Etude collective d'un rêve

Page 8 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Etude collective d'un rêve

Message  Invité le Mer 18 Fév - 13:58

Chantal A a écrit:

Merci , Aria...

Merci Chantal, j'adore ce type d'illustrations un peu  à l'ancienne Very Happy


Dernière édition par Aria le Mer 18 Fév - 16:33, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude collective d'un rêve

Message  Invité le Mer 18 Fév - 14:15

Raphaël écrit:

L'individu qui s'imagine le monde différemment, finit souvent par se demander s'il n'est pas fou!
Et pourtant, il a senti en réalité quelque chose d'incroyable: il a découvert que le paradis existe vraiment.

Arrow Arrow ce que tu écris me fait penser à la carte 12 du tarot :le Pendu. Il voit le monde autrement parce qu'il est placé autrement, ton expérience de rêve lucide t'a permis de voir un monde autre ,avec toute ta conscience , un monde qui diffère du divin absolu...comme un divin relatif qui est peut-être vu que de celui qui ne s'accroche pas à sa vision habituelle des choses. Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven

voici ce que j'ai trouvé en complément à cette carte, je trouve cela très intéressant:

La traduction des principes de ce Nombre Douze dans le Tao-Tô-King est la suivante :

Accorder le corps et l’âme afin qu’ils voguent à l’unisson et ne se séparent pas.Concentrer sa force vitale et la rendre docile comme celle du nouveau-né.Au-delà du réel, scruter le miroir poli par le regard de l’âme et se laisser aspirer par la lumineuse obscurité.Ménager le peuple sans intervenir.Rester serein, comme la femme, lorsque s’ouvrent et se referment les portes de l’existence.Garder son ignorance et voir les choses dans leur lumière.Donner la vie et la protéger.Produire sans s’approprier.Agir sans rien attendre.Diriger sans dominer.Tel est le chemin de la mystérieuse perfection.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude collective d'un rêve

Message  lehapra le Mer 18 Fév - 15:25

Merci Chantal et Aria pour votre regard positif sur mes ressentis.
Nous aurons l'occasion d'en reparler mais sur un autre fil et puis de toute façon j'ai pas grand chose à décrire en plus.
avatar
lehapra

Messages : 2469
Date d'inscription : 09/02/2012
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude collective d'un rêve

Message  Invité le Mer 18 Fév - 20:56

Florentin Gobbey a écrit:Toujours dans l’esprit constructif et respectueux qui est celui du fil depuis le début, je voudrais exprimer ceci :
Aria a écrit:une partie peu éclairée....... et quand je dis femme , mère , féminin c'est toujours de cette même personne que je parle ....
Cette partie ne peut pas à elle seule permettre de dire que de façon  flagrante le féminin, la femme, la mère sont effacés et encore moins pour dire que:
Aria a écrit:Pour moi ce rêve est finalement une prise de conscience  de l'omniprésence  du père dans sa vie, mais aussi de la nécessité de laisser sa sensibilité s'exprimer, de sortir la mère, le féminin de l'ombre.
Si nous disons que  ce rêve n’est que ça, nous en faisons un rêve répétitif  qui du début à la fin dit la même chose de façons différentes  alors que nous pouvons gager que la rêveuse, qui est adulte, a sans doute déjà constaté sans l’aide du rêve que son père avait un petit côté boulet  bien gênant pour elle.

Arrow  Arrow he oui ,je crois que le rêve peut être redondant comme insistant afin que la chose à prendre conscience soit bien vue, bien entendue.

et rien ne nous confirme  que la rêveuse mesure la profondeur de sa dépendance au père, elle peut croire justement qu,elle est juste comme lui, et que ceci est un plus pour une femme, elle pense  comme lui, elle  se coupe  de ses émotions comme lui , réussit  dans la vie comme lui etc...Et en ce sens ,elle est davantage près de son  père que de sa mère , et ne voit peut-être pas à quel point cet état de fait lui est préjudiciable sur le plan personnel vu que sur le plan social, et dans le regard du père ,tout est ok..
Le rêve lui fait la démonstration qu,il est encore celui qui tient la laisse, et elle est très tôt avisée de faire plaisir à papa , en étant peut-être plus près d'un garçon que d'une fille. La mère partiellement  dans l'ombre témoigne du fait que le féminin est secondaire dans la vie diurne, ce qui tape la mesure c,est toujours le père.Et je crois que le rêve tente de lui faire voir l.ampleur de l'emprise et aussi lui présente ce qui est laissé pour contre, dans l,ombre, dans l,obscurité.

Le couple qui est dans la nuit , et qui observe dans l,obscurité est aussi comme tu le dis  un aspect d'elle-même à découvrir, et le seul aspect du féminin qu,elle connait ,qu,on lui autorise est celui qui est pas partiellement  dans l,obscurité , c,est le souvenir de la mère car en effet il s'est inscrit très tôt dans la vie, par le contact physique, l'enfant n,oublie pas cette chaleur première, elle le porte en elle et c'est je crois ce qui la sauvera du trop plein de pères qui sont intervenus dans sa vie. Et lui permettra de réhabiliter le féminin qui je crois est lui vraiment dans l,obscurité ,avec l'animus positif qui lui permettrait d'avancer harmonieusement dans la vie, le couple dans l,obscurité est celui-là.  Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven

Si nous négligeons les aspects circonvolution, changement de plan et découverte du père mythique, source de vie et d’émancipation, nous passons certainement à côté du plus important, et nous laissons à la dérive le monde runique en lequel elle s’est réfugiée à un moment, et surtout nous écartons le monde d’espérance  et de réalisation qui s’offre à la rêveuse.

Arrow  Arrow le fait de retourner à la campagne, me semble un retour aux sources, à la sa nature véritable et le désir de trouver des pierres plates pour en faire des runes, un façon d,écrire sa propre histoire, de ne plus se laisser définir par le père, par la vie sociale également. Je n'exclue pas le grand-rendez-vous , le mariage des opposés et la marche vers le Soi, mais pour moi ceci commence par un vécu très personnel, un changement de paradigmes très intime. Jung disait sans émotion point de transformation, l,émotion passe par le corps, le coeur, l,enfant est le premier vecteur, elle doit retrouver son enfance, être acceptée pour elle même comme fille, rejouer s,il le faut le rôle du père pour recoller les morceaux...se vivre comme petite fille et comme femme. Juste cette idée qu'elle puisse entreprendre cette démarche est en soi empreinte d'espérance et de réalisation.  Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven

D’un rêve profondément optimiste, initiatique et restaurateur, nous nous  retrouverions face à un simple rêve de constatation morne et plat.

Arrow  Arrow personnellement , je trouve plutôt fantastique que le rêve nous aide à pointer nos zones d,ombre et de lumière. C'est notre sagesse interne...c'est le Soi qui offre une vue d'ensemble de l,état des lieux, ou qui nous signale les choses importantes à savoir,quel privilège ! je ne diminuerais en rien cet apport dans le processus d,individuation. Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven

Si nous disons que le féminin est écarté, ou laissé dans l’ombre nous contredisons l’élément stable et structurant selon lequel il est présenté en entrée de rêve et nous négligeons un point important que le rêve met en relief par une nuance de trois tons.

 Arrow  Arrow le féminin était présent à la naissance, surtout, il n,est pas dans l,ombre au début de la vie mais après oui. Alors comment un élément peut-être stable et structurant quand le rêve nous en démontre l'absence...c,est cette absence qui est déstructurante...déséquilibrante. Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven

Nous avons un couple qui est dans l’obscurité.

Nous avons la femme du début qui est dans une faible lumière.

Nous avons un boulanger qui est en pleine lumière.

Ces trois nuances doivent s’analyser dans leur séquence et dans leur ensemble, on ne peut pas en extraire une des trois et lui accorder artificiellement une importance autre que celle du contexte.

Arrow  Arrow je ne crois pas avoir fait fi de l'un deux. et j'ai je crois avoir élaboré encore ici précédemment leur importance . Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven

Qu’on le veuille ou pas, le couple dans le noir représente ce qui est empêché d’advenir, la femme douce faiblement éclairée représente la féminité partiellement réalisée.

Arrow  Arrow ceci ne va pas en contradiction avec la lecture que je fais de ce rêve. Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven



Elle est en partie réalisée parce que sa mère l’a accueilli confortablement dans la féminité et que la rêveuse s'en est emparée et s’y sent bien.

Arrow  Arrow sa mère l'a accueillie surtout de par l,aspect maternel...même si le féminin  inclue cette dimension, la partie fille ou femme est vraiment à découvrir .on peut supposer que son côté maternel sera plus accessible, mais pour former un couple elle devra explorer les autres aspects du féminin. Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven

Elle est en partie non réalisée parce que la relation réussie au masculin lui manque, elle ressemble à la femme du début car à ce stade, elle est encore "comme sa mère" et pas encore vraiment elle même.

Arrow  Arrow oui c,est un peu ce que je viens de dire, et si il est vrai que la femme peut se sentir femme à travers le regard d'un homme, elle a aussi besoin de se définir comme femme par identification à d'autres femmes. Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven

Et le boulanger dans la lumière représente  le père mythique, figure qui précède et annonce l’animus et ouvre le champs des possibles au devenir, à savoir la réalisation totale de la féminité au travers de la relation intime au masculin.

Arrow  Arrow sur cet aspect du rêve je suis partagée, je ne suis pas contre cette possibilité que le début de sa transformation peut venir de la transformation de l'animus en elle, que ce père sévère devienne un père guide et la dirige sainement en l'encourageant à réussir sa vie et non seulement à réussir dans la vie....Ce soutien de l'animus positif est primordial mais il est aussi tout important qu'elle découvre le féminin en elle qui est au-delà du regard des autres, celui qui est inscrit génétiquement en elle et non celui qui est formaté par une société.

Sinon, il y a ceci :
Aria a écrit: voilà en quoi la mère même comme élément fondateur a été éclipsée de son champ d'influence
Je ne vois aucun endroit dans le rêve ou ce point est vérifié.

Arrow  Arrow  Smile la femme du début est partiellement dans l,ombre....le père est dans la partie médiane de sa vie, elle tente de retrouver sa nature première en retournant dans la nature, mère-nature....L.élément fondateur est présent qu'au début de la vie....et toi même tu as écrit que le père par son attitude avait considéré comme normal de vivre amputé de sa sensibilité....si tout ça ne traduit pas une absence d,influence de la mère, une mise à l,écart de celle-ci....Et pour ce qui est de la vérification, je crois que dans le type d'analyse que nous faisons ,y a pas grand chose que l,on peut vraiment vérifié. On peut juste rester cohérent avec nos avancées, qui demeurent des hypothèses malgré la formulation affirmative. Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven

Il n’est figuré nulle part la moindre souffrance dû à une carence maternelle.
La maman est absente du décor parce qu’elle est comme les trains qui arrivent à l’heure, on ne parle pas d’eux… Mais si son absence avait été un problème ou une souffrance il aurait été figuré.

Arrow  Arrow être coupée de sa nature première, être rejeté dans son genre, ne peut que laisser des séquelles ....Le rêve tente justement de lui faire voir cette absence d,influence, ce désir de retrouver son langage premier (runes) celui du féminin. Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven

Après, plutôt que de se raidir sur une position ou sur une autre, il faut regarder la synthèse.

La synthèse met à l’épreuve le contenu de l’analyse car elle doit intégrer tous les aspects du rêve sans en écarter aucun.

Je te propose donc, Aria, de procéder maintenant à ta synthèse de façon à assembler les segments que nous avons étudiés et de donner une version globale de ton analyse du rêve.

Arrow Arrow j'ai déjà beaucoup exposé  ma position, je peux tenter de résumer.

La rêveuse voit au début du rêve les parents qui l,ont accueillie dans ce monde et l'héritage qu'elle a reçu,

elle se retrouve à la campagne , dans un lieu où elle retrouve sa propre nature , elle veut l,inscrire sur des pierres avec un langage énigmatique, car elle-même ignore encore ce qu'est sa vrai nature, puisqu'elle a été reniée dès le départ par ce pain rassis qui témoigne de ce qui fera son pain quotidien,;un pain sec, sans humidité, tel une vie sans émotion , vidée de toute émotivité. Elle se demande si ce pain ne mériterait pas d,être offert à une oeuvre, une oeuvre qui saurait faire quelque chose avec, elle n'y voyant pas d'emblée une nourriture satisfaisante, elle veut inconsciemment davantage, elle veut de ce pain qu,il puisse nourrir convenablement  la fille en elle, nourrir  son émotivité.

elle se voit enfant aller à bicyclette, un homme l'encourage à aller plus vite, à faire montre d'habilité et d'absence de peur, des qualités très masculines, elle est fière de faire plaisir à cet homme, de se dépasser. On ne voit pas ce qu,il y a au bout de l'autre partie de la laisse, alors je n,avancerai rien.

elle retourne à son point de départ , un couple est dans l,obscurité, elle est au piano et se sent observée, après avoir vu tous les éléments du rêve , je crois que ce couple est le couple féminin -masculin, elle dans son féminin et lui ,un animus autre que son père, un animus capable de former un couple sain. Il attend peut-être dans l,ombre , car actuellement ni l'un ,ni l'autre sont intégrés chez la rêveuse.

elle descend plus bas, le piano est toujours là , la femme du début est partiellement éclairée, elle n'en connaît qu,une facette, celle de la mère, son féminin est en partie connu mais très biaisé puisqu'elle le connait que par l'aspect maternel. Le boulanger est dans la lumière éclatante, on pourrait dire que le père du début se magnifie, devient meilleur père puisqu,il va lui montrer à jouer du piano, va l'autoriser à sentir la musique en elle, il lui montrera sans doute les gammes, les pièces déjà toute faites, elle apprendra d'abord les codes, on déterminera pour elle ce qui est beau à entendre mais au moins avec ce nouvel outil, elle pourra aller plus loin en elle-même, et un jour jouer sa propre musique, exprimer ses émotions...;elle aura besoin de lunettes car elle devra améliorer sa vue, pour mieux voir, mieux choisir ce qui lui convient. Alors oui florentin le boulanger est un figure plus positive à la fin du rêve, il n'est plus sévère, il est davantage un professeur, un conseiller.

pour s'exprimer sur le piano, elle devra sentir  ses émotions, les trouver belles, ne plus considérer que cette partie d'elle-même comme rejetable. si elle y parvient , elle sortira la mère de l,ombre et en fera une femme plus complète. une femme capable de technique et d,émotion.... Very Happy

Est=ce cela une synthèse ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude collective d'un rêve

Message  Invité le Mer 18 Fév - 21:10

Oui, c'est tout à fait cela une synthèse, et en fait je pense que pour que ce travail collectif soit vraiment complet, chacun d'entre nous devrait laisser sa synthèse personnelle avec sa lecture.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude collective d'un rêve

Message  Invité le Jeu 19 Fév - 19:32

Florentin Gobbey a écrit:Oui, c'est tout à fait cela une synthèse, et en fait je pense que pour que ce travail collectif soit vraiment complet, chacun d'entre nous devrait laisser sa synthèse personnelle avec sa lecture.

pale ça va viendre !!!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude collective d'un rêve

Message  Invité le Ven 20 Fév - 9:50

Suite à ce genre de remarque exprimée:
C’est comme si tu invalidais notre travail, à tous ici.
Et à d'autres remarques non exprimées, de façon à décoincer les synthèses de chacuns et à les "lancer", je voudrais désamorcer les blocages qui pourraient survenir après des propos comme ceux-ci.
Ceci implique donc que personne n'a la vérité, officiellement....et étant dans l'incertitude, toute interprétation en vaut une autre.
Je voudrais dire que :

Non, toutes les lectures ne se valent pas, même en l’absence de référent, à savoir l’avis de la rêveuse.

Surtout, que cet égalitarisme affiché ne brise ni votre inspiration ni votre élan intime.

Déclarer que toutes choses sont égales, c’est comme dire qu’il serait inutile de dire quoique ce soit car tout sera de toute façon sans réalité vérifiable, et donc….sans réalité.

Sur ce fil, le regard grossier ne doit pas écraser le regard éthéré,  les enfants qui voient les fées et les adultes qui entendent la psyché on le droit de révéler ce qu’ils entendent sans être taxés d’être de vils affabulateurs.

Il vaut mieux se tromper en se basant sur ce que l’on entends que d’avoir raison en ramenant toute la beauté vivante du monde à une piètre représentation figée sans la moindre grâce.

Donc, ne soyez pas blessé par cette affirmation nihiliste et soyez libre, ce fil est à tout le monde, y compris à vous et vous y avez entière liberté d’expression.  

Déployez vos ailes et osez, quelqu'un vous attends là haut.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude collective d'un rêve

Message  lehapra le Ven 20 Fév - 12:22

Ne m'attendez pas pour la fête!

Je n'ai pas le temps pour la synthèse et je m'accorde une pause avec ce forum.

A bientôt.
avatar
lehapra

Messages : 2469
Date d'inscription : 09/02/2012
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude collective d'un rêve

Message  Invité le Ven 20 Fév - 13:05

lehapra a écrit:Ne m'attendez pas pour la fête!

Je n'ai pas le temps pour la synthèse et je m'accorde une pause avec ce forum.

A bientôt.
Oh! Raphaël, j'ai trouvé vraiment intéressant de te lire sur ce forum, je regrette ta pose , mais le plus important est ton ressourcement.

Une amie très chère vient de me faire parvenir cela, je te l'adresse ,
j'espère que ce message te sera aussi profitable
qu'il l'a été pour moi.

"Sans la solitude, l’Amour ne restera pas très longtemps à tes côtés.
Parce que l’Amour a aussi besoin de repos, pour pouvoir voyager dans les cieux et se manifester sous d’autres formes.
Sans la solitude, aucune plante ou animal ne survit, aucune terre n’est productive très longtemps, aucun enfant ne peut apprendre la vie, aucun artiste ne peut créer, aucun travail ne peut grandir et se transformer.
La solitude n’est pas l’absence de l’Amour, mais son complément.
La solitude n’est pas l’absence de compagnie, mais le moment où notre âme est libre de converser avec nous et de nous aider à décider de nos vies.
Alors, que soient bénis ceux qui ne redoutent pas la solitude. Qui n’ont pas peur de se tenir compagnie, qui ne cherchent pas désespérément une occupation ou un amusement, ou quelque chose à juger.
Parce que celui qui n’est jamais seul ne se connaît plus lui-même.
Et celui qui ne se connaît pas se met à redouter le vide.
(du livre " Le manuscrit retrouvé", Ed. J'ai Lu)



Le véritable amant n'est pas celui qui dit: « vous devez être à mes côtés et j'ai besoin de prendre soin de vous, parce que nous sommes fidèles à un de l'autre, » mais celui qui se rend compte que la fidélité doit aller main dans la main avec la liberté.

Et sans crainte de la trahison, il accepte et respecte le rêve de l'autre personne, ayant confiance en la plus grande puissance de l'amour.

Le véritable ami n'est pas celui qui dit: « vous me blessa aujourd'hui, et je suis triste. »

Il dit: « vous me blessa aujourd'hui pour des raisons inconnues pour moi et peut-être pour vous aussi bien, mais demain, je sais que je serai en mesure de compter sur votre aide et si je ne serai pas triste. »

Et l'autre répond: "Tu es une amie fidèle, parce que vous avez dit ce que vous avez ressenti. J'implore ton pardon. »

(tiré du « Manuscrit trouvé à Accra »)  Paulo Coelho"

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude collective d'un rêve

Message  Invité le Ven 20 Fév - 13:23

Je crois que tu nous avais habitués à  ta présence assidue Raphaël, sans toi et Linda le forum aurait été souvent silencieux. Alors merci de ton investissement jusqu'à ce jour, ce temps de repos, de recul t'est sûrement nécessaire.

Parfois on fait un ou deux pas en arrière pour par la suite prendre notre élan et sauter plus loin... Very Happy  

amicalement Aria


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Lehapra

Message  Ariaga le Ven 20 Fév - 15:57

Mon message vient de sauter dans le vide (intéressant comme synchronicité). Je disais que je suis très intéressée par vos échanges, même tuultueux, et que j'espère que lehapra ,après un sommeil peuplé de rêves, va vite revenir. Amitiés à tous.
avatar
Ariaga

Messages : 61
Date d'inscription : 26/01/2012
Localisation : Tarbes

http://ariaga.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude collective d'un rêve

Message  Invité le Sam 21 Fév - 12:54

« Pour récompenser et encourager toutes ces bonnes volontés, je vous propose de continuer cette expérience avec la même implication et la même sérénité d’esprit, c’est à dire avec zéro prise de tête et pas d’auto censure par crainte de ce que peuvent penser les uns ou les autres de ce que nous disons. »

Je suis désolée, que nous n’ayons pu suivre ce conseil, mais je vais malgré tout continuer le travail commencé.



« Déployez vos ailes et osez, quelqu'un vous attends là haut. »
Chouette, ce n’est pas moi qui le dit. C’est vraiment, comment dire, …. ???
Culotté, gonflé ou tout simplement, simple ?

Hier matin au réveil,
beaucoup de chose s’éclaire :
L’élément déclencheur synthétisant est : « collectif » ou « universel » que l’on retrouve bien nommé précisément dans la  remarque de kélilan
« je crois qu'il faut voir ce rêve comme un " grand rêve ", universel, qui s'adresse à tout le monde et que donc, Florentin ayant le plus d'expérience en analyse, il peut se permettre d'avancer une interprétation finale ou en tous cas de référence.
Qu'importe la rêveuse en définitive. »



Hier matin au réveil,
j’ai compris ce que cette étude a transformé en moi.
Plus qu’une nourriture la rêveuse par son rêve agit dans mon présent.

Et je me souviens d’avoir espéré répondre à cette question :
" La vrai question n’est pas de savoir comment nous pouvons comprendre l’inconscient, la vraie question est : comment pouvons-nous faire de nous-mêmes un terrain que l’inconscient puisse investir et habiter en bon équilibre avec notre conscience ? "
Yes !
Oui ! Oui ! Oui !


Je ne sais toujours pas analyser « techniquement »un rêve.
Mais fabuleux ,je vis le rêve, le plus incroyable c’est que cette étude est transcendante  dans ma vie.

Impossible de rentrer dans les détails.
Bien évidemment qu’il y a quelques similitudes entre le rêve de l’étude et ma propre vie.
Oui ! Mais c’est là l’ intéressant, l’étude m’a permis de relire ma vie avec distanciation , comme un aboutissement , grâce à l’égrégore produit par le groupe et la main ouverte mais néanmoins experte de Florentin.

Je sais aujourd’hui faire la différence entre ma propre histoire, pour un rêve, et celui de l’autre, c’est tout simplement génial.
Je peux désormais instinctivement ; intuitivement comprendre le rêve de l’autre en sa présence.

Je ne dis pas que je fais une analyse orthodoxe, je dis que je lis le rêve et que ma lecture produit un assentiment salvateur de la part du rêveur.
Bon vous n’allez pas me dire, que ce n’est pas fabuleux.
Je suis un peu exaltée, je l’ai toujours été,  seulement après expérience et vérification. …. L’enthousiasme n’empêche pas la confrontation.

Hier matin au réveil,
l'une de mes constations, est alors une question, toujours plus loin  allons.
Qu’est ce qui existe au delà de l’alchimie ?
Puisque dans cet ordre collectif, l’alchimie a bien opérée.

Mon rituel à moi c’est : je rends grâce ;
je n’y transgresserai pas,  
ici avec vous. Merci

Peut être que tout mon charabia ne  vous intéresse pas ; sincèrement je vous comprends, car nous sommes bien à l’étape de la synthèse de notre étude.
Et bien, malgré  mes bonnes inspirations,  je me sens tout autant démunie, que pour le reste de l’étude, et vous risquer d’être déçu.
Il me manque tellement d’expérience en cette matière.
Même  si je suis une gentille sorcière, à mon époque Carl n’existait pas et nous n’avions pas l’habitude d’étudier les rêves, de plus ceux des autres.  

Une image pour mieux comprendre, mes changements intérieurs.
Au départ, l’on me met au volant  d’une Ferrari,  que l’on me confit, sur le circuit de Paul Ricard.
Pourtant impossible de conduire ce genre de véhicule,  mais je me rends compte, certainement par ma grande motivation d’apprendre, que je peux m’en servir dans la vie de tous les jours avec performance et sans encombre.

Cette Ferrari m’est prêtée pour l’utiliser sur un circuit, avec un protocole précis, que je ne sais toujours pas saisir.
Alors , je fais une sortie de route  qui est d’un bonheur parfait, mais croyez bien que sur ce circuit, j’aimerai poursuivre si l’on me laisse le temps d’apprendre  les codes, car ce circuit est un langage  commun.
C’est ici, le travail  et le langage de Carl.
Quoiqu’il en soit je sais, maintenant me servir d’une Ferrari dans mon quotidien.
Mais pour la compète, ce n’est pas gagné…  


Lucide,en guise de synthèse.

Notre rêveuse, est une personne rare, que nous révèle son rêve « merveilleux ».
Elle n’a pas que l’innocence de l’enfance ; elle a l’âme de la pureté, du sacré puisqu’ elle peut y accéder.
Dans la mesure où elle utilise précocement l’espace et la matière de l’invisible, pour conjurer l’ignorance destructrice de la structure masculine qui l’a engendré, sur plusieurs générations.

Qui aurait pu anéantir son devenir, sa réalisation, si elle n’avait pratiqué cette opération divine.
Il en va ainsi parce qu’un rêve ne ment jamais.
Elle a su manipuler, naturellement spontanément l’art divinatoire,
la source de la vie céleste, en la stockant  dans un espace indestructible.
C’est une fée. Et qui à mon sens le restera … .

Ses révélations sont enfouies, gardées secrètes, jusqu’au jour de la maturité où elle aura enfin accès à l’énergie transmuter libératrice.
Retrouvera toute sa création sur le chemin qu’elle a minutieusement balisé.

Dans son handicap d’être mal aimer par le père, la mère protectrice permet à notre rêveuse de s’appuyer sur un féminin sain, mais encore incomplet pour elle même.
Si cet homme ne sait pas aimer sa fille, il ne permet pas non plus à la mère sa plénitude dans cette famille. Et ne donne pas, non plus, à la rêveuse de vivre son féminin naturellement pendant toutes les étapes de sa vie.

Le père a su par contre, très tôt,  la tenant en laisse souple, lui laisser jouir le coté du monde de la matière celui qui permet, entre autre, plus tard d’avoir une structure sociale satisfaisante.

Bien heureusement, l’adolescence de notre rêveuse à su exprimer totalement les pulsions de vie,  propre à cette période ;
Certainement , que quelques gravures runiques protectrices magiques ont su restituer le cœur majestueux du parfait, préparer la future révélation de  chaque couleur,  de chaque ton d’un individu bien constitué, avec l’invitation fragmentaire partiel du père à réussir .

Elle peut alors, forte de tant de promesses, retrouver dans l’antre
d’elle-même par un masculin en lumière prometteur d’une musique céleste espérer enfin l’accomplissement de son féminin.

Ensemble, dans cette initiation, parce qu’ils iront loin, et qu’elle dit déjà « habiter tout près » ils feront d’elle-même, l’être accompli, qui ne fait plus qu’un.
L’union intime parfaite du féminin et du masculin, qui génère sa Vie en toute situation et toute chose.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude collective d'un rêve

Message  Invité le Sam 21 Fév - 14:41

Je ne suis pas assez concentré pour proposer une synthèse, désolé.

Une phrase d'un des rêves suivants a retenu mon attention, en parlant du père de la rêveuse :
" Ce n'est pas mal puisque ce n'est pas fait exprès "

Et je me dis qu'on ne peut pas donner ce qu'on a pas reçu...

Une phrase aussi de Jacob Boehme qui me tourne dans la tête ces derniers jours :
" La lumière n'existe que fixée sur l'obscur "


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude collective d'un rêve

Message  Benoit le Sam 21 Fév - 15:16

Kélilan a écrit:
Une phrase aussi de Jacob Boehme qui me tourne dans la tête ces derniers jours :
" La lumière n'existe que fixée sur l'obscur "
Elle nourrit mes "recherches" depuis 2 ans Very Happy

"La volonté sans fond s'appelle "Père éternel", la volonté trouvée, saisie, engendrée du Sans-Fond (Ungrund) s'appelle son Fils engendré ou "Fils inné", car il est l'Etre (Ens) du Sans-Fond, ce en quoi le Sans-Fond se saisit en Fond (Grund).  L'émanation de la volonté sans fond, à travers le Fils ou Etre saisi, s'appelle "Esprit", car il guide l'Etre saisi hors de soi vers un tissu ou une vie de la volonté, en tant que vie du Père et du Fils.
Et l'émané est la joie, en tant que trouvé du Néant éternel, où le Père, le Fils et l'Esprit se voient et se trouvent à l'intérieur, et cela s'appelle "Sagesse de Dieu" (Sophia) ou contemplation."

Et surtout, celle-ci, qui a sauté aux yeux de Jung, on le comprend...
"En dehors de la nature, Dieu est un mystère, un néant, ce rien est l'oeil de l’éternité abîme sans fond, il contient une volonté, qui est le désir de la manifestation pour se retrouver lui-même. Cette volonté avant laquelle il n'y a rien ne peut chercher qu'elle-même et ne trouver qu'elle-même par la nature. "

/fin de l'aparté ^^

_________________
Mon blog
avatar
Benoit
Admin

Messages : 3645
Date d'inscription : 21/01/2012

http://carl-gustav-jung.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude collective d'un rêve

Message  Invité le Mar 24 Fév - 12:50

Cette étude s’arrête, peut être maintenant , j'ai beaucoup appris Merci vraiment à tous. Idea
I love you
Kélilan a écrit:

....Une phrase d'un des rêves suivants a retenu mon attention, en parlant du père de la rêveuse :
" Ce n'est pas mal puisque ce n'est pas fait exprès "

Et je me dis qu'on ne peut pas donner ce qu'on a pas reçu...

Une phrase aussi de Jacob Boehme qui me tourne dans la tête ces derniers jours :
" La lumière n'existe que fixée sur l'obscur "


Le silence aurait été un  "fait exprès" mais là , il n'y a pas le silence. Merci
Le passé nous a restructuré et le présent est neuf.

" La lumière n'existe que fixée sur l'obscur "
Sans fixation point de lumière alors?
Non, point pour moi, seulement une lumière pas pensée de soi.
Une Lumière Autre  alors?
Nous sommes bien au delà de nos propres observations,
bien que pour évoluer nous sommes obligés d'en prendre référence.

Merci, encore.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude collective d'un rêve

Message  Invité le Mar 24 Fév - 14:38

Je m'attends à ce que Florentin fasse sa propre synthèse, et peut-être kélilan et Raphaël aussi, si cela leur vient.

Après cela on pourrait  examiner  si on arrête ou non, mais sans ces dernières synthèses ,la démarche de groupe me semblera  incomplète .

Personnellement ,j'en ai retiré quelque chose mais j'attends que cette démarche de groupe soit complétée pour aller plus avant dans mes impressions sur l'exercice comme tel.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude collective d'un rêve

Message  Invité le Mar 24 Fév - 14:49

Je ne perds pas espoir que Kelilan se re concentre et nous expose sa synthèse.

De toute façon, oui, je ferai aussi la mienne et au surplus il y a des pistes pour élargir l’intérêt du fil à des aspects complètement généralistes, comme par exemple amplifier les profils des "héros" du rêve jusqu'à les rapprocher d'un type flagrant puis par observation déterminer si nous avons à faire à des cas rares et des situations exceptionnelles ou au contraire à des cas assez répandus dans la société.

Et puis aussi comme rebattre les cartes et imaginer que le personnage maternel soit coupé de sa relation à l'archétype et qu'au contraire le boulanger soit bien en phase avec son cosmos intérieur....Et d'autres variantes encore...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude collective d'un rêve

Message  Invité le Mar 24 Fév - 15:05

Grrrr...ok !

^^

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude collective d'un rêve

Message  Benoit le Mar 24 Fév - 17:05

Chantal A a écrit:
Nous sommes bien au delà de nos propres observations,
bien que pour évoluer nous sommes obligés d'en prendre référence.
Nous?

_________________
Mon blog
avatar
Benoit
Admin

Messages : 3645
Date d'inscription : 21/01/2012

http://carl-gustav-jung.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude collective d'un rêve

Message  Invité le Mar 24 Fév - 22:05

Oui ! Plus simplement alors, mais je n’osais pas :

" La lumière n'existe que fixée sur l'obscur "

Sans fixation point de lumière alors?
Non, point pour moi, seulement une lumière pas pensée de soi.
Une Lumière Autre  alors?
Je suis bien au delà de mes propres observations,
bien que pour évoluer je suis obligée d'en prendre référence.
Pour évoluer et être en relation  avec la plupart de mes semblables,
il est indispensable de considérer cet obscur, qui n’est pour moi qu’une "illusion".

Sans l’obscur la Lumière est et sera toujours, c’est ainsi que je le perçois, même si je ne peux le démontrer.

Pas le démontrer, mais en parler c'est possible...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude collective d'un rêve

Message  Invité le Jeu 26 Fév - 11:58

Synthèse :

Ce rêve nous propose, par sa circonvolution, de comprendre le processus d'individuation qui va s'activer et se dérouler par la suite.
Il nous entraine, lors de différentes étapes initiatiques, à prendre en considération la problématique paternelle inhibitrice de la rêveuse pour arriver progressivement à la révélation principale et au coeur du sujet.

Circonvolution en 4 étapes :

-Le temps mythique de la naissance
-Le temps de l'enfance
-Le temps de l'adolescence
-Le retour au temps mythique et la révélation

- Le temps mythique étant une période de détermination, le rêve nous dévoile que la venue de la rêveuse au sein de sa famille n'a pas été reçue de manière satisfaisante à son épanouissement psychique.
Si du côté de la mère les bonnes dispositions étaient présentes, du côté du père un manque s'est fait ressentir.
Il est aussi fait remarquer que la problématique paternelle s'étend à la lignée masculine trans-générationnelle.

-Le temps de l'enfance de la rêveuse se présente comme une période de vacuité signifiant qu'elle est totalement sous l'influence et la dépendance parentale.
Si le père n'apporte pas une dimension spirituelle à son développement, la rêveuse est pourtant encouragée à s'ouvrir au monde.

-Le temps de l'adolescence permet une nouvelle période de détermination en créant les conditions nécessaires à l'émancipation de l'inconscient familial et à l'ouverture vers la relation à l'autre genre.
Cette période sera plus ou moins longue selon que la rêveuse saura être à l'écoute et retrouver en elle l'impulsion libératrice.
Il s'agit ici de la fonction de relation nommée Eros ou Animus de la femme.

-Le retour au temps mythique stimule la rêveuse pour un travail nécessaire de prise de conscience de l'élément déstabilisateur à sa croissance spirituelle, au temps de son enfance.
Des symboles compensateurs permettent un nouvel équilibre intérieur qui aboutira à une relation enrichie à l'autre genre.
De cette coopération véritable au sein d'un couple se réalisera progressivement l'union appelée " Amour entre un homme et une femme."
Elle passera ainsi au stade adulte de son développement psychique.
Pour arriver à une nouvelle naissance...


Conclusion et amplification :

Nous comprenons que la compensation symbolique et équilibrante du rêve permet un renouveau, une renaissance de la relation à l'autre mais aussi, de manière plus mythique, à l'Autre.
Car l'aspect psychologique et concret de l'interprétation ne doit pas faire oublier l'aspect spirituel et merveilleux du message onirique mais plutôt les révéler l'un à l'autre.

" La lumière n'existe que fixée sur l'obscur " prenant peut-être tout son sens dans la compréhension rationnelle et intuitive, sentimentale et sensuelle que la coopération entre opposés permettra la venue d'un élément transcendant, unificateur et totalement nouveau…le Vivant ?


Dernière édition par Kélilan le Mer 18 Mar - 21:33, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude collective d'un rêve

Message  Invité le Jeu 26 Fév - 12:29

Tu vois que ça valait la peine de se concentrer ! ^^

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude collective d'un rêve

Message  Invité le Jeu 26 Fév - 12:35

Merci pour la synthèse.

Kélilan a écrit:
" La lumière n'existe que si elle est fixée sur de l'obscur " prenant peut-être tout son sens dans la compréhension rationnelle et intuitive, sentimentale et sensuelle que la coopération entre opposés permettra la venue d'un élément transcendant et totalement nouveau…le Vivant ?

" La lumière n'existe que si elle est fixée sur de l'obscur " ah! oui , je comprends mieux ta pensée.


Bon , alors, il ne reste plus que Lehapra qui nous manque pour terminer ce morceau d'architecture.
STP,  lehapra, c'est important  ta synthèse.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude collective d'un rêve

Message  Invité le Jeu 26 Fév - 14:44

Florentin Gobbey a écrit:Tu vois que ça valait la peine de se concentrer ! ^^

Quelques cheveux blancs en plus...mais tant qu'il en reste ! ^^

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude collective d'un rêve

Message  lehapra le Mar 3 Mar - 7:27

Désolé vraiment pas le temps pour la synthèse du rêve!
Je suis en train de réunir mes observations, mes questionnements, sur le sens de notre vie ici-bas (j'aime bien ce thème).
J'en ai une a l'esprit assez inachevée qui me fait plaisir ce qui est déjà pas mal.


Sinon j'ai bien apprécié la synthèse de Kélilan que je viens de découvrir et qui est très claire.

L'effort collectif portera ses fruits je vous le souhaite.
Et El Maestro Florentin Very Happy pourra être heureux de l'élan qu'il a su entretenir.

A bientôt!
avatar
lehapra

Messages : 2469
Date d'inscription : 09/02/2012
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude collective d'un rêve

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 8 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum