La grâce...(tableau)

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La grâce...(tableau)

Message  Invité le Ven 11 Oct - 16:26

il faut de tout pour faire un universel, c'est même à ça qu'on le reconnait; ce qui se peut dire sur la simplicité n'est pas la simplicité, c'est très compliqué;
être simple et ne pas être deux ou davantage serait une façon de parler d'un état où les opposés créent plus d'énergie qu'ils en consomment;
cette idée me semble tapie dans la remarque de notre collègue femme;
ce qui inspire cette réflexion: hors la présence de projection cela suppose que celle qui la fit possède une référence en la matière; or, à ce stade, la complexité des autres ne peut chaloir qu'aux seuls simulateurs;
une parité à laquelle tous les genres atteignent sans effort est, avoué ou pas, revendiqué ou non, contenu dans la phrase prêtée à Henri IV: "Ma mie (mon my), si vous voulez me gouverner, soyez d'accord avec moi en toutes choses;"
la simplicité est certainement là: faire avec; tout un programme
tout jeune j'ouïs ces fortes paroles: heureux celui qui a compris ce qu'il ne fallait pas chercher à comprendre;
depuis j'admire cette fleur en sachant que je ne serai jamais cette fleur

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La grâce...(tableau)

Message  Invité le Lun 14 Oct - 7:22

Pierre,

une réaction tardive publique à ton message, le temps de me refaire une beauté Smile 
Il m'est venu un ouvrage que j'avais lu, il y a quelques temps : En cas d'amour, psychopathologie de la vie amoureuse
d'A. Dufourmantelle.
Une analysante venant pour la 1ère fois voir son analyste et lui déclare d'une voix inexpressive :
"Je voudrais que vous me débarrassiez de l'amour"

Passe d'armes entre l'analyste et l'analysante dans un formidable contre-transfert.
Les rôles sont inversés, l'analysante décide de mettre fin à la séance aussi posément qu'elle était arrivée, laissant l'analyste dans un profond désarroi.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La grâce...(tableau)

Message  Invité le Lun 14 Oct - 9:58

x


Dernière édition par Pierre Carra le Lun 17 Fév - 12:12, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La grâce...(tableau)

Message  claude. le Lun 14 Oct - 10:24

Ces derniers jours, je me suis déplacé du forum vers d'autres centres d'intérêt. L'échange sur le numineux ayant été assez intense, j'y ai consacré un surplus de temps à rattraper ailleurs. Ceci m'a été d'autant plus facile que le tableau "rêve d'un eunuque"* ne m'a pas intéressé, ni l'usage abusif du mot "castration". L'homme ayant une tendance atavique aux rituels dramatiques et spectaculaires avec effets se voulant immédiats, il emploie tout de suite les grands mots, il castre ... ça épate. Ensuite, plutôt ex-centré, il ne change rien. À contre-sens et dans la non-simplicité, il se détourne de l'unique voie praticable, celle de la transformation progressive et laborieuse, avec reconnaissance et assimilation de l'autre-en-noûs - sans s'apesantir sur ce qui aura été ou doit être effectivement castré. Notre mental conscient n'a besoin que d'une fraction de seconde pour "saisir" une Vérité. Mais ensuite il lui faut des années de persistance obstinée pour intégrer celle-ci, au lieu de la laisser s'éteindre sous le poids des habitudes et des souvenirs ressassés - ou des explications à n'en plus finir.

Bien-sûr, la vie castre par étapes successives, et parfois dramatiques. Mais ceci est une affaire du Soi, et ne peut être programmé que par Lui, souvent d'ailleurs en contrariant les vues de l'intéressé quant-à sa propre "expansion de conscience".

Le moi choisit, mais le Soi sait et décide.

* J'ai aimé le flair et la sagacité de Jean - quant-à la main gauche.

Ella 2 a écrit:Une analysante venant pour la 1ère fois voir son analyste et lui déclare d'une voix inexpressive :"je voudrais que vous m'aidiez à me débarrasser de l'amour"
Toute dissertation sur l'Amour est inutile tant que l'audition ou la lecture de ce mot provoque des réaction tenant plus du sentiment personnel que du ressenti spirituel - des réactions de sympathie ou d'antipathie essentiellement dues à l'historique émotionnel de l'intéressé. Car cet amour colle, empêtre et trahit, avec ses fausses conceptions sur le "don de soi", et tout ce qui s'en suit.

L'autre Amour, tant invoqué par certains, est une énergie immanente sans laquelle nous n'existerions pas, et avec laquelle il faut apprendre à travailler. C'est l'un des trois pôles du triangle de création originel.

Sa présence en nous, en Noûs, éveille des élans sentimentaux et des pulsions immédiatement déviés-dénaturés par le petit ego qui voudrait être grand.

C'est cette "erreur de désir" de l'ego qui le mènera fatalement au retrait de son pouvoir créateur dans un domaine particulier, jusqu'au renversement-redirectionnement de sa merveilleuse énergie. Car ce retrait, cet isolement de tout pouvoir, est généralement temporaire et sectoriel. Et l'expérience se répète plusieurs fois dans une vie, et de vies en vies, jusqu'à la transparence et luminosité totales - jusqu'au don complet - à la reconnaissance de l'Ego par l'ego.

C'est le besoin désespéré de tout son organisme qui induit le moi à reconnaître l'absolue nécessité de cette énergie appelée Amour - énergie fusionnelle refermant les blessures de l'ego en arrêt - et le réorientant sans aucune explication.
Pierre a écrit:Et cet aveu de Jung lui-même: "je n'ai jamais compris le mystère de l'amour".
Pour moi il avait les deux pieds dedans, mais bon...
Je crois que Jung voulait dire: lorsque l'homme renonce à vouloir com-prendre l'Amour, il commence à en vivre le mystère.
avatar
claude.

Messages : 1551
Date d'inscription : 09/02/2012
Localisation : são paulo

Revenir en haut Aller en bas

Re: La grâce...(tableau)

Message  Invité le Lun 14 Oct - 13:36

x


Dernière édition par Pierre Carra le Lun 17 Fév - 12:12, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La grâce...(tableau)

Message  claude. le Lun 14 Oct - 14:18

Pierre a écrit:Pour ton interprétation de la formule de Jung, je doute qu’il ait voulu dire autre chose que ce premier degré, surtout dans le contexte d’une entrevue où il aurait fort bien pu s’expliquer dans le sens que tu évoques ainsi que dans son oeuvre. Cependant, je me garderai de toute spéculation à cet égard.
Je l'ai compris comme ça, peut-être, parce que c'est ce que j'aurais aimé lire.
Pierre a écrit:Le Soi est, mais ne décide rien.
Ne souffrant pas des limitations auxquelles le moi est soumis, par sa simple présence, le Soi ne décide rien, il impose. Mais tu peux te couper de lui, si tu le désires.
Jung a écrit:« je ne me crée pas, j’adviens à moi-même »
Rien à redire. C'est la reconnaissance de l'Ego par l'ego, ou du Soi par le moi.
Pierre a écrit:Mais quand on est dans l’univers, on flotte dans l’espace, plus de haut ni de bas, ni aucune orientation.
Si j'ai bien compris ce que nous a dit Hermes, je suis entièrement d'accord. D'ailleurs:
Claude a écrit: Les mondes parallèles fonctionnent comme les cellules d'UN seul. Les grands corps planétaires sont leur apparence physique. Leur inégalité est à l'origine de tout équilibre, par compensation. Ainsi je conçois une hiérarchie hors de toute rigidité - sans plus ni moins - dans un univers où cohabitent interdépendance et autonomie. Le zodiaque et les constellations sont une question de point de vue dans l'espace-temps. L'ensemble est unique.
Une fois de plus, le désaccord me semble être uniquement dans de notre façon de recevoir le mot - émotionnellement.
Pierre a écrit:Alors on est chez soi en soi et toute planète est notre demeure.
Certaines exigent peut-être un visa Wink ... Nous flottons tous - oui?! Very Happy - mais sur des longueurs d'ondes différentes.
avatar
claude.

Messages : 1551
Date d'inscription : 09/02/2012
Localisation : são paulo

Revenir en haut Aller en bas

Re: La grâce...(tableau)

Message  Invité le Lun 14 Oct - 14:50

x


Dernière édition par Pierre Carra le Lun 17 Fév - 12:12, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La grâce...(tableau)

Message  claude. le Lun 14 Oct - 14:53

Pierre Carra a écrit:"Je l'ai compris comme ça, peut-être, parce que c'est ce que j'aurais aimé lire."

Tss, tss, projecteur, projecteur...Very Happy 


"Certaines exigent peut-être un visa  ... Nous flottons tous - oui?! - mais sur des longueurs d'ondes différentes."

On peut voir aussi la chose comme ça: les sources d'émission sont toutes différentes, mais il peut arriver qu'on soit sur la même longueur d'onde.


Ps: Ça évite le visa.
Very Happy 
avatar
claude.

Messages : 1551
Date d'inscription : 09/02/2012
Localisation : são paulo

Revenir en haut Aller en bas

Re: La grâce...(tableau)

Message  Invité le Lun 14 Oct - 18:15

Exercice intéressant que cette lecture d'image:

j'ai trouvé celle d'Ella très parlante ,pour moi.

voici ,à prime abord, et pour le "fun " ce que cette peinture me donne à voir :

il faut dire que vos nombreuses observations ont aiguisé mon regard ;o)

L'enfant ,comme troisième terme d'une union virtuelle (puisque ici il y a eunuque) porte la prochaine avancée , celle qui nécessitera une autre division (couteau), une autre percée (étoile ). L'individuation ne demande-t-elle pas ,tout comme le processus alchimique ,une séparation claire et nette de nos substrats, des contraires en nous ?

Ici le rêveur accède à son anima peut-être justement grâce à sa castration, je rejoins ici l'analyse d'Ella . Ce qui est rendu possible ,c'est l'énergie de l'anima , celle-ci est évanescente , et semble insaisissable et pourtant elle peut être sentie, accueillie, accouplée avec la nature première de l'homme pour donner cet enfant divin toujours prêt à exposer à la fois la conjonction ,la dualité existentielle et les prochaines transformations.

L'épée suspendue ...me donne l'impression ,comme la castration , de constituer une disposition d'esprit favorable à la réceptivité de nouveaux paradigmes; l'identité biologique ou culturelle doivent  être tassées pour permettre qu'advienne autre chose.

Alors somme toute, le Soi ? l'anima? j'ai tendance à dire une proposition du Soi mais ceci est une réponse facile car tous les rêves n'en sont-ils pas ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La grâce...(tableau)

Message  Invité le Lun 14 Oct - 18:42

Very Happy  excellent point de vue Mérédith !!

et il m'est venu ceci :
Qu'en pensez-vous

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La grâce...(tableau)

Message  Invité le Lun 14 Oct - 19:48

voici une interprétation de cette carte :

après lecture , on pourrait oui faire un lien entre cet enfant nouveau-né, (et celui du tableau) et la nécessité de "sabrer" dans son innocence pour grandir, et mettre au monde ,au fil de son évolution ,toute sa complexité.

LE BATELEUR
Un jour, on ne sait pourquoi, le zéro, le mat, le fou, sort de sa coquille de son cercle et de sa perfection pour s'incarner. Il devient le chiffre 1, l'unité, l'être premier l'apparence première de toute chose. C'est la naissance.

Cette carte représente un être encore absorbé par les apparences et les illusions. Le bateleur est la jeunesse créative, l'innocence infantile, la spontanéité, la verdeur, mais aussi le manque de profondeur et d'expérience. C'est aussi l'idée première, le surgissement avant l'œuvre, ce qui est beau en apparence mais qui doit passer par tout le cycle des tarots pour devenir « le monde » (le dernier arcane majeur). Cette lame marque le tout premier pas.

Cette lame est aussi puissance en tant que possibilité de toute unité. N'être qu'un, c'est être encore entier, ne pas avoir été divisé par la confrontation avec la réalité ; être enfant c'est encore être innocent, pas encore contaminé par les complexités de la vie adulte. C'est la promesse du futur, celle de l'idée créatrice pure, idéale, potentielle, mais non réalisé, transmuté : tout est à faire, à découvrir et à apprendre.

Ainsi le bateleur est la jeunesse et le premier pas dans la vie, l'abondance d'idées, et les vues nouvelles sur les choses. Cet arcane signe aussi le manque de profondeur et la nécessité de la transmutation alchimique du « jeune-initié-qui-parle-beaucoup » (qui ne connaît qu'en apparence, inexpérimenté). Dans d'autres versions du tarot, le bateleur est souvent représenté comme Hermès, ou Mercure, soulignant le côté initiatique de cette lame : l'accès au savoir secret, hermétique.

On remarque également l'alternance des couleurs de son habit qui témoigne de l'indécision, du chaos primordial, où toutes les pensées et actions s'enchaînent de manière désordonnée, tel un esprit encore sauvage qui passe d'une pensée et d'une émotion à une autre, tel un singe sautant d'arbre en arbre. Le chemin futur jusqu'au monde (arcane XXI) sera cette quête vers l'harmonie, la conscience et la réalisation de l'être (la "bodhicitta", diraient les bouddhistes).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La grâce...(tableau)

Message  claude. le Mer 16 Oct - 23:04

Aux données prises sur wikipedia, voici un petit complément de copiés-collés de différentes adresses, avec des recoupements, mais aussi quelques contradictions et des points saillants.

http://www.le-chariot.com/bateleur.html
C'est un jeune homme, debout, bien campé sur ses pieds posés en équerre sur le sol. Il se tient derrière une table de couleur chair qui ne repose que sur trois pieds (le quatrième étant invisible). Il tient dans sa main gauche la baguette du commandement et montre avec sa main droite des instruments qui représentent les domaines sur lesquels Le Bateleur devra agir.
Il porte des vêtements multicolores où prédomine le rouge (symbolisme des couleurs), couleur de l'action, de l'activité et de l'énergie.
La couleur du sol est la même que la couleur de la pointe de ses cheveux, symbole de la recherche de la perfection.
La table a trois pieds de la même couleur chair (symbolisme des couleurs) que la table signifiant la prolongation du domaine sur lequel doit agir Le Bateleur qui est celui de l'humain.
On peut dire que c'est l'arcane le plus important du jeu, à la fois fort et faible. Le nombre I (voir le symbolisme des nombres dans le tarot de marseille) n'est pas anodin puisque c'est celui de l'unicité et du début.
Le Bateleur est au début d'un grand voyage spirituel et matériel. Il débute son initiation et sa vie. Il symbolise de ce fait le point de départ, l'origine, la création, le début de toute chose, l'élan créatif, l'action rapide, immédiate.
Il possède une grande force qui lui permet de dominer la situation par l'utilisation de sa force psychique.

http://www.le-tarot-de-marseille.org/1le_bateleur.htm
Cette carte est la première de la série des vingt-deux arcanes majeurs. Elle représente un jeune homme tenant une baguette en main avec divers objets sur une table de couleur chair. Sa tête est ornée d'un chapeau dont la forme rappelle celle d'un huit symbole de l'infini.

Le Bateleur est celui qui débute dans sa quête. On peut remarquer qu'il n'a pas l'air de maîtriser parfaitement ses instruments.

Toutes les couleurs du tarot sont représentées dans cette carte ainsi que toutes les lames mineures, le Bateleur a donc tous les atouts en main pour commencer son long périple :

Un gobelet représente les Coupes dont l’élément est l’Eau symbole de la sagesse.
Un couteau pour les Epées emblèmes de l’Air, du courage et de l’action.
Une paire de dés qui par leur forme cubique représentent la Terre et le monde matériel donc les Deniers.
La baguette représentant les Bâtons symboles du feu primordial et de l’intelligence.

Chaque couleur a aussi une correspondance symbolique qui lui est attribué :

Le bleu, couleur réceptive froide et calmante à la particularité de devenir de plus en plus transparente au fur et à mesure de sa fragmentation. Par exemple la mer dont l’eau nous paraît bleue devient transparente si nous regardons une partie de cette même eau dans une bouteille.

Le rouge, couleur chaude, signifie la passion, le bouillonnement de la vie, le sang, l’amour désintéressé mais lorsqu’elle est mêlée à la couleur noire, elle devient celle de l’amour égoïste.

Le jaune, tonifiant et joyeux, est la couleur du soleil, de l’or et du divin. La nature fait pousser ses meilleurs blés dans des sols noirs riches et fertiles.

Le vert couleur vivifiante, équilibrante est un mélange de bleu et de jaune. C’est aussi la couleur de l’émeraude dont le rayon paraît-il est source de Vie ou de Mort. C’est aussi la couleur du renouveau : au printemps la nature reverdit.

Le noir qui n’est pas une couleur mais l’absence de celles-ci représente les ténèbres ou ce qui est en gestation, l'initiation aussi. Le charbon le plus noir peut se transformer en pur diamant...

Le blanc symbole de pureté contient quant à lui toutes les couleurs.

La couleur chair qui ressemble plus à de la cire qu’à la couleur de la peau telle qu’on peut la voir dans la vie symbolise le coté matériel des choses et la matière elle-même aussi.


http://tarotgratuittirage.blogspot.com.br/2010/08/bateleur-tarot-signification.html
Le Bateleur est la première lame numérotée du tarot de Marseille, et fait partie des 22 arcanes majeurs de ce support de voyance. Sur la carte Le Bateleur, on voit un jeune homme qui se tient debout, devant une table ou un établi, tenant dans sa main gauche un bâton (symbole de l'action ou du désir) et une pièce - ou un denier - dans sa main droite. On notera également que Le Bateleur est coiffé d'un chapeau dont la forme se rapproche du symbole de l'infini (un «8» en position horizontale) et que ses pieds pointent dans des directions très distinctes (l'indécision).

Sur Le Bateleur, une carte très riche en symboles, on distingue également, sur la table, des dés à jouer (qui suggèrent le hasard ou la chance), des couteaux ou petites épées (les décisions), une coupe (les émotions), etc.

D'après une interprétation divinatoire du tarot, Le Bateleur est un principe masculin et actif, le symbole de la jeunesse, de l'innocence, des projets ou des créations. La lame amènerait aussi des nouvelles idées et des choses qui vont ou qui devraient se produire. Dans une certaine mesure, cette lame représente donc le futur ou l'avenir.

Selon une interprétation relevant du zodiaque et de l'astrologie, la carte du Bateleur serait associée au signe astrologique du Bélier, symbolisant la personnalité (du consultant), l'action et le principe masculin.

Dans la numérologie, le nombre 1 évoquerait l'unité, le commencement d'un cycle, un nouveau départ, l'autorité et la stabilité.
avatar
claude.

Messages : 1551
Date d'inscription : 09/02/2012
Localisation : são paulo

Revenir en haut Aller en bas

le grain de sel

Message  Invité le Jeu 17 Oct - 4:20

... le noir est l'assemblage de toutes les couleurs et, en lumière l'absence de celles ci
le blanc l'absence de couleur et en lumière...
le Bélier se dit "je suis"( ... qui rend compte de potentialité, ce qui lui confère un air de famille avec le bateleur);
la personnalité... disons que sans l'être, elle a quelque chose à voir avec le zodiaque complet par la grille des maisons (?)
la superposition astro/tarots a ses limites et ses polémistes; est elle utile?


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La grâce...(tableau)

Message  Invité le Jeu 17 Oct - 9:42

bonjour !!

Very Happy 

En fait, si le Bateleur m'est venu à la lecture de tous ces post d'une extrême richesse, c'est parce qu'il est sensé représenter le Magicien.
Toutes les définitions de son symbolisme s'accordent à dire qu'il met en scène un spectacle de magie dont le but premier est d'y croire, sinon point de magie.
C'est bien de la magie de l'image dont nous discutons déjà depuis plusieurs jours, qu'on le veuille ou non Very Happy 
C'est même la caractéristique du rêve, d'une part, et de l'Art d'autre part.
On peut  s'interroger et partager nos connaissances et expériences sur les concepts de la castration, même si le mot fâche certains Smile , ou de l'anima ou du puer.

Avec le Bateleur, on peut aussi s'interroger sur le registre de l'image en nous qui précède la parole....et l'écrit.
Le Bateleur représente bien cet "infans", celui qui ne parle pas parce qu'il n'a pas encore subi la "séparation" Smile 

Ce registre de l'image, il est bien mis en scène également chez les chamans par exemple parce que là encore, et tout comme nous l'enseigne le Tarot, dans un but d'ouverture du champ de la conscience, il y a nécessité de passer par des images archétypiques, de s'assurer de leur réalité objective, pour pouvoir les dépasser, on va dire les transcender, de façon à ce qu'elles deviennent pure illusion, ou pure magie.

Et là retour au Un du Bateleur.

Sinon, retour à la dualité, à son cycle infernal de répétitions.

Voilà ce que nous possédons comme richesse : ce registre de l'image. Aurait-il par hasard un lien avec le Soi ?Very Happy 

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La grâce...(tableau)

Message  claude. le Jeu 17 Oct - 15:14

Propres à faire naître la polémique, les symboles, les arcanes, les signes du zodiaque, peuvent toujours être revus sous divers angles. Sinon ils ne seraient ni des symboles, ni des arcanes, ni des signes. Certains parlent d'ailleurs de sept grandes lignes d'interprétation et de leurs multiples subdivisions.

Mais le bateleur porte le numéro 1. C'est l'initiateur du processus. Exactement comme le Bélier pour le zodiaque. Personnellement j'attribue le "je suis" d'avantage au signe du Lion. Et si je devais réduire en deux mots la fonction du Bélier*, et du Bateleur, ce serait plutôt "j'initie". Ce qui me semble vouloir dire, je porte en "moi" la marque d'un développement que je découvrirai, comme et avec vous, en me mettant à l'oeuvre.

Il est clair que cette "marque" ou "empreinte" est celle du Soi, que le "moi" tentera de reproduire en images - images-reflets d'une réalité éternellement inappréhensible, plus ou moins fidèles, plus ou moins heureuses. D'où le commentaire du rabbin cabaliste ami de Jean. La Kabbale est tellement complexe qu'à vouloir la déchiffrer, l'étudiant s'élève peu à peu jusqu'à l'inexprimable.

Le bateleur n'atteint jamais la perfection. Ce n'est pas sa mission. En d'autres mots, ceci signifie que, sans avoir jamais tout à fait tort, il "se casse souvent le nez". En voulant captiver il capture et s'attire des ennuis, en castrant - ou en cherchant à "se" castrer - il ne fait que se blesser, et ainsi de suite.

Toutes ces tentatives portent la marque de son imperfection. Mais elles lui sont nécessaires et son rôle est ingrat. Car il ne peut rien commencer, rien comprendre, sans empiéter sur les droits de la nature. Jusqu'au jour où il cesse de capturer, termine la première partie de son Oeuvre, et commence à se laisser captiver par ce qui le dépasse. Il peut alors se risquer à dire "j'adviens à moi-même",  car ce "je" n'est plus exactement le moi, mais le Soi qui se réalise.

Comme le bateleur, nous sommes tous plus ou moins en train de terminer la première phase d'une Oeuvre et, en même temps, d'en commencer une autre - toujours. C'est mon impression.

* A cause de la précession des équinoxes, le signe du Bélier est sous influence de la constellation des Poissons. Centré sur son but, fonceur, exécuteur impulsif, autoritaire et pressé, il est pourtant sensible au savoir et à la cause des hommes, au repli dans la sagesse, et à l'ultime sublimation. Plus il se travaille plus la tension entre ces opposés lui est pénible. Nous avons tous le Bélier quelque part dans notre thème.
avatar
claude.

Messages : 1551
Date d'inscription : 09/02/2012
Localisation : são paulo

Revenir en haut Aller en bas

Re: La grâce...(tableau)

Message  lehapra le Jeu 17 Oct - 15:28

Ella,

"Voilà ce que nous possédons comme richesse : ce registre de l'image. Aurait-il par hasard un lien avec le Soi ?"

Peut-être veux-tu parler de l'Imaginaire?
J'ai l'impression que l'Imaginaire a plus de rapport avec le Moi (défini par Jung), un Moi désidentifié de la Persona (Persona que je vois comme le Symbolique).
Le Soi c'est plutôt l'ordre du Réel.

flower 

avatar
lehapra

Messages : 2569
Date d'inscription : 09/02/2012
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

La grâce

Message  linda b le Mer 29 Juil - 23:16

Bonsoir

Je viens de lire un texte qui parle d'un peintre québécois...Pierre Lussier...qui a connu un moment de grâce à Kamouraska


http://agora.qc.ca/dossiers/Pierre_Lussier
avatar
linda b

Messages : 2582
Date d'inscription : 16/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La grâce...(tableau)

Message  Benoit le Dim 2 Aoû - 12:52

Certaines de ses peintures sont vraiment inspirantes...


_________________
Mon blog
avatar
Benoit
Admin

Messages : 3656
Date d'inscription : 21/01/2012

http://carl-gustav-jung.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La grâce...(tableau)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum