Etude collective d'un rêve

Page 4 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Etude collective d'un rêve

Message  Invité le Mer 28 Jan - 22:25

Florentin Gobbey a écrit:
Est-ce que ça, déjà, concernant le statut de roi et le statut de boulanger c’est clair pour tout le monde ?

Bon ça c'est OK Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude collective d'un rêve

Message  lehapra le Mer 28 Jan - 22:34

"Boulanger = géniteur, et le géniteur qui pourtant au départ était roi, a été rétrogradé à au statut de simple boulanger parce qu’il ne porte plus l’amour selon la loi divine.

Et c’est parce qu’il ne porte plus l’amour qu’il y a une place libre que la sévérité s’empresse d’occuper."

"Les enfants qui naissent de l’union entre la reine et le roi sont à la fois des enfants du ciel, c'est-à-dire d’origine divine, mais aussi des enfants de chair, c'est-à-dire d’origine matérielle."

D'accord! Enfin je pense...
Donc si le père n'est pas un Roi, c'est un boulanger, l'enfant qui naît ne vaut pas grand chose.
Il perd sa filiation, son lien précieux.
... heu c'est peut-être pour cela que la Rêveuse va se mettre dans des positions de dévalorisation ou des situations humiliantes?

"Comme un vague sentiment d’être la seule à ne pas comprendre,
je veux dire par comprendre, intégrer."

Non, non moi aussi j'ai du mal!
mais on va y arriver!

avatar
lehapra

Messages : 2404
Date d'inscription : 09/02/2012
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude collective d'un rêve

Message  Invité le Mer 28 Jan - 22:47

lehapra a écrit:
"Comme un vague  sentiment d’être la seule à ne pas comprendre,
je veux dire  par comprendre, intégrer."

Non, non moi aussi j'ai du mal!
mais on va y arriver!

Nous sommes ici dans cet espoir,  de celui qui enseigne et pour celui qui apprend ...
les rôles ne sont pas toujours figés cyclops  
et c'est génial  ,
où le chemin nous conduira-t-il?

C'est juste déjà le chemin qui est super.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude collective d'un rêve

Message  Invité le Mer 28 Jan - 23:48

Florentin Gobbey a écrit:
Est-ce que ça, déjà, concernant le statut de roi et le statut de boulanger c’est clair pour tout le monde ?

Ok aussi pour moi.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude collective d'un rêve

Message  Invité le Jeu 29 Jan - 7:35

Je vous propose donc de passer à la suite et de nous intéresser à ce segment.

Le boulanger donne à la Rêveuse dans des sacs en plastique transparents; Elle ouvre les sacs à la campagne où elle est venue ramasser sur le chemin des pierres plates pour y graver des runes. Les sacs contiennent des morceaux de vieux pain rassis. Elle se demande : « Dois-je les donner à une oeuvre ? »

L'idée est de nous servir de ce que nous avons appris avec la porte d'entrée.

Essayons, dans un premier temps, de trouver la représentation des sacs en plastique, de la campagne, des pierres plates et du vieux pain rassi.

Je vous suggère de ne pas vous encombrer tout de suite l'esprit avec les runes ni avec la phrase "dois-je les donner à une oeuvre", ce sont des sujets qui peuvent n'être vus que dans un deuxième temps ou en tout cas après que les premiers symboles aient été interprétés.

Les cailloux du petit poucet ont un rôle de liaison important ici, et la maman que l'on ne voit pas et dont on ne parle pas a aussi un rôle important dans ce segment.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude collective d'un rêve

Message  lehapra le Jeu 29 Jan - 8:59

En m'imaginant une petite fille se promenant à la campagne et cherchant des pierres plates, cela m'a fait songer au jeu de ricochets sur l'eau.
Puis je me suis imaginer la petite fille songeant à donner du pain aux oiseaux, etc...

En cherchant sur le net pour trouver comment se réalise les ricochets j'ai trouvé ceci:

http://www.lejdc.fr/nievre/actualite/pays/grand-nevers/2012/09/19/de-belles-histoires-pour-tous-les-ages_1513347.html


Une sorte
de voyage initiatique

Pierrot, homme un peu frêle, ne se sépare jamais de son sac-à-dos, sac aux trésors. Il est, par ailleurs, grand amateur de ricochet. Il trouve une pierre magique qu'il envoie sur l'eau ; elle effectue cent quatre-vingt-sept ricochets et revient au point de départ. Cela devient le début d'une série d'aventures, sorte de voyage initiatique au cours duquel il fera un marché avec le Diable dont il déjouera les plans, grâce à son épouse, et vivra diverses situations… Avant de revenir à son point de départ. Un conte en forme de ricochets qui a ravi les enfants.


intéressant même si cela fait pas forcément avancer l'interprétation!!!
avatar
lehapra

Messages : 2404
Date d'inscription : 09/02/2012
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude collective d'un rêve

Message  Invité le Jeu 29 Jan - 9:34

Intéressant le coup des pierres plates pour des ricochets comme une progression par à-coups.

Je me demande si les sacs en plastique transparents que lui donne le père sont déjà remplis de pains rassis...
Ou si c'est en les ouvrant et en plaçant les pierres que ces dernières se transforment en morceaux de pain rassis ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude collective d'un rêve

Message  lehapra le Jeu 29 Jan - 9:44

"Ou si c'est en les ouvrant et en plaçant les pierres que ces dernières se transforment en morceaux de pain rassis ?"

Idée géniale.
Comme si les pains représentaient des éléments inconscients, nourrissant la conscience et qu'une fois ouvert, au contact de l'extérieur les pains perdaient leur principe vital et devenaient des pierres avec des symboles mystérieux à comprendre?
avatar
lehapra

Messages : 2404
Date d'inscription : 09/02/2012
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude collective d'un rêve

Message  Invité le Jeu 29 Jan - 10:09

Non, il n'est pas spécifié que la rêveuse voit du pain rassis dans la phrase " Le boulanger donne à la Rêveuse des sacs en plastique transparents " donc ils pourraient être vides.
Ils sont transparents donc elle le verrait si il y avait du pain.

De fait, je me demandais si en les ouvrant pour y placer les pierres plates ramassées, celles-ci ne devenaient pas des morceaux de pain rassis.
C'est une supposition.

Edit: j'ai merdouillé en éditant, je replace l'idée principale.


Dernière édition par Kélilan le Jeu 29 Jan - 11:29, édité 4 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude collective d'un rêve

Message  lehapra le Jeu 29 Jan - 10:47

Aaaaaah! Embarassed

Excuse-moi Kélilan j'ai répondu trop vite et n'ai pas compris ce que tu voulais signifier.
En plus quand je choisis une direction, j'ai du mal à me représenter quelque chose de différent.

Ce que tu écris est fort possible.

Comment interpréter d'abord les sacs plastiques?
Pour moi ce sont les symboles de grands magasins où tout est aseptisé et bien pesé.
On y mets les légumes avant d'être pesés sur une balance.
Ils permettent de prendre comme on le souhaite ce qu'il nous faut.
Ou alors cela me fait penser à des sacs poubelles où l'on y mets ce que l'on a plus besoin.





avatar
lehapra

Messages : 2404
Date d'inscription : 09/02/2012
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude collective d'un rêve

Message  Invité le Jeu 29 Jan - 11:07

Bibi a écrit : "De fait, je me demandais si en les ouvrant pour peut-être y placer les pierres plates ramassées, celles-ci ne devenaient pas des morceaux de pain rassis.
C'est une supposition."

Pas de prob, Raphael !
Je rajoute ce " peut-être " pour qu'il n'y ait pas de confusion ne sachant pas si elle y dépose effectivement les pierres ^^

Oui, concentrons nous plutôt sur les symboles comme conseillé par Florentin.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude collective d'un rêve

Message  Invité le Jeu 29 Jan - 11:22

Le boulanger donne à la Rêveuse dans des sacs en plastique transparents; Elle ouvre les sacs à la campagne où elle est venue ramasser sur le chemin des pierres plates pour y graver des runes. Les sacs contiennent des morceaux de vieux pain rassis. Elle se demande : « Dois-je les donner à une oeuvre ? »

Kélilan a écrit:
Ils sont transparents donc elle le verrait si il y avait du pain.

Oui! ça me parle beaucoup, et la matière plastique, c'est  du synthétique.
La rêveuse découvre que c'est des morceaux de pain rassis que lorsque qu'elle ouvre les sacs à la campagne.

J'ai dit "au vert"  au calme dans la nature.

J"aime bien l'idée qu'elles ouvrent les sacs pour y mettre les pierres plates.
Et c'est seulement à ce moment là qu'elle voit les morceaux de pain.

Les sacs donnés bien qu'ils soient transparents ne garantie pas , la vraie transparence ni la vraie pureté du don, parce qu’ils sont en matière artificiel, synthétique.
Le boulanger donne un contenant sans vérité et pourtant elle va avoir l'intention de s'en servir pour y mettre des pierres plates. Et c'est là qu'elle voit les morceaux de pain rassis.

Elle ouvre les sacs dans sa propre nature à la campagne et c'est peut être une révélation pour la rêveuse, dans ce contenant artificiel , il y a pourtant quelque chose!

A la campagne sur le chemin,  le chemin  de la campagne où elle est venue ramasser des pierres plates.

Ce chemin , c'est le chemin de la vie, et ici du questionnement?

Ou trouve-ton des pierres plates? Dans quelle campagne?
Les pierres plates permettent des constructions faciles.
A la campagne , elle vient chercher des pierres, elle vient chercher la matière.
La pierre la première matière.

J'aime bien aussi l'idée des pierres plates pour faire des ricochets à la surface de l'eau.
C'est un temps de jeu, du jeu avec la matière la nature et sa propre dextérité un ensemble parfait...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude collective d'un rêve

Message  Invité le Jeu 29 Jan - 11:31

Le boulanger donne à la Rêveuse dans des sacs en plastique transparents; Elle ouvre les sacs à la campagne où elle est venue ramasser sur le chemin des pierres plates pour y graver des runes. Les sacs contiennent des morceaux de vieux pain rassis. Elle se demande : « Dois-je les donner à une oeuvre ? »

 Arrow  Arrow  pour les sacs de plastiques transparents , je répète ce que j'en ai déjà dit, à savoir qu.en principe ,elle voit ce qu'il y a dans le sac mais dans le rêve, elle ne le voit pas sur le lieu même de la boutique mais à la campagne, donc dans un autre temps de sa vie que sa naissance. Son père lui donne ce pain rassis à la naissance. Détail technique: le sac de plastique garde généralement le pain frais, alors on peut supposer que le pain ne s'est pas rassis  dans le sac mais y a été déposé.

La campagne est un lieu plus naturel, elle va y chercher des runes pour graver , encore là j'y vois un besoin de conjurer quelque chose , un mauvais sort...ou juste le mauvais. Ici, on pourrait voir le fait d'être née fille comme un mauvais sort de la vie dans le contexte où le père dévalorisait le fait d'être fille..Et c'est dans ce lieu plus sain, qu'elle constate le pain rassis; elle réalise que son père lui a donné un cadeau bien discutable...elle le réalise que bien plus tard après sa naissance.

Le pain rassis dans l'optique de Florentin, est le corps de l'enfant, ce qu'a fait le boulanger...;sous cet angle , l'enfant aurait été négligée, pas protégée , et serait devenu moins bon qu'il aurait dû l'être. Mais pour ma part ,je continue à penser aussi que ce pain est la nourriture que le père nourricier lui a donné , du pain sec comme on donne au prisonnier, au galérien. Un manque de considération et d'amour de la part du père.

Son père à la naissance lui aurait en quelque sorte jeté un mauvais sort en déclarant par ce pain rassis qu'elle ne sera jamais un bon pain, qu'elle ne serait jamais assez bonne .
Et de mettre les runes dans le même sac que le pain est un mouvement qui pourrait en quelque sorte annuler ce mauvais sort. Mais je trouve que l'enfant est bien dépourvue face à ce destin , elle fait  appel à des forces invisibles, runes , incantations. C'est peut-être aussi la seule aide qu'elle voit pour faire contre-poids à cela, mais où est le poids de la mère dans cela ?Est-elle éclipsée de l'aventure? le fait qu'on la retrouve dans l'ombre ultérieurement explique peut-être ce fait.

L'enfant serait sous le joug du père rejetant. Et elle n'a d'autres solutions que de faire appel aux forces invisibles, ou si l'on veut à l'autre Père, plus bienveillant.


Dernière édition par Aria le Jeu 29 Jan - 15:45, édité 7 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude collective d'un rêve

Message  lehapra le Jeu 29 Jan - 11:47

Chantal parle de la première matière et j'associe finalement les sacs plastiques à la propreté/saleté
Peut-être que je vais aller dans une mauvaise direction mais cela me fait penser à d'anciennes lectures sur le stade anal, une des étapes évolutives de l'enfance.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Stade_anal

Nous savons que le rêve plonge dans des zones de plus en plus récentes.
Enfin c'est comme cela que je le ressent.
D'abord la naissance (premier rêve), puis une étape plus récente (la découverte des parents), etc...

J'ai l'impression qu'il faudrait se renseigner sur les premières étapes de la vie pour comprendre un peu mieux.








avatar
lehapra

Messages : 2404
Date d'inscription : 09/02/2012
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude collective d'un rêve

Message  Invité le Jeu 29 Jan - 19:01

Les sacs de plastique transparent : un sac est un contenant pouvant accueillir des objets et, peut-être, la sensibilité ou les sentiments.

Les morceaux de pain rassis : du pain coupé en tranches devenant sec...c'est à dire ici le corps féminin de la rêveuse perdant peu à peu sa vitalité, son principe.

Les galets plats : ils me font penser aux morceaux ronds de pain tranché qui seraient devenus encore plus durs...sans plus aucune vie ?

La campagne pourrait représenter la mère non vue...la mère-nature.
La mère agréable, douce et confortable c'est à dire la campagne, la nature entretenue avec un chemin.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude collective d'un rêve

Message  Invité le Jeu 29 Jan - 21:34

cela m'a fait songer au jeu de ricochets sur l'eau.
Good ! ^^

Je me demande si les sacs en plastique transparents que lui donne le père sont déjà remplis de pains rassis...
Ou si c'est en les ouvrant et en plaçant les pierres que ces dernières se transforment en morceaux de pain rassis ? .
Oui, ++, il y a un lien entre l’ouverture des sacs, les pierres plates et l’apparition du pain rassis, c’est l’action portée sur les pierres qui permet l’ouverture et l’apparition, l’action est le déclencheur-révélateur.
Oui! ça me parle beaucoup, et la matière plastique, c'est  du synthétique.
La rêveuse découvre que c'est des morceaux de pain rassis que lorsque qu'elle ouvre les sacs à la campagne.
Ne vous laissez pas piéger par la matière plastique, ce qui est important ici, c’est le fait qu’il y ait un contenant et un contenu, le plastique est une rationalisation moderniste de l’objet sac.

J"aime bien l'idée qu'elles ouvrent les sacs pour y mettre les pierres plates.
Et c'est seulement à ce moment là qu'elle voit les morceaux de pain.
Oui, on est toujours dans le fait que l’un révèle l’autre, par contre, je voudrais faire remarquer qu’elle est allée à la campagne pour ramasser des pierres plates et les graver…Et que là, elle ouvre les sacs.

Apparemment, indépendamment de tout, elle allait de toute façon à la campagne !

Les sacs donnés bien qu'ils soient transparents ne garantie pas , la vraie transparence ni la vraie pureté du don
En effet !
  pour les sacs de plastiques transparents , je répète ce que j'en ai déjà dit, à savoir qu.en principe ,elle voit ce qu'il y a dans le sac mais dans le rêve, elle ne le voit pas sur le lieu même de la boutique mais à la campagne, donc dans un autre temps de sa vie que sa naissance.
Ca, ça mérite le tableau d’honneur… cheers  cheers  cheers
  Son père lui donne ce pain rassis à la naissance. Détail technique: le sac de plastique garde généralement le pain frais, alors on peut supposer que le pain ne s'est pas rassis  dans le sac mais y a été déposé.
Et ça, ça le vaut tout autant ! Vraiment chapeau aria ! cheers  cheers  cheers

  La campagne est un lieu plus naturel, elle va y chercher des runes pour graver , encore là j'y vois un besoin de conjurer quelque chose
Super bien vu là aussi !
  Mais pour ma part ,je continue à penser aussi que ce pain est la nourriture que le père nourricier lui a donné , du pain sec comme on donne au prisonnier, au galérien. Un manque de considération et d'amour de la part du père.

Son père à la naissance lui aurait en quelque sorte jeté un mauvais sort en déclarant par ce pain rassis qu'elle ne sera jamais un bon pain, qu'elle ne serait jamais assez bonne .
Très très bien vu aussi, mais avant de partir trop  loin dans ce sens, il faut garder à l’esprit que le père puisse ne pas être un vrai affreux volontairement malveillant, mais qu’il peut simplement être victime d’une cécité qui le handicape sur le plan émotionnel…..Ce qui bien sur ne change rien aux conséquences sur sa fille.
  Mais je trouve que l'enfant est bien dépourvue face à ce destin , elle fait  appel à des forces invisibles, runes , incantations.
Oui, là aussi c’est très bien vu.
             
  mais où est le poids de la mère dans cela ?Est-elle éclipsée de l'aventure?
Excellente question.
  L'enfant serait sous le joug du père rejetant. Et elle n'a d'autres solutions que de faire appel aux forces invisibles, ou si l'on veut à l'autre Père, plus bienveillant.



  J'ai l'impression qu'il faudrait se renseigner sur les premières étapes de la vie pour comprendre un peu mieux.
 
Ca, c’est totalement exclus par la règle du jeu.

Il y a vraiment de l’idée dans tout ce qui a été avancé, et sans vouloir balancer, ( je dis ça très humoristiquement, hein ! ), il n’y a vraiment qu’Aria qui a proposé une interprétation construite de ce segment de rêve.

Je pense que tout le monde peut aller un petit peu plus loin en donnant un peu plus d’ambition à ses interventions et en essayant de construire sur le socle que nous avons établis à partir du tableau d’entrée.

Regardez ceci, observez bien : Les runes ont un langage symbolique, et c’est la rêveuse qui écrit.
C'est-à-dire qu’elle a en elle une connaissance, mais pour autant cette connaissance n’est pas accessible à sa conscience puisqu’elle s’exprime sous forme de symbole.

Cette connaissance ne lui est pas révélée, elle l’a, elle la possède, mais elle lui est pourtant inaccessible.

Comprenez bien un des aspects de  la coopération entre le masculin et le féminin :
Le féminin contient, le masculin révèle le contenu.

C’est parce que le père s’en est tenu au rôle de boulanger que tout ce qui aurait dû être révélé par le roi est demeuré inaccessible.

La mère a été une bonne reine, aimante, souriante, radieuse, elle a donné tout ce qu’il y avait à donner, sur le plan de la chair et sur le plan du mystère, mais ce que la mère a transmis sur le plan du mystère la rêveuse ne peut en profiter et l’utiliser en conscience que si ça lui est révélé par le pendant paternel.

Or nous savons que ce pendant est en carence à ce niveau-là , il n’est pas roi et c’est ce qui explique que la rêveuse s’exprime en langage runique.

Autre chose : Le boulanger donne, par conséquence, ce que la rêveuse reçoit, c’est son héritage.
Les sacs plastiques contiennent son héritage venu de la lignée paternelle.

Nous sommes dans la symbolique du corps, que peuvent bien représenter ces sacs plastiques qui contiennent du pain ?

Quel sens plus matérialiste pouvons-nous donner à ces sacs, que désignent-ils dans le processus de la conception ?

Essayez d’en sortir un peu plus aussi sur le côté rassis du pain, de quelle sécheresse s’agit-il ?

Autre chose, les pierres plates sont des pierres sans aspérités, elles ne blessent pas, elles sont des objets de transmission de la mémoire, de la connaissance, et elles sont en pierre…indifférentes au temps.

Une dernière chose, même si on avait dit qu’on ne s’intéressait pas tout de suite à la phrase « dois-je les donner à une œuvre », souvenez-vous que le boulanger donne, mais que la rêveuse n’a pas idée de garder son héritage, plus précisément, elle n’a pas l’air d’imaginer que ce qui lui est donné lui est destiné.

Voilà quelques éléments qui doivent vous donner quelques orientations.

Puis-je vous demander de reprendre votre planche et de la compléter un peu en essayant de donner une vraie interprétation ?

Peu importe qu’elle soit pertinente ou fantaisiste selon le rêve, l’important est qu’elle soit construite et cohérente avec votre logique personnelle.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude collective d'un rêve

Message  Invité le Jeu 29 Jan - 21:54

Florentin Gobbey a écrit:
Il y a vraiment de l’idée dans tout ce qui a été avancé, et sans vouloir balancer, ( je dis ça très humoristiquement, hein ! ), il n’y a vraiment qu’Aria qui a proposé une interprétation construite de ce segment de rêve.

Toujours toi-même mais un peu avant : " Essayons, dans un premier temps, de trouver la représentation des sacs en plastique, de la campagne, des pierres plates et du vieux pain rassi."

^^

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude collective d'un rêve

Message  Invité le Jeu 29 Jan - 22:03

Donc je place mon interprétation que je gardais au chaud car je respectais la règle du jeu ( humour aussi ) même si maintenant et d'après ton dernier post, je la remets un peu en question ( mon interprétation ) ^^


Les symboles :

Les sacs de plastique transparent : un sac est un contenant pouvant accueillir des objets et, peut-être, la sensibilité ou les sentiments.

Les morceaux de pain rassis : du pain coupé en tranches devenant sec...c'est à dire ici le corps féminin de la rêveuse perdant peu à peu sa vitalité, son principe.

Les galets plats : ils me font penser aux morceaux ronds de pain tranché qui seraient devenus encore plus durs...sans plus aucune vie ?

La campagne : elle pourrait représenter la mère non vue...la mère-nature.
La mère agréable, douce et confortable c'est à dire la campagne, la nature entretenue avec un chemin.


Interprétation :

Ce qu'il se passerait à la campagne, sous l'égide de la bonne mère, serait une résurrection : la rêveuse ramassant les galets ( corps/pain mort ), et grâce aux incantations magiques des runes et en les plaçant dans ses sacs ( ses sentiments ), ils redeviendraient corps/pain rassis c'est à dire à moitié vivant…pour plus tard ressusciter !

Si la rêveuse les donne à une oeuvre…ce qui peut signifier s'engager dans l'oeuvre de sa vie, l'oeuvre alchimique.


Dernière édition par Kélilan le Ven 30 Jan - 10:20, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude collective d'un rêve

Message  Invité le Ven 30 Jan - 6:47

Kélilan a écrit:Donc je place mon interprétation que je gardais au chaud car je respectais la règle du jeu ( humour aussi )
Alors là, tu as complètement raison, il était question de ne pas aller plus vite que la musique ! ^^
C'est moi qui vous dit de ne pas vous laisser aspirer par les archétypes.......et je me laisse séduire par Aria !!! Very Happy Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude collective d'un rêve

Message  Invité le Ven 30 Jan - 7:36

AH ! Justice est rendue !
Plus sérieux, je me demandais si je ne devenais pas un peu un Père la Morale...^^

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude collective d'un rêve

Message  lehapra le Ven 30 Jan - 7:56

"Quel sens plus matérialiste pouvons-nous donner à ces sacs, que désignent-ils dans le processus de la conception ? "

Ce sont peut-être des préservatifs? Ils empêchent la vie de suivre son cours?

Et le pain sec? la semence?

Les pierres représentent le mystère de la Vie?
avatar
lehapra

Messages : 2404
Date d'inscription : 09/02/2012
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude collective d'un rêve

Message  Invité le Ven 30 Jan - 10:30

Florentin écrit:

Regardez ceci, observez bien : Les runes ont un langage symbolique, et c’est la rêveuse qui écrit.
C'est-à-dire qu’elle a en elle une connaissance, mais pour autant cette connaissance n’est pas accessible à sa conscience puisqu’elle s’exprime sous forme de symbole.

Arrow  Arrow je crois que généralement ceux qui utilisent des symboles sur les runes en connaissent le sens pour justement pouvoir les utiliser ,non ? Like a Star @ heaven


C’est parce que le père s’en est tenu au rôle de boulanger que tout ce qui aurait dû être révélé par le roi est demeuré inaccessible.

 Arrow  Arrow c'est logique si on considère que ce langage symbolique n'est pas compris, ce que je ne suis pas si sure. Cette accessibilité au divin me semble possible même si nos parents sont passés à côté.  Like a Star @ heaven

La mère a été une bonne reine, aimante, souriante, radieuse, elle a donné tout ce qu’il y avait à donner, sur le plan de la chair et sur le plan du mystère, mais ce que la mère a transmis sur le plan du mystère la rêveuse ne peut en profiter et l’utiliser en conscience que si ça lui est révélé par le pendant paternel.

Arrow  Arrow peut-être en conscience en effet ,elle ne l'utilise pas encore mais dans le rêve ,elle semble l'utiliser, le Soi dans le rêve serait le transmetteur qui compense les failles du père boulanger. Hypothèse.  Like a Star @ heaven

Or nous savons que ce pendant est en carence à ce niveau-là , il n’est pas roi et c’est ce qui explique que la rêveuse s’exprime en langage runique.

Arrow  Arrow justement , si il ne dépendait que de lui ,elle ne s'exprimerait pas en langage runique mais elle le fait dans le rêve, elle veut graver ses pierres plates, elle ne manifesterait pas ce désir si ce langage lui était inconnu, donc inutile. Dans le rêve ,elle va pour graver des runes.Dans le rêve ,elle a malgré ce père boulanger, la maîtrise de ce langage. Et espère ainsi sortir de cet envoûtement légué par le père..Like a Star @ heaven

Autre chose : Le boulanger donne, par conséquence, ce que la rêveuse reçoit, c’est son héritage.
Les sacs plastiques contiennent son héritage venu de la lignée paternelle.

Nous sommes dans la symbolique du corps, que peuvent bien représenter ces sacs plastiques qui contiennent du pain ?

Quel sens plus matérialiste pouvons-nous donner à ces sacs, que désignent-ils dans le processus de la conception ?

Essayez d’en sortir un peu plus aussi sur le côté rassis du pain, de quelle sécheresse s’agit-il ?

Autre chose, les pierres plates sont des pierres sans aspérités, elles ne blessent pas, elles sont des objets de transmission de la mémoire, de la connaissance, et elles sont en pierre…indifférentes au temps.

Arrow  Arrow l'idée de l'héritage dans l'ensemble de ton interprétation Florentin, me semble correspondre à ces aprioris  négatifs sur le féminin, le pain rassis, si il correspond au corps ,il est un pain qui a perdu son humidité, qui est asséché. Le père transmet à sa fille qu'elle ne doit pas tenir compte de ses émotions , en quelque sorte se comporter ,être un garçon ? dans la mesure où dans la société d'une certaine époque et encore aujourd'hui, la sensibilité, l'émotion est une affaire de femme et que le rationnel une affaire d'homme. En partant, de par le père ,elle est appelée à ne pas honorer son genre. L'autorité paternel (sévère ) supplante l,amour, l'affection de la mère mais il demeure que cette enfant a reçu de l'affection de sa mère et a reçu quelque chose aussi de sa mère même si dans sa vie diurne ,elle est sous la loupe de son père . Pour les sacs de plastiques , ils conservent, ce qui lui a permis de voir ce que son père lui a donné depuis longtemps. j'aime bien ce qui tu dis sur les pierres sans aspérités.  Like a Star @ heaven


Une dernière chose, même si on avait dit qu’on ne s’intéressait pas tout de suite à la phrase « dois-je les donner à une œuvre », souvenez-vous que le boulanger donne, mais que la rêveuse n’a pas idée de garder son héritage, plus précisément, elle n’a pas l’air d’imaginer que ce qui lui est donné lui est destiné.

Arrow  Arrow c'est peut-être parce que sa nature fondamentale féminine lui rappelle qu'elle a des émotions, qu'elle n'est pas un pain sans eau. Et que justement ,cet héritage ne lui correspond pas. Les donner à une oeuvre...pas encore trop d'idées... Like a Star @ heaven

Arrow  Arrow oui j'ai pris les devants dans mon message précédent , c'est que je supporte difficilement les balises trop strictes....ce doit être mon animus qui s'active ici... king mais la remarque de Kélilan est juste, et j'avais compris moi aussi que l'on devait se concentrer sur certains symboles. Sans forcément aller plus loin. Mais moi j'y vais plus librement, je ne suis pas bonne élève....et je m'en réjouis, c'est ma dynamique actuelle. lol!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude collective d'un rêve

Message  lehapra le Ven 30 Jan - 12:03

Désolé, je suis comme incapable de faire une interprétation cohérente.
Je m'accroche donc à la notion d'héritage.

L'héritage du père, pour une femme, c'est la filiation, le nom qu'elle va porter jusqu'au mariage. C'est le langage, le verbe qui crée un sens.
C'est ce qui la définit, la représente dans le monde pendant son enfance (nom de jeune fille).

Le nom est inscrit aussi sur les pierres tombales.

Le nom toujours me fait songer au "noms de dieu", dont un des aspects c'est le souffle, le saint-esprit (le coeur pour moi comme centre individuel).

La Rêveuse cherche peut-être sa place dans le monde.
Elle ne reconnaît pas son origine, elle la cherche dans la nature, à la campagne, un monde qu'elle connaît.
Elle écrit des runes, un langage païen, parce qu'elle ne parvient pas à se reconnaître dans le monde chrétien et le monde moderne.
Son vrai nom lui est comme une étrangeté.

La Rêveuse associe le masculin à une nécessité reproductive, elle ne parviens peut-être pas à voir l'homme comme un moyen d'être heureuse, de recevoir ce qui fera d'elle une épouse, une femme portant un nom.

Le nom est signe de mariage et de joie, de maturité et de future procréation.
C'est un nouveau nom source d'une nouvelle vie.

avatar
lehapra

Messages : 2404
Date d'inscription : 09/02/2012
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude collective d'un rêve

Message  lehapra le Sam 31 Jan - 8:11

Bon, j'ai l'impression que mon précédent message à couper la parole à tout le monde.

J'ai tenté d'imaginer la psychologie féminine, alors que j'en suis incapable.
Ne vous arrêtez pas à mes tatonements et poursuivez l'étude du rêve sans vous attachez à mes déclarations péremptoires.

J'ignore complètement ce qui peut faire qu'une femme soit heureuse, alors je projette ma représentation fort masculine.
Cela peut choquer et je m'en excuse.
J'ai un mode de représentation assez archaïque et malgré mes efforts, je suis pour l'instant dans l'incompréhension, je suis perdu et j'ai du mal à suivre la route tracée par Florentin.

Déjà que j'ai du mal à me comprendre... alors si je m'aventure dans la compréhension d'une psyché féminine, c'est comme un éléphant dans un magasin de porcelaine!!!

Survolez mes messages et faites votre bout de chemin!
avatar
lehapra

Messages : 2404
Date d'inscription : 09/02/2012
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude collective d'un rêve

Message  Invité le Sam 31 Jan - 8:47

Coucou, Léhapra, nous attendons juste un peu pour laisser le temps à Chantal de sortir une nouvelle mouture de sa version.

Tu ne plombes rien ni personne et tes interventions ont une sagacité que tu ne soupçonnes pas.

Comme tu l'as déjà dit, c'est aussi une question d'organisation de la psyché, d'accepter l'idée de jeter des trucs qui ne nous servent à rien pour faire place utile et efficace à ce que nous gardons parce que ça nous appartient en propre !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude collective d'un rêve

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum