La grâce...(tableau)

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La grâce...(tableau)

Message  Invité le Mar 8 Oct - 6:42

phylémon a écrit: que diable extraire d'un animal empaillé?
Je ne suis pas sûr que ceux qui s’intéressent au décryptage de ce tableau ne soient que des conquérants de l’inutile.

Il y a la sensibilité pénétrante d’un artiste qui a pu reproduire ce qu’il a "vu" et son œuvre porte la marque du lieu dont il l’a extraite, à savoir l’inconscient.

A partir du moment où nous sommes face à l’inconscient, nous sommes face à un langage et à un message.

Pourquoi le nier ?

Puisque tu le dis,il y a possiblement quelque chose d’empaillé sur ce fil, c'est-à-dire quelque chose de figé et de mort qui adopte la posture du vivant, mais ce n’est pas le tableau.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La grâce...(tableau)

Message  lehapra le Mar 8 Oct - 7:18

Je pense que l'archétype en jeu est le Soi.
J'ai toujours l'impression que ce que le peintre a représenté est la projection de la psyché du rêveur lui-même.
C'est comme si ce qui est le plus à l'extérieur est en fait ce qu'il y a de plus à l'intérieur.

L'enfant avec le couteau, la violence et le sacré réunit, la femme, oui j'imagine que c'est le Soi.

avatar
lehapra

Messages : 2469
Date d'inscription : 09/02/2012
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: La grâce...(tableau)

Message  Benoit le Mar 8 Oct - 7:20

Oui oui, Florentin, point de gravité dans mon message, de la pure curiosité Wink

Le rêveur lassif vient d'inhaler son nectar, les volutes "divines" sont bien le produit d'une insuflation, spiritus...

Je reste devant cette aigrette dans la pénombre qui domine la scène...il existe une aigrette, dite sacrée (et qui ne provient pas d'Orient), qui présente, selon son origine, une teinte totalement noire ou totalement blanche...j'aime l'idée.

_________________
Mon blog
avatar
Benoit
Admin

Messages : 3645
Date d'inscription : 21/01/2012

http://carl-gustav-jung.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La grâce...(tableau)

Message  Invité le Mar 8 Oct - 10:23

"La trouvaille d'objet remplit ici rigoureusement le même office que le rêve, en ce sens qu'elle libère l'individu de scrupules affectifs paralysants, le réconforte et lui fait comprendre que l'obstacle qu'il pouvait croire insurmontable est franchi"
A. Breton - L'Amour Fou -

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La grâce

Message  linda b le Mar 8 Oct - 18:42

Bonsoir

J'ai eu le plaisir,hier,en fin de journée,de contempler un bel arc-en-ciel double,un beau moment magique.

Ce matin,dans le livre...Au jour le jour...de Claudette M'sadoques,j'ai lu la pensée du jour

«La puissance des couleurs de l'arc-en-ciel représente le sentier de la conscience»
avatar
linda b

Messages : 2302
Date d'inscription : 16/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La grâce...(tableau)

Message  Invité le Mar 8 Oct - 20:32

le tableau n'est pas le sujet de ces mots...
qui en fait d'inconscient est aller puiser, entre autres, dans les lettres persanes

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La grâce...(tableau)

Message  Invité le Mer 9 Oct - 21:02


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La grâce...(tableau)

Message  Invité le Mer 9 Oct - 23:03

x


Dernière édition par Pierre Carra le Lun 17 Fév - 12:13, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

rendons au Capello

Message  Invité le Jeu 10 Oct - 2:23


une place plus à propos

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La grâce...(tableau)

Message  Invité le Jeu 10 Oct - 6:50

Merci pour ce beau développement Phylémon, il est fort agréable de te voir sortir de ta coquille et exprimer autant de choses !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La grâce...(tableau)

Message  Invité le Jeu 10 Oct - 7:20

[quote="Pierre Carra"]

Ce paradoxe apparent qui représente à la fois le rêveur et l’entité autonome Autre, c’est à dire tout autre, ne peut venir que du Soi, à mon avis. Mais ce qui le représente le mieux est l'étoile, ou la place de l'étoile, comme par hasard à la pointe du couteau, confondue peut-être avec le scintillement de la lame. Mais artistiquement, et surtout pour un peintre réaliste, ce scintillement aurait été placé ailleurs. À moins que...ambiguité vlontaire traduisant le paradoxe...
 
J'aime beaucoup ce développement autour de l'étoile ( la venue, l'avènement, la naissance ).
L'enfant semble ainsi porter et amener l'étoile au bout du couteau.
La " fine pointe de l'âme " ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La grâce...(tableau)

Message  lehapra le Jeu 10 Oct - 7:52

merci Florentin.

Oui il faut que l'eunuque face le deuil.
Très intéressante cette interprétation qu'il est lui-même l'enfant.

Et le Soi c'est l'étoile!
Oui moi j'étais dans l'illusion en imaginant que la représentation du Soi était l'enfant et le couteau.
Mais il reste que tout ce qu'il y a d'extérieur semble pour moi représenter l'intérieur de l'eunuque.
Ce qu'il voit c'est ce qu'il doit voir "en lui".
Une fois qu'il aura pris conscience que l'enfant est en lui et le couteau aussi, alors il comprendra que l'étoile est en lui et qu'elle est lui!
L'étoile représente le début et la fin.

avatar
lehapra

Messages : 2469
Date d'inscription : 09/02/2012
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: La grâce...(tableau)

Message  Invité le Jeu 10 Oct - 10:23

x


Dernière édition par Pierre Carra le Lun 17 Fév - 12:10, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La grâce...(tableau)

Message  Invité le Jeu 10 Oct - 10:28

Pierre carra a écrit:
Ainsi l’homme, écarté de considérations personnelles à son égard, est averti que cet enfant qu’il prend pour lui doit être coupé de cette tradition pour être conçu en tant qu’être unique et original, intégré, pour que l’homme commence à apprendre à s’aimer lui-même.
oui, mais cela passe par le féminin, et son double d'ombre Very Happy 
même si tu affirmes que cela n'est pas le thème du tableau.

Parce que je ne vois pas comment l'humaine nature peut se couper de "cette tradition", autrement dit, tout le thème de l'inconscient collectif.
L'Homme Nouveau, certes, mais comment peut-il faire abstraction de Psyché/Eros/Aphrodite ? Il n'est jamais que l'écume de ce qu'il peut faire apparaître  de ces 3 instances, ou de cet "implicite".

Me semble-t-il ....

L'étoile qui scintille tout au bout de la lame peut être le 1er reflet de vérité, ou de conscience qui va subir, tel le serpent du caducée les transformations  de la libido, à la manière d'une particule physique qui va transformer son énergie en...selon les circonstances, jusqu'à aboutir à sa départicularisation, et ici : cet eunuque "avachi", on va dire.

Ca peut être aussi, ce tableau, tout le schéma poétique du sentiment amoureux Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La grâce...(tableau)

Message  Invité le Jeu 10 Oct - 14:01

x


Dernière édition par Pierre Carra le Lun 17 Fév - 12:11, édité 3 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La grâce...(tableau)

Message  lehapra le Jeu 10 Oct - 14:46

... heu, je rectifie, merci Pierre!
J'ai cru que c'était Florentin! Embarassed 

avatar
lehapra

Messages : 2469
Date d'inscription : 09/02/2012
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: La grâce...(tableau)

Message  Invité le Jeu 10 Oct - 15:26

x


Dernière édition par Pierre Carra le Lun 17 Fév - 12:11, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La grâce...(tableau)

Message  lehapra le Jeu 10 Oct - 16:55

Very Happy 
avatar
lehapra

Messages : 2469
Date d'inscription : 09/02/2012
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: La grâce...(tableau)

Message  Invité le Ven 11 Oct - 8:44

Bonjour aux participants  du jeu.

Ne pas tout comprendre…, il me semble que toute interprétation de ce tableau ne parlera que de soi. Car ce que nous pouvons dire de lui c’est uniquement ce que nous en percevons et nous ne percevons toujours que nous même.

Le titre de ce tableau annonce « un rêve d’eunuque ». Sans le titre comment deviner que c’est un eunuque ?  Le peintre peint le rêve d’un être, homme sans organe sexuel, totalement dépossédé de lui-même et complètement possédé par sa vision. Une vision qui n’est pas naturelle ce n’est pas un rêve c’est une provocation. La drogue donne des images mais ce n’est pas la nature.
Le peintre ne nous montre pas un rêveur en faite, le peintre avec son titre nous emmène dans un lieu qui n’est pas justifié. Il nous impose un titre qui l’autorise à se perdre.  
Il me semble également que les personnages, la  presque femme avec ses raillons de lumière dans le dos et l’enfant ont une structure beaucoup plus occidentale que le reste du tableau. Ce peintre nous embrouille…

Cela dit, comment penser en eunuque, je ne peux penser qu’en femme, comment pense un homme c’est déjà très compliqué, alors un homme qui à perdu ces organes ?
Je suppose, qu’il se sent plus léger moins agressé par la femme. Pour l’époque, envers les femmes il  est assez  inoffensif. Il peut leurs donner du plaisir dans une total liberté sans peur de procréation et sans obligation de pénétration, mais comment trouve t-il son plaisir un eunuque ?
Ce peut être un avantage, j’imagine qu’il devait faire payer ces services… et que certain mari devait préférer que leur femme l’ait comme amant…
Ensuite cet abandon total, en contemplation devant cette femme cela c’est son quotidien, cette femme qui danse devant lui avec cette main manifeste. Il les a déjà ces femmes heureuses dans sa vie. Donc il nous reste l’enfant, l’enfant posé sur une coupe portant un couteau scintillant.
L’illusion du trois… mort à jamais pour lui.

Après ce petit descriptif  limité, j’en déduis que ce « rêve » est celui de la fascination de ne pouvoir procréer qu’il reconstitue dans son rêve comme un film « à l’envers ».  Il compense de ne pouvoir avoir d’enfant et il lui faut bien être « drogué » pour être béat devant cette hallucination.
Je ne peux retenir une réussite d’extase spirituelle puisque comme dit précédemment le phénomène n’est pas naturel.

Aussi considérer cette diagonale avec l’oiseau noir au long bec sur une seule patte sur le troisième créneau est avec la lumière de la première maison les éléments vivants du tableau. J’apprécie énormément la finesse des tapis leurs chaudes couleurs donne envie de les toucher. La lumière de la nuit sur la scène principale fait penser à la pleine lune qui n'illuminerait que le merveilleux spectacle.

Et ben ! Avec cela j’ai gagné le lot d’une participation active,  loin des termes jungiens,  les caramels pas vraiment, du chocolat noir svp…  Il  me tarde le jour de la révélation !!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La grâce...(tableau)

Message  Invité le Ven 11 Oct - 8:54



L'Embryon
Tableau de Peter Birkhauser commenté par ML Von Franz
1966

"Immatérielle, invisible mais présente dans les profondeurs sombres d'une terre frappée par un ouragan de feu, l'anima engendre " l'homme nouveau " qui survit à la mort.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La grâce...(tableau)

Message  lehapra le Ven 11 Oct - 9:41

Chantal, j'apprécie ce que tu as écrit.

Et en plus ceci m'a fait sourire:

"comment penser en eunuque, je ne peux penser qu’en femme, comment pense un homme c’est déjà très compliqué, alors un homme qui à perdu ces organes ? "

flower 
avatar
lehapra

Messages : 2469
Date d'inscription : 09/02/2012
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: La grâce...(tableau)

Message  Invité le Ven 11 Oct - 10:20

au bond:
ce que pense une femme est il à ce point simple qu'un homme compliqué ne le puisse comprendre?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La grâce...(tableau)

Message  lehapra le Ven 11 Oct - 13:41

Phylémon,

Si cela m'a fait sourire ce n'est pas pour déprécier ce qu'écrit Chantal mais parce que si Chantal pense qu'il est difficile de comprendre un homme quand on est une femme; et bien moi je suis un homme et pourtant je ne me comprends pas du tout quand même!

Smile 
avatar
lehapra

Messages : 2469
Date d'inscription : 09/02/2012
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: La grâce...(tableau)

Message  Invité le Ven 11 Oct - 14:31

... on peut aussi considérer ma remarque détachée du contexte;
si les hommes sont compliqués, les femmes sont elles simples?
cette apostrophe est si souvent adressée à des individus réputés benêts dès qu'on écarte Machiavel et le dernier plombier qui vous a adressé une facture, que le renfort, que dis je, le réconfort du professeur Jung sort de la névrose la gent masculine; douce révélation que l'invention des projections;
qui n'a jamais été atteint par un éclat de culpabilité ferment de doutes affreux?
faut il être simple?
qu'est ce que la simplicité?
(notez que j'ai des réponses, depuis le temps)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La grâce...(tableau)

Message  lehapra le Ven 11 Oct - 14:47

"on peut aussi considérer ma remarque détachée du contexte"

Bon, de toute façon même dans la cas contraire, rien de grave! Smile 

Faut-il être simple?
Je pense que c'est un état qui est spontanné lorsqu'on est en accord avec l'Univers! Very Happy 


avatar
lehapra

Messages : 2469
Date d'inscription : 09/02/2012
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: La grâce...(tableau)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum