêve;  on pourrait alors mieux saisir la différence entre cette étape et celle d' une analyse de rêve proprement dite.

merci de nous éclairer sur la méthode  Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude collective d'un rêve

Message  Benoit le Jeu 22 Jan - 5:59

J'étais décontenancé aussi.
S'agirait il de noter, pêle-mêle, les verbes, les tonalités, les ambiances apparaissant dans le rêve, sans s'arrêter sur un sens local ou global ?

Un truc comme :
- Descendre - Boulanger - Rune
- Voir - Double laisse - Sauter
- Cheminer - Piano - Nuit
- Descendre - Voir loin


???

_________________
Mon blog
avatar
Benoit
Admin

Messages : 3644
Date d'inscription : 21/01/2012

http://carl-gustav-jung.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude collective d'un rêve

Message  lehapra le Jeu 22 Jan - 6:15

Je vois peut-être ce que propose Florentin, faire un état des lieux sans trop se lancer dans des conclusions rapides (interprétations).
Un peu comme dans une enquête où on observe, je m'imagine, objectivement la forme au début avant de déduire le fond.
La question serait alors de savoir "comment" le rêve se présente et non "pourquoi".

Bon ben je m'y mets ...


avatar
lehapra

Messages : 2404
Date d'inscription : 09/02/2012
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude collective d'un rêve

Message  lehapra le Jeu 22 Jan - 6:51

J'ai espacé chaque fois que je considère qu'il y un changement de vue, un changement panoramique.


La serveuse de la boulangerie est une femme qui a l'air gentille. Amicale.
Rapport de confiance.
Mais le boulanger a l'air méchant.
Méfiance?
Il donne quelque chose qui doit être protégé de l'extérieur (sac en plastique).

Maintenant le Rêve se passe en pleine campagne.
Ambiance religieuse.
La Rêveuse cherche des pierres dans un but magique.
Les sacs contiennent du pain sec.
La Rêveuse s'interroge sur ce qu'elle va pouvoir en faire: un don?

Maintenant le Rêve se produit dans un milieu plus citadin.
La rêveuse voit un homme inconnu tenant une laisse allongeante pour chien.
A gauche, la Rêveuse est attachée au dos d'une belle petite fille sur un vélo.
L'homme inconnu encourage la fille au vélo à continuer d'avancer et à faire un saut.
La fille est très heureuse de faire ce que l'homme encourage.

Retour à la boutique du début.
Encore un changement d'ambiance: maintenant la Rêveuse est en train de jouer du piano dans la boutique qui est en principe une boulangerie.
Tout est sombre et elle à l'impression qu'un homme et une femme sont ensemble.

Découverte finale:
Elle voit la "femme aimable" accompagnée du boulanger qui est devant un piano et en pleine lumière.
Ambiance merveilleuse.

*

Cette découpe me fait songer justement aux autres rêves! comme si les rêves qui suivent étaient agencés dans l'ordre des ambiances différentes de ce rêve initial.

Et je remarque ainsi que le rêve 7 n'est pas la cause des répétitions mais une partie de la répétition.
La Rêveuse semble répété chaque partie, chaque ambiance, du rêve 2, de façon successive.

avatar
lehapra

Messages : 2404
Date d'inscription : 09/02/2012
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude collective d'un rêve

Message  Invité le Jeu 22 Jan - 7:05

Aria a écrit:Florentin écrit :

Je vous propose un minimum de méthode, à savoir que dans un premier temps nous nous contentions de recueillir les observations préliminaires de chacun concernant son ressenti sur le rêve, sur la rêveuse.
Il s'agit de noter toutes les déductions ou toutes les émotions que les éléments contextuels et de langage nous permettent de faire ou de ressentir concernant le climat de son monde onirique.  

................................. Like a Star @ heaven

j'avoue que je ne sais pas exactement ce que tu attends de nous Florentin ,dans cette première étape.

merci de nous éclairer sur la méthode  Smile
Voici ce que dit et fait léhapra, concernant l'observation préliminaire, et c'est très exactement ce dont je parle.

Je vois peut-être ce que propose Florentin, faire un état des lieux sans trop se lancer dans des conclusions rapides (interprétations).
Un peu comme dans une enquête où on observe, je m'imagine, objectivement la forme au début avant de déduire le fond.
La question serait alors de savoir "comment" le rêve se présente et non "pourquoi".


Il s'agit d'un travail collectif et je n'y interviendrai qu'en dernier de manière à ne pas influencer les posts.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude collective d'un rêve

Message  Invité le Jeu 22 Jan - 10:48

Une chance que Raphaël a tout l'air d'avoir compris ...car je n'aurais pas vraiment su à quoi ça ressemblait cette première étape. Et encore je ne vois pas bien le but de l'exercice. Je ne crois pas que mes impressions seront  bien différentes de celles de Raphaël mais pour mettre un peu d'animation ,je me lance.

Rêve : La Rêveuse descend dans une boutique où il y a une femme aimable, d’aspect doux et confortable,  et un boulanger à l’allure sévère.

cyclops la rêveuse descend....: la boutique est au sous-sol,

cyclops c'est une boutique : là où on achète, échange.

cyclops elle rencontre une femme plutôt maternelle

 cyclops et un boulanger, un homme qui a un statut professionnel,et fait figure d'autorité,
               image assez traditionnel du couple parental.

cyclops le boulanger fait le pain, aliment de base , essentiel .

Le boulanger donne à la Rêveuse dans des sacs en plastique transparents; Elle ouvre les sacs à la campagne où elle est venue ramasser sur le chemin des pierres plates pour y graver des runes. Les sacs contiennent des morceaux de vieux pain rassis. Elle se demande : « Dois-je les donner à une oeuvre ? »

cyclops elle voit déjà ce que contiennent les sacs,autrement dit pas de mystère. Pourtant elle ne semble voir le contenu qu'une fois à la campagne après avoir ouvert les sacs. Le boulanger lui a donné (et non vendu ) des morceaux de vieux pain rassis, et pourquoi pas du pain frais ? a-t-elle tardé à venir chercher ce pain ?ont-ils déjà été frais ou d'emblée c'est ce cadeau qui lui est vraiment offert, un pain sec , à peine bon pour les oiseaux ( pour l'âme ?...)

cyclops dois -je les donner à une oeuvre ? se demande-t-elle, une oeuvre de charité ou une oeuvre artistique ou à la grande oeuvre de sa vie ? pourquoi se pose-t-elle cette question sur un "cadeau" qu'elle a reçu ? ce pain même rassis ne peut être   pour elle, parce qu' irrecevable ? elle aurait aimé recevoir du pain frais mais on lui donne des miettes qu'elle croit normalement destinées aux  désoeuvrés...? refuse-t-elle de voir qu'on la considère aussi peu ?  qu'elle est désoeuvrée ? que dans sa vie elle n'a eu que des miettes ?

cyclops elle est venue à la campagne: endroit plus naturel , par opposition au sous-sol de la boutique.
cyclops  pour ramasser des pierres plates pour y graver des runes , trouver un moyen de conjurer le mauvais sort de fortune ?

Après, la Rêveuse voit dans la rue un homme qui tient une laisse à chiens extensible double. Du côté droit on ne voit pas ce qu’il y a au bout de la laisse. Du côté gauche elle est attachée au dos d’une jolie petite fille sur une bicyclette. L’homme lui crie : « Vas-y ! vas-y !   » La laisse s’allonge et avec sa bicyclette elle saute le trottoir. Elle a un air tout fier.

cyclops un homme contrôle quelque chose , deux choses même. dont une est encore inconnue, ou inavouable du côté droit, côté rationnel ? émotionnel ?

cyclops et du côté gauche , il contrôle une enfant à bicyclette, ou encore lui apprend à aller à bicyclette, l'encourage à faire un manoeuvre périlleuse , lui allonge sa corde, est celui qui lui permet de faire , la petite fille est fière de ce qu'elle parvient à faire .

Elle continue sa route et retourne à la boutique du début où on donne maintenant des leçons de piano. Il fait nuit mais dans le noir près de la porte elle sent qu’il y a un homme et une femme.

cyclops on donne des leçons de piano, on apprend à exprimer ses émotions ? dans la nuit. Apprendre à jouer du piano est un long apprentissage, souvent bien technique au début, faire ses gammes. On apprend à exprimer des émotions dans les règles de l'art, c'est mettre en forme   au lieu de juste exprimer ce qui vient. Dire ses choses de belles façons...séduire à la limite, ne pas déplaire. Elle se sent observée par un homme et une femme. Ou écoutée ?

Elle descend et voit dans une partie peu éclairée la femme agréable du début et, devant un piano dans une belle lumière, le boulanger. Il lui demande :  » Avez vous apporté vos lunettes pour voir de loin  »  elle répond : « Non mais je peux aller les chercher car j’habite tout près  » Il lui dit alors : » Il faut y aller car pour le travail que nous allons faire il faut voir loin.”

cyclops elle descend encore plus bas, plus profondément ? dans une partie peu éclairée, la femme du début,  le boulanger est dans une belle lumière. La femme est plus effacée , le boulanger semble être le professeur, celui qui va lui apprendre à jouer du piano.

cyclops  il lui dit qu'il faut voir loin pour parvenir à faire le travail émotionnel qui lui demandera.Elle aura besoin de ses lunettes . il y a encore cette notion de faire plus, d'aller plus loin (la laisse qui s'allonge).  Le fait que cet apprentissage se fait à un niveau très profond, j'aurais tendance à penser que la notion de performance remonte très loin dans l'enfance, la petite enfance. L'image paternel ayant ici une résonance plus forte que celle de la mère qui est dans l'ombre . Comme c'est le père qui dirige l'apprentissage ,on peut voir que l'aspect disciplinaire faire  son oeuvre....Peut-être que le pain sec fait partie de l'oeuvre, apprendre à vivre avec peu, un ascétisme des émotions. Voir loin veut peut-être dire, ne pas regarder de trop près de qui se passe en soi, émotionnellement, exprimer ce qui est loin de soi.

cyclops le pain rassis offert par le boulanger-père serait peut-être le sentiment d'avoir au final reçu peu affectivement de ce père enseignant, même si il lui a appris à voir plus loin, dans la vie. On retrouve ici le rôle que le père a toujours joué dans nos sociétés ,soit celui qui initie au savoir mais dispense peu d'affection, enfin les choses ont tendance à changer mais...pour cette rêveuse ,les choses ont peut-être été ainsi.

je commence à interpréter ,ici, je crois.

n.b. ça demande beaucoup de temps cet exercice, une chance que je suis insomniaque.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude collective d'un rêve

Message  lehapra le Jeu 22 Jan - 13:43

Il y a pas mal d'interprétation il me semble mais cela ouvre des possibilités.
J'ai, Aria, des choses "évidentes" pour moi qui doivent être nuancés en te lisant.

Par exemple, pour moi le pain était dès le début du pain rassis, alors que j'ai été un peu vite, et tu as raison, le pain n'était pas forcément rassis au début, sinon elle aurait dû être surprise qu'on lui donne quelque chose d'un peu inutile dans des sacs en plastique.

" image assez traditionnel du couple parental."

Le boulanger serait une représentation du père et la femme aimable, une image de la mère de la Rêveuse?
C'est possible, en effet, et je ne l'imaginais pas ainsi.

"le pain rassis offert par le boulanger-père serait peut-être le sentiment d'avoir au final reçu peu affectivement de ce père enseignant, même si il lui a appris à voir plus loin, dans la vie. On retrouve ici le rôle que le père a toujours joué dans nos sociétés ,soit celui qui initie au savoir mais dispense peu d'affection, enfin les choses ont tendance à changer mais...pour cette rêveuse ,les choses ont peut-être été ainsi."

Et ben! encore une idée intéressante!

"le boulanger semble être le professeur, celui qui va lui apprendre à jouer du piano."

C'est possible!

Merci pour ta participation Aria et j'espère que d'autres vont tenter aussi d'apporter un premier regard éclaircissant.



avatar
lehapra

Messages : 2404
Date d'inscription : 09/02/2012
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude collective d'un rêve

Message  Invité le Jeu 22 Jan - 16:21

En fait ,Raph, je ne sais pas si mes commentaires ne sont pas encore trop interprétatifs pour cette première étape. J'émets des possibilités sans trop savoir,

j'espère que Florentin fera l'exercice de façon claire et nette, qu'il ne fera pas chevaucher cette fameuse première étape avec les autres; choses que j'ai vraiment l'impression de faire.

Je crois que pour ce premier exercice d'analyse de rêve Florentin aurait dû ouvrir le bal, histoire de mieux nous pister sur la façon de faire, à moins qu'il prenne pour acquis qu'après dépôt de son étude ,étape 1. nous n'aurons plus rien à ajouter....hum.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude collective d'un rêve

Message  Invité le Jeu 22 Jan - 17:26

Aria a écrit:En fait ,Raph, je ne sais pas si mes commentaires ne sont pas encore trop interprétatifs pour cette première étape. J'émets des possibilités sans trop savoir,

j'espère que Florentin fera l'exercice de façon claire et nette, qu'il ne fera pas chevaucher cette fameuse première étape avec les autres; choses que j'ai vraiment l'impression de faire.

Je crois que pour ce premier exercice d'analyse de rêve Florentin aurait dû ouvrir le bal, histoire de mieux nous pister sur la façon de faire, à moins qu'il prenne pour acquis qu'après  dépôt de son étude ,étape 1. nous n'aurons plus rien à ajouter....hum.
Bonjour Aria,

Alors oui, tu es sans doute un peu trop interprétative par rapport à ce que l'on attend d'une simple observation préliminaire, mais on ne va pas pinailler, tu as fait de trèèèèès bonnes remarques ou l'on voit poindre une sagacité de limier qu'il faut encourager ! ^^

Et non, je ne pense pas que "mon" étude pourrait mettre un point final à une étude de rêve, nous savons tous qu'ils sont faits d'une matière inépuisable.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude collective d'un rêve

Message  Invité le Jeu 22 Jan - 18:53

Aller courage fuyons, ben non pas pour ce soir...

2) Rêve : La Rêveuse descend dans une boutique où il y a une femme aimable, d’aspect doux et confortable,  et un boulanger à l’allure sévère. Le boulanger donne à la Rêveuse dans des sacs en plastique transparents; Elle ouvre les sacs à la campagne où elle est venue ramasser sur le chemin des pierres plates pour y graver des runes. Les sacs contiennent des morceaux de vieux pain rassis. Elle se demande : « Dois-je les donner à une oeuvre ? »


La Rêveuse descend dans une boutique
Descendre ; c’est quoi, c’est ou ? C’est plus bas, plus bas que quoi : de ce qui pense.
Une boutique ; lieu d’échange, de commerce : vivant

Où il y a une femme aimable, d’aspect doux et confortable,  et un boulanger à l’allure sévère.
Les deux sexes représentés, complémentarité dualité

Le boulanger donne à la Rêveuse dans des sacs en plastique transparents;
Ici il donne quoi on ne sait encore, même si l’on peut voir à travers la matière synthétique.
La matière le pain ne sera révélée qu’à la campagne au vert,
Sur le chemin, dans la quête de pierres, pierres plates, Constructions
Révélatrices par la magie des gravures de runes.


Les sacs contiennent des morceaux de vieux pain rassis. Elle se demande : « Dois-je les donner à une œuvre ? »
Morceaux de vieux pain rassis : que dois je faire de cet œuvre, dois je la donner à étudier


Après, la Rêveuse voit dans la rue un homme qui tient une laisse à chiens extensible double.
Le masculin tient les deux cotés de l’être

Du côté droit on ne voit pas ce qu’il y a au bout de la laisse.
Absence totale de perception du coté droit

Du côté gauche elle est attachée au dos d’une jolie petite fille sur une bicyclette.
La laisse est attaché au dos, la  jolie  petite fille ne voit pas la laisse, ne sent pas la laisse qui s’allonge pour pratiquer le saut,  saut en bicyclette, la puissance  de  propulsion

L’homme lui crie : « Vas-y ! vas-y !   »
Attachée au dos, sans sentir par l’allongement, avec la voix d’encouragement. Elle a un air tout fier.


Elle continue sa route et retourne à la boutique du début où on donne maintenant des leçons de piano. Il fait nuit mais dans le noir près de la porte elle sent qu’il y a un homme et une femme.
Continuant le chemin, le parcours le temps, dans le même lieu, où l’art y est donné ,dans l’obscurité, à l’entrée, deux nouvelles représentations des deux sexes elle sent


Elle descend et voit dans une partie peu éclairée la femme agréable du début et, devant un piano dans une belle lumière, le boulanger. Il lui demande :  » Avez vous apporté vos lunettes pour voir de loin  »  elle répond : « Non mais je peux aller les chercher car j’habite tout près  » Il lui dit alors : » Il faut y aller car pour le travail que nous allons faire il faut voir loin.”

Elle descend, elle cherche, et voit la femme dans l’ombre l’homme dans la lumière.
Le boulanger dans la lumière sait qu’elle  ne voit pas bien, qu’il faut de la distance, pour voir de loin.
Volontaire, elle est très proche de vouloir voir, elle habite juste à coté, et il faut 4 yeux ,  ses propres yeux plus ceux des verres , 6 avec les siens, celui du boulanger, pour pouvoir se projeter à  bonne distance et sur une longue durée.


Pfffff

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude collective d'un rêve

Message  lehapra le Jeu 22 Jan - 19:14

Chantal,

"Volontaire, elle est très proche de vouloir voir, elle habite juste à coté, et il faut 4 yeux , ses propres yeux plus ceux des verres , 6 avec les siens, celui du boulanger, pour pouvoir se projeter à bonne distance et sur une longue durée."

Intriguant! Smile
avatar
lehapra

Messages : 2404
Date d'inscription : 09/02/2012
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude collective d'un rêve

Message  Invité le Jeu 22 Jan - 20:10

Chantal A a écrit:Aller courage fuyons, ben non pas pour ce soir...
Coucou Chantal !
Tu as bien fait de venir, c'est un exercice sympa avec des participants sympas !

Toi aussi tu as foncé un peu prématurément dans l'interprétation, mais on s'en fiche, tu as mis le pieds à l'étrier.

Mon idée est de laisser jusqu'à dimanche à ceux qui le veulent, le temps d'intervenir,  puis après ce délais nous passerons à l'étape suivante.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude collective d'un rêve

Message  Invité le Ven 23 Jan - 8:31

Le début du rêve me fait penser au Petit Poucet…les cailloux et morceaux de pains qu'il disperse pour retrouver son chemin.
Comme si la rêveuse se préparait à rentrer chez elle après avoir été abandonnée.

Puis la suite donne l'impression que des différenciations successives vont devoir s'effectuer tout au long du processus : Homme sévère/femme agréable, une laisse double, droite/gauche, les touches noires/blanches du piano, obscur/lumineux, de loin/de prés…

Ce que l'on peut constater en lisant la série de rêves.
Pour que la rêveuse retrouve son unité.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude collective d'un rêve

Message  Invité le Ven 23 Jan - 9:00

lien intéressant , Kélilan, entre les morceaux de pain, les cailloux et retrouver son chemin.... pour rentrer à la maison Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude collective d'un rêve

Message  Invité le Ven 23 Jan - 13:47

Bon, je n'ai pas eu la patience d'attendre dimanche ! Very Happy

Je voudrais tout d’abord remercier l’ensemble de ceux qui se sont prêtées au jeu, à savoir, par ordre chronologique d’entrée en piste : Lehapra, Jean, Aria, Chantal A, et Kelilan.

Pour récompenser et encourager toutes ces bonnes volontés, je vous propose de continuer cette expérience avec la même implication et la même sérénité d’esprit, c’est à dire avec zéro prise de tête et pas d’auto censure par crainte de ce que peuvent penser les uns ou les autres de ce que nous disons.

C’est à ces seules conditions que nous pourrons faire de ce fil un endroit agréable à fréquenter…..et vous conviendrez que ce ne sont pas des conditions très contraignantes !

Concernant les observations préliminaires, j’étais persuadé que le truc flagrant qui vraiment crève l’écran allait sauter aux yeux de tout le monde……Ou tout au moins j’imaginais que quelqu’un allait s’exclamer que le rêve sentait à plein nez l’alchimie….. Et bien non ! ^^

L’élément absolument remarquable qui peut être observé dans ce rêve, avant même que nous nous occupions de décryptage, c’est que nous avons à faire à un cas rare en terme onirique, celui d’une circonvolution.

Observez bien, le rêve démarre dans un lieu puis revient à ce même lieu après un certain nombre de péripéties.

C’est remarquable car qui dit circonvolution dit rituel.

Une circonvolution consiste à quitter un lieu central, représentatif, puis de passer par un certain nombre d’étapes ou de points cardinaux ou de représentation symboliques qui sont autant d’épreuves initiatiques, puis de revenir à son point de départ, c’est-à-dire à soi-même, mais transformé et désormais ouvert à une dimension supplémentaire, avec tout le gain de conscience et de sensibilité y afférent.

Nous sommes toujours nous-même, mais nous ne sommes plus celui que nous étions !

Nous pouvons déterminer au travers de cette observation que la psyché a choisi d’atteindre l’entendement de la rêveuse sous un angle résolument Mystique, ce qui est un indice majeur avec lequel nous devrons compter lorsqu’il sera question d’analyse.

Les autres observations préliminaires que nous pouvons faire concernent le mode sur lequel s’opère le récit.

Nous constatons qu’il s’exprime comme une eau calme qui s’écoule régulièrement et sans remous.

Nous pouvons en déduire, par l’eau calme,  que nous avons à faire à une personne installée paisiblement dans sa féminité mais qui incarne son genre davantage comme un statut que l’on gère selon les convenances, plutôt que comme une passion que l’on vit avec intensité, ……Et qui d’une certaine façon reste en partie secrète, autant à elle-même qu’aux autres.

Nous pouvons aussi déduire, par l’aspect rituel que nous avons à faire à une personne dont la conscience morale, l’esprit de justice et le sens des responsabilités sont plutôt élevés par rapport à celui que l’on rencontre habituellement chez la moyenne  de la population et qui a une certaine tendance naïve à penser que tout le monde est aussi gentil et aussi bien disposé qu’elle envers son prochain.

Tels sont les éléments qu’il me paraissait utile de noter en observation préliminaire.

Ce que j’en dis n’exclue en rien les remarques qui ont déjà été notées et je tiens à souligner qu’il y a parmi ces autres remarques des points de vue très judicieux qui ne me seraient absolument pas venus à l’esprit, d’où tout l’intérêt d’un travail collectif.

Je vous laisse lire et commenter tout ce qui a été dit jusqu’ici par chacun.
Vous avez constaté que certains avis émis par l’un ou par l’autre vous ont intrigué, intéressé, interpellé, …….C’est l’occasion d’échanger et de poser directement des questions ou de demander des précisions aux auteurs de ces avis.

Il me paraît souhaitable d’aller jusqu’au bout de cette phase en prenant le temps de l’échange entre nous, avant de passer à la prochaine, à savoir l’analyse en elle-même.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude collective d'un rêve

Message  lehapra le Ven 23 Jan - 17:42

Merci Florentin pour tes impressions.
J'examinerais demain, je l'espère, plus attentivement ton constat. sunny







avatar
lehapra

Messages : 2404
Date d'inscription : 09/02/2012
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude collective d'un rêve

Message  Invité le Sam 24 Jan - 3:00

Salut Florentin.

j'avoue être un peu déconcertée par tes observations préliminaires, non pas qu'elles  ne font pas sens mais bien parce que je suis surprise que ce soit des observations préliminaires , enfin pour le peu que j'en ai compris  de ce que devaient être des observations préliminaires.

Disons que pour la circonvolution ou l'aspect alchimique je conviens que l'évidence de la chose peut apparaître dans l'oeil du connaisseur, au fait du processus alchimique,et de  l'aspect rituel plus précisément .

Par contre les commentaires suivants sont pour moi plus que de simples observations, il y a là des interprétations de contenus je trouve .Mais ,je dois comprendre sans doute que pour toi ce sont des évidences  puisque tu les communiques en première étape.:

Florentin écrit :

Nous pouvons en déduire, par l’eau calme,

Arrow  quelle eau calme ? rien dans le texte du rêve déposé ici en parle, si tu as lu le rêve plus avant, il est possible qu'il aie de l'eau calme dans le rêve mais nous on n'a pas cette information ici sur ce forum.Like a Star @ heaven

que nous avons à faire à une personne installée paisiblement dans sa féminité mais qui incarne son genre davantage comme un statut que l’on gère selon les convenances, plutôt que comme une passion que l’on vit avec intensité, ……Et qui d’une certaine façon reste en partie secrète, autant à elle-même qu’aux autres.

Arrow advenant qu'il y ait eu de l'eau, ce que tu en déduis est possible mais ceci commence à ressembler à de l'interprétation, cependant je ressens aussi dans le rêve ,à plus d'un endroit une certaine soumission aux figures d'autorité, et une possible tendance à vivre selon les conventions, les règles. Mais ceci demeure des hypothèses à vérifier auprès de la rêveuse.Like a Star @ heaven  


Nous pouvons aussi déduire,

Arrow la déduction peut faire partie d'observations préliminaires ? Like a Star @ heaven

par l’aspect rituel que nous avons à faire à une personne dont la conscience morale, l’esprit de justice et le sens des responsabilités sont plutôt élevés par rapport à celui que l’on rencontre habituellement chez la moyenne  de la population

Arrow le rituel dénote-il vraiment cela? le rêve lui-même se comporte rituellement pour peut-être justement compenser  une mise en ordre (mandala) qui est déficiente dans la vie diurne. Cette présence du rituel dans le rêve ne confirme pas d'emblée que le rêveur est moralement plus articulé que la moyenne , je dirais que son conformisme au règles  est plus certainement représentatif de son sens moral  . Enfin c'est mon point de vue.
Mais il est possible aussi que cette mise en forme du rêve témoigne d'une forme archétypale de la pensée qui tente d'émerger, de répondre à un degré d'évolution. Le recours aux runes laisse aussi davantage entendre que la rêveuse a certaines croyances, et encore c'est à vérifier.Like a Star @ heaven

et qui a une certaine tendance naïve à penser que tout le monde est aussi gentil et aussi bien disposé qu’elle envers son prochain.

Arrow c'est vrai qu'elle pense donner à une oeuvre... et qu'elle n'octroie  pas dans son récit du rêve des intentions négatives à ses personnages.  Mais je ne sais pas si ces seuls éléments suffisent à faire l'affirmation que tu fais.  Like a Star @ heaven


Arrow  Arrow  Arrow Ne prends pas mal ce que j'écris, mais je t'avoue que je ne me sens pas tellement plus certaine pour les prochains rêves en ce qui concerne la première étape. Peut-être est-ce juste une question de formulation. J'aurais juste aimé que la démonstration de ta part soit plus évidente , mais peut-être l'est-elle pour d'autres.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude collective d'un rêve

Message  Invité le Sam 24 Jan - 4:37

Le dernier message d'Aria  correspond dans les grandes lignes à ce que je me préparais à écrire au sujet du ton dernier message Florentin. Exemple pourquoi l'eau, pourquoi pas l'air... .

Pour  de ce qui est des "commentaires" de chacun, je trouve  riche et varié ,
mais l'écriture est compliquée , il faut  prendre beaucoup de temps pour la manier,
sauf pour de rares privilégiés .
Je trouve , en tout cela, je ressens qu'il se forme sur ce fil comme une ouverture nouvelle, c'est tôt de le dire ,
mais ne sommes nous pas encouragés ici à parler.

Nous n'avons c'est vrai, pas su nommer " l’alchimie" la base du rêve et pourtant beaucoup le pressentait.
Pour la circonvolution, génial si simple à voir et pourtant il fallait savoir le formuler.
Cette circonvolution montre , il me semble la réussite déjà entrevue, un peu comme de la clairvoyance.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude collective d'un rêve

Message  Invité le Sam 24 Jan - 8:02

Florentin Gobbey a écrit:
Nous constatons qu’il s’exprime comme une eau calme qui s’écoule régulièrement et sans remous.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude collective d'un rêve

Message  lehapra le Sam 24 Jan - 8:15

Je vais paraître arrogant mais c'est pas grave (vous avez l'habitude!!!)

Je pensais pourtant que c'était affiché dans mon message cette histoire de voyage initiatique.
Je l'ai aussi trouvé dans le message de Kélilan!

"Le début du rêve me fait penser au Petit Poucet…les cailloux et morceaux de pains qu'il disperse pour retrouver son chemin.
Comme si la rêveuse se préparait à rentrer chez elle après avoir été abandonnée.
"

Sauf que pour moi le rôle du Boulanger, le Soi, comme je l'ai un peu trop vite écrit, (on verra !) est l'agent de croissance qui se divise en petits pains (les étapes ) comme je l'avais déjà écris aussi.

Je pensais que c'était aussi ce qu'exprimait Aria lorsqu'elle écrit quelque chose comme le piano c'est difficile parce que cela nécessite d'exprimer ses émotions de façon codifiée.
Pour moi, le Boulanger étant celui qui donne (peut-être) les cours de piano, c'est qu'il organise la rencontre de la Rêveuse avec elle-même, transformée: la fin du rêve étant comme un sacre, la remise de la couronne (des lunettes) pour mieux voir (sorte de troisième oeil).

Par la suite, le message d'Aria m'a intéressé aussi parce qu'il présentait le boulanger comme un père.
Le Boulanger pourrait donc être une figure de l'animus et la femme aimable être la Rêveuse transformée, non reconnaissable encore.
Comme si la Rêveuse se plongeait dans un futur dès le début du rêve, dans un idéal où elle est l'épouse peut-être, du boulanger.
Mais l'époux boulanger va peu à peu avoir un autre rôle.
Plus on plonge et descend et plus le rôle du boulanger s'éclaire.
Il n'est plus l'animus ou plutôt cet figure paternelle se transforme peu à peu jusqu'à devenir le Soi.
L'Animus, les idéaux sexuels ou philosophiques, empêchent la rêveuse de voir que le boulanger c'est ce qui doit naître.
Le boulanger devient presqu'une lumière à la fin du rêve.
Le Soi permettant de sortir des illusions pour mener vers Dieu, chacun mettant à Dieu ce qu'il veut entendre.

C'est pour moi le rôle du psychanalyste en partie: il est une sorte de Soi, d'individué, que le transfert avec le patient transforme d'abord en animus.
Et on projette alors tout nos fantasmes que le psy organise.
Le psy joue le rôle de l'appât non pas pour piéger mais libérer si tout se passe bien.

Désolé pour cette interprétation répétitive, peut-être inutile!
Pour moi, le Boulanger est le guérisseur idéalisé, il est l'agent qui va reconnecter avec Dieu.
Et le psychanalyste incarnera ce boulanger, l'homme qui sait malaxé la pâte, la matière, pour en faire du pain grâce au levain et au feu.
avatar
lehapra

Messages : 2404
Date d'inscription : 09/02/2012
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude collective d'un rêve

Message  Invité le Sam 24 Jan - 8:46

Vous avez raison de faire ces remarques et de poser ces questions.

Voici quelques réponses rapides :
Les observations préliminaires sont ce que l’on peut déduire de la forme sans encore s’intéresser au fond.

Ce sont ces observations qui nous permettent d’orienter le début de l’analyse sous un angle plutôt que sous un autre.

Ce ne sont jamais que des observations préliminaires et on ne peut pas leur accorder d’autre valeur qu’une valeur d’orientation car tant qu’on n’a pas mis le nez dans l’analyse ce qu’on voit n’est pas nécessairement ce qui est, parfois ça a l’air, mais il n’y a pas la chanson….

Alors observer et faire quelques déductions préliminaires, oui, se contenter d’une observation à la place d’une analyse non.

Le plus souvent les observations préliminaires mettent l’analyse sur de bons rails, mais parfois elles nous leurrent, donc observons, déduisons, mais ne prenons pas pour argent comptant ce que nous voyons, nos déductions doivent être vérifiées par l’analyse.

La circonvolution c’est vraiment de l’observation concernant la forme, mais le rituel, lui c’est bien un élément traditionnellement véhiculé par la circonvolution, le rituel, donc et bien un point acquis.

Le fait de dire que le récit du rêve s’écoule comme une eau calme c’est aussi une observation sur la forme de ce récit, sur le débit de l’expression de la rêveuse.
Ce débit et ce calme sont associés à une incarnation non passionnelle de la féminité qui est alors acceptée et vue comme un statut qui donne des droits et des devoirs et que l’on gère selon les convenances de son milieu social.

Ca, c’est vraiment une généralité lié à ce type de distance par rapport au récit, et aussi lié au vocabulaire utilisé et au débit.

Ceci est tiré de l’observation, uniquement de l’observation, c’est une déduction.

Oui, la déduction fait partie de l’observation préliminaire.

Lorsque tu fais une analyse en chimie minérale, si tu observes en préliminaire que la matière à analyser dans ton tube à essai est une poudre métallique, plutôt brillante et plutôt lourde par rapport à son volume, tu peux en déduire que cette matière est plus probablement une limaille de métal plutôt qu’un sel ou un oxyde, et tu commences ton analyse avec les réactifs qui correspondent au groupe des métaux…..Mais ce n’est que l’analyse qui te fera vraiment déterminer à quoi tu as à faire…..Car même si tu as raison et qu’il s’agit bien d’un métal, encore faut-il pouvoir dire duquel il s’agit !
Aria a écrit: le rituel dénote-il vraiment cela?
Non, le rituel ne dénote pas celà.
Ce qui dénote de celà, ce qui permet de déduire que nous avons à faire à une personne dont la conscience morale, l’esprit de justice et le sens des responsabilités sont plutôt élevés par rapport à celui que l’on rencontre habituellement chez la moyenne  de la population c'est que la psyché choisisse de s'adresser à la rêveuse sur un mode mystique.
Le mode mystique n'est pas un mode vulgaire, tout venant, il correspond à une sensibilité née d'une certaine exigence morale de principe.

Il y a bien sûr une autre raison qui explique le pourquoi de ce mode mystique, mais nous le verrons au moment de l'interprétation.

Pour le moment, ce que nous pouvons retenir et qui justifie notre déduction, c'est qu'elle reçoit ce message sur ce mode parce qu'elle le peut, et si elle le peut c'est qu'elle l'est, et si elle l'est, on peut se permettre de l'exprimer dans notre déduction.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude collective d'un rêve

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 10 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum